Décès de Jean-Eudes Laourou au Bénin : Alassane Séidou s’explique (déclaration)

Décès de Jean-Eudes Laourou au Bénin : Alassane Séidou s’explique (déclaration)

Le décès du petit Femi Jean-Eudes Laourou a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le pays.

Bénin : Nouveaux tarifs applicables aux postes de péages et de pesages dès ce jour (communiqué)

Alors que selon les déclarations des parents de l’enfant, le petit Laourou aurait échappé au trépas si le gouvernement n’avait pas interdit les évacuations sur l’Afrique du Sud, exaspéré par l’ampleur des critiques et la tournure que prend le décès de Jean-Eudes, le ministre de la santé brise le silence. Dans une déclaration de presse Alassane Seidou explique les circonstances du décès. Le ministre Alasanne Seidou en charge de la santé, a laissé croire à travers sa déclaration que l’Etat béninois n’est pas responsable du décès de Jean-Eudes. Il qualifie de sabotage les informations relayées dans l’opinion publique sur les circonstance du décès de Jean-Eudes Laourou.

Les services compétents de la Direction nationale de la santé publique en liaison avec Paris Hospital Foundations travaillaient toujours à finaliser le dossier, lorsque les réseaux sociaux ont commencé à relayer l’information sur le décès de l’enfant tout comme ce fut le cas” a fait savoir Alassane Seidou.

Dans sa déclaration le ministre en charge de la santé ne reconnaît pas la responsabilité des services du ministère de la santé ainsi que PHF dans ce qui est arrivé. ”…A aucun moment les services du ministère de la santé ainsi que PHF n’ont failli à leur devoir. Tout au long du processus et de tout temps l’Etat a aussi mis les moyens pour soigner le petit Fèmi Jean-Eudes LAOUROU “. a martelé le ministre Seidou

Pour lui, les informations distillées sur le décès tragique de l’enfant Fèmi dans l’opinion publique, vise à tenir l’image du gouvernement et de son chef. Il est également revenu sur les étapes d’hospitalisation du défunt.

Déclaration de Presse du ministre de la santé

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux et certains médias font largement écho avec insistance, de la mort du petit Fèmi Jean-Eudes LAOUROU, décédé d’un cancer de sang.
Avant toute chose je présente au nom du ministère de la santé et des hautes autorités, mes condoléances les plus sincères à la famille éplorée.

Je voudrais saisir la présente occasion pour apporter quelques clarifications sur certaines informations distillées au sein de l’opinion et qui du Le Gouvernement du Bénin a mis tout en œuvre pour que l’enfant Fèmi Jean-Eudes LAOUROU recouvre durablement sa santé. Je n’en veux pour preuve que les actes ci-après posés par le ministère de la santé.

– Le 03 septembre 2015, le Conseil de santé a autorisé son évacuation sanitaire à l’hôpital Little Company Of Mary en Afrique du sud et les fonds nécessaires à cette évacuation ont été libérés
– L’enfant Fèmi LAOUROU a été évacué et soigné en Afrique du Sud
– A plusieurs reprises, l’enfant a été en Afrique du Sud pour des contrôles
– En dépit de la décision du gouvernement de surseoir aux évacuations sanitaires en direction de l’Afrique du Sud, le gouvernement béninois, conscient de l’état critique du petit Fèmi Jean-Eudes LAOUROU, a tout mis en œuvre pour que cet enfant continue à bénéficier des soins jusqu’à la consommation totale des frais de soins et d’hospitalisation versés auparavant à l’hôpital sud-africaine.
Outre la disponibilité des fonds pour le payement des frais de soins et d’hospitalisation, l’enfant Fèmi Jean-Eudes LAOUROU a bénéficié de rendez-vous supplémentaires. A titre illustratif on peut citer :
– Les rendez-vous du 22 Avril 2017 et du 20 Juin 2017
– Le montage d’un nouveau dossier médical en Décembre 2017 pour la continuité des soins en France afin de lui faire bénéficier du greffe de la moelle osseuse comme l’a recommandé le dernier avis de son médecin traitant au Bénin
– L’administration du ministère de la santé était à cette étape de la procédure, quand en Décembre 2017, des réformes ont conduit le gouvernement à contracter avec Paris Hospital Foundation PHF pour désormais, en collaboration avec la Direction Nationale de la Santé publique, gérer les évacuations sanitaires pour le compte de l’Etat béninois. Le dossier du petit Fèmi Jean-Eudes LAOUROU figure au nombre des tous premiers dossiers transmis à Paris Hospital Foundation par la Direction nationale de la santé publique.

Les services compétents de la Direction nationale de la santé publique en liaison avec Paris Hospital Foundations travaillaient toujours à finaliser le dossier, lorsque les réseaux sociaux ont commencé à relayer l’information sur le décès de l’enfant tout comme ce fut le cas.

Je comprends l’amertume des parents et de la population car il s’agit, de la mort d’un enfant, d’un être humain.
Pour finir, je voudrais une fois encore présenter mes condoléances à la famille de l’enfant Fèmi Jean-Eudes Laourou et dire, qu’à aucun moment les services du ministère de la santé ainsi que PHF n’ont failli à leur devoir. Tout au long du processus et de tout temps l’Etat a aussi mis les moyens pour soigner le petit Fèmi Jean-Eudes LAOUROU.

Je vous remercie.

Commentaires

Commentaires du site 20
  • Avatar commentaire

    Je suis assez surpris de toute cette hypocrisie. Combien de beninois se voient refuser des soins d’urgences dans nos hopitaux juste parcequ’ils n’ont pas de quoi payer les frais de premier soins ou d’operations. Nous savons tous kil y a plein de pauvre qui meurent au Benin chaque jour, juste parceque les proches n’ont pas de quoi payer ce kon exige d’eux (parfois de tres petits montants) avant tout soins. Allez vous promener dans les hopitaux pour en savoir un peu plus. Dans le cas de ce petit enfant (Paix a son ame), l’etat a deja engranger enormement d’argent dans ses soins a l’exterieur.  Preferriez vous kon s’ccupe de kelke minorites a l’exterieur et que la majorite n’ait meme pas droit aux soins d’urgence (de vie et de mort) dans nos hopitaux? Aucun gouvernement ne peut jamais tout faire dans ce domaine, meme dans les pays occidentaux, cela n’existe pas. Et donc nous devrons accompagner notre gouvernement a trouver la balance juste afin de repondre aux besoin de la majorite. Et c’est a cela que le gouvernement s’evertue en creant un hopital de reference qui traitera les cas d’evacuation, et aussi en dotant la population d’une assurance qui donnera une chance aux plus demunis de disposer aussi des soins comme tout le monde.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    aziz , cette vision de talon , comme d’autres visions qu’il a servi aux beninois pour accéder au pouvoir , ne sont que des mirages . Les miracles que talon a annoncés sont où ? Les beninois ne voient rien venir , que des annonces , un grand men.teur

    • Avatar commentaire

      Mon frère..ollah…!!

      Je suis le premier à l’avoir dit…ici dans ce forum…

      Tous ceux qui prennent talon..de haut..comme s’il n’était pas fait pour la politique..et qu’il n’est rien d’autre qu’un vulgaire homme d’affaire..seront tous surpris..

      Plus intelligent,calculateur..et ayant une parfaite..maitrise psychologique des beninois..que talon…celà n’existe pas..

      Un fait marquant se produira….lors des prochaines élections..législatives…et pourquoi  pas aux présidentielles…si talon..veut se présenter..

      Je vous le dis….talon fera un kao…depuis dassa..savalou…et tout le nord réuni…

      Il mordera la poussière dans les centres urbains….et c’est la preuve..que les beninois…c’est à dire.les 90% de tondus..savent ou se trouvent leurs interets

      • Avatar commentaire
        Béninois Il y a 5 mois

        Moi, je doute de son intelligence. La supposé intelligence de Talon qu’on nous a toujours vendue est simplement une erreur de traduction. Quand le fon dit ” ebii”, le mot français pour la traduction n’est pas le mot “intelligent” mais plutôt le mot ”   TRUAND”. Truand, il est certainement. Intelligent, surtout pas.

  • Avatar commentaire
    Soumanu Il y a 5 mois

    Condoléances à la famille du disparu. Je pense que si les autorités menaient une bonne politique de bien équiper les centres de santé publiques existants on va réduire les évacuations sanitaires. Je ne comprends pas comment traiter un dossier sanitaire pendant 6 mois alors qu’il s’agit d’un cancer. En tout cas paix à l’âme de l’enfant.

  • Avatar commentaire

    Ayons la capacité et le courage…de voir les réalités en face..

    Nous sommes.. manifestatement dans une histoire de classe..

    Si c’était un enfant,ou un parent de l’oligarchie,notables,dites elites,….il serait évacuer…rapidement…et ce sont tous les contribuables…qui allaient payer

    Mais …je partage la vision de talon…qui consiste..à créer les conditions…chez nous pour le benefice du plus grand nombre

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 5 mois

      Vous avez raison. Mais on peut aller plus loin, si c’était l’enfant d’un paysan pauvre et illettré, il n’aurait même pas eu l’opportunité de voir son cas dépassé l’hôpital de zone local. D’où mon désir de voir ce système complètement aboli. Il a essentiellement enrichi une petite mafia de médecins et haut-fonctionnaires du ministère de la santé. J’ai vu des évacuations pour opérer la cataracte. Une haute honte!

      Ça fait mal au coeur de lire une histoire comme celle du petit, mais laissons l’émotion de côté et soyons de temps à autre rationnel

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    un communiqué plus concis , déplorant le décès de l’enfant laourou , reconnaissant qu’il œuvre pour l’amélioration des évacuations urgentes , aurait été meilleur . Et puis même , ce gouvernement de talon , si cynique pour l’amélioration des conditions de santé des beninois , en ne faisant déjà pas grand chose pour équiper nos hôpitaux , ne peut être que suspect . Ce reportage de france 24 , média serieux , doit faire comprendre à talon , que le monde à l’œil sur le benin

  • Avatar commentaire
    Vodounou Vianney Il y a 5 mois

    Alors pour le reste des malade grave qui était près pour le voyage afin de benéficier des soins au maroc lorsque la réforme massacreur fit son apparition ??  Qu ils meurt et apres vous allez tenir une autre conférence de presse ??  Je suis concerné et se n est pas objectif car la vie est précieuse et on ne vie qu une seule fois. Mais nous repondons tot ou tard de tout nos actes ou mais la descendence repond soit de notre vivant ou de notre mort. Un message d un concerné par les évacuations sanitaire. Mes condoléance a la famille éploré

  • Avatar commentaire
    Kabirou Il y a 5 mois

    Vraiment merci beaucoup. Tout as tout dit.

  • Avatar commentaire
    Nationaliste Il y a 5 mois

    Que l’âme du disparu repose en paix. Mes sincères condoléances aux parents de Jean-Eudes.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 5 mois

    Une fausse polémique. Les évacuations sanitaires constituent une grosse injustice au Bénin. Nombreux sont nos concitoyens qui décèdent encore du paludisme et autres pathologies parfaitement traitables. Je suis pour leur totale suppression. Que ceux qui en ont les moyens paient de leurs poches. Mettons réellement nos maigres moyens à la disposition du système sanitaire local pour donner au grand nombre la chance d’avoir accès à des soins décents.

    Ceci dit, toutes mes condoléances à la famille du petit Femi

  • Avatar commentaire
    Béninois Il y a 5 mois

    Ce communiqué ne fait que confirmer la déclaration des parents. Comment peut on arreter les soins administrés en Afrique du Sud sans avoir finalisé le dossier de prise en charge à Paris? Le cancer devrait peut être attendre les démarches administratives ? Vous êtes cruels. Je compatis à l’immense douleur des parents.

  • Avatar commentaire
    Adamon Il y a 5 mois

    Le gouvernement pense seulement à leur ventres.

  • Avatar commentaire
    AIGBEDE Juled Il y a 5 mois

    Paix à son âme. Il y a beaucoup de pauvres béninois qui sont décédés sans aucune attention. Paix à leurs âmes aussi.

    • Avatar commentaire
      Le Nationaliste Il y a 5 mois

      Que l’âme du disparu repose en paix. Mes sincères condoléances aux parents de Jean-Eudes.