Afrique : la Corée du Sud veut appuyer l’industrialisation du continent

Afrique : la Corée du Sud veut appuyer l’industrialisation du continentKim Dong-Yeon, ministre de la stratégie et des Finances

La Corée du Sud devrait investir en Afrique, à hauteur de 5 milliards de dollars lors des deux prochaines années.

Coupe du monde Russie 2018 : L’Afrique a sombré hier

La Corée du Sud se développe sur le continent africain. En effet, le pays s’est engagé ce 22 mai, à débourser pas moins de 5 milliards de dollars en 2019 et 2020 dans de nombreux projets visant à industrialiser le continent. C’est en tout cas ce qu’a assuré Kim Dong-Yeon, ministre de la stratégie et des Finances à la suite de la 6e réunion interministérielle de la Koafec, institution née en 2006, a pour but de favoriser et d’encourager les échanges commerciaux entre la Corée du Sud et le continent africain.

Cette annonce a immédiatement été suivie de fait puisque Corée du Sud et membres de la Koafec (The Korea-Africa Economic Cooperation) se sont entendus sur la coopération pour le commerce et sur le régime général de coopération, tandis que deux protocoles ont été signés, protocoles portant sur la Korea-Africa Energy Facility. Ces ententes cordiales devraient faciliter la promotion de l’investissement dans les domaines de l’énergie et en particulier, l’électricité . Un programme intitulé le Korea-Africa Tech Corps Program devrait également permettre aux jeunes professionnels et entrepreneurs travaillant dans le domaine des TIC et des nouvelles technologies.

L’appui de Séoul dans le développement énergétique en Afrique, devrait permettre d’installer quelque 1,000 kilomètres de lignes de transmission électrique.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 semaines

    Est-ce que les africains du continent noir saisiront l’opportunité pour mettre en oeuvre notre intelligence, ou continuerons-nous de laisser les autres oeuvrer  à nos places? Si la réponse est “Oui”, malgré que nous ne l’accepterions, nous serons encore juste à quelques pas de l’esclavage moderne qui se dessine sur tous les murs, même si ces murs pourront nous enseigner des secrets, ils préféreront se taire car nous ne voulions pas déployer les efforts nécessaires acquis pour la survie de notre race.