Attentats de Paris : les français choqués par la récente déclaration de Donald Trump

Attentats de Paris : les français choqués par la récente déclaration de Donald Trump

Le président américain a encore une fois choqué ses alliés à la convention de la NRA, le puissant lobby des armes aux USA. Il y était pour défendre l'importance, selon lui, du port des armes pour les citoyens américains.

Dossier iranien : comment Donald Trump risque de s’opposer à ses alliés

En France, l’ensemble de la classe politique mais aussi les citoyens ont exprimé leur indignation après les récents propos du président américain qui tentait lors de la convention de la NRA de défendre l’intérêt du port d’armes dans un pays.

Et pour cause, dans une démonstration dont il a le secret, le président américain a mimé un djihadiste en train de tirer sur ses victimes faisant allusion aux attentats en France.

Citoyens et officiels français outrés

Les personnes « ont été tuées brutalement par un petit groupe de terroristes qui avaient des armes. Ils ont pris leur temps et les ont tués un par un. Boum, viens là; boum, viens là; boum, viens là (…) si l’un de vous dans l’assistance avait été là avec une arme pointée dans la direction opposée, les terroristes auraient fui ou se seraient fait tirer dessus, et ça aurait été une tout autre histoire» a lâché le président Trump

Sur la toile, les français ont immédiatement exprimé leur indignation suite aux propos jugés irrespectueux mais aussi irresponsables du président américain. Allant dans le même sens, le ministère des affaires étrangères a condamné les propos de Donald Trump vantant au contraire le choix de la France de régler de manière stricte l’accès aux armes en France : «La France exprime sa ferme désapprobation des propos du président Trump au sujet des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et demande le respect de la mémoire des victimes (…) La France est fière d’être un pays sûr où l’acquisition et la détention d’armes à feu sont strictement réglementées» pouvait-on lire dans un communiqué officiel.

François Hollande se lâche

L’ancien président français fut moins conciliant, critiquant ouvertement le président américain, parlant de simagrées et de propos honteux et d’irrespect. Son ancien premier ministre, Manuel Valls est allé dans le même sens dénonçant l’indécence et l’incompétence de Donald Trump.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Pas étonnant ces réactions et propos de Trump , les américains pour la plus part déjà zinzins , ont élu à leur tête un grand zinzin , pervers et méprisant qui se croit encore à l’époque du far west 

  • Avatar commentaire
    lumium Il y a 2 mois

    Non pas Trump mais le strop ha la gueule du strop du cinéma