Europe : pour Angela Merkel, il ne faut plus compter sur les USA

Europe : pour Angela Merkel, il ne faut plus compter sur les USA

Le récent choix du président américain Donald Trump concernant l'accord nucléaire iranien va-t-il lui coûter plus cher que prévu? C'est la question que l'on se pose depuis les réactions agacées de ses alliés européens.

Allemagne : un présumé membre de Boko Haram arrêté

Les Européens n’ont pas accueilli avec ferveur la décision unilatérale de Donald Trump concernant l’accord nucléaire iranien. Pour eux, l’instabilité toute récente des Etats-Unis, concernant des dossiers pourtant validés par l’ancien président Barack Obama commence sérieusement à agacer l’opinion politique européenne. Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé. Malgré les déplacements de Macron et de Merkel pour tenter de convaincre Donald Trump de ne pas quitter l’accord, ce qui devait arriver, arriva.

La grogne monte

Le retrait des USA de l’accord a été très mal perçu en Europe. Il faut dire que plusieurs entreprises européennes avaient déjà entamé des discussions pour des projets à développer ou des livraisons d’équipements et/ou produits à l’Iran. Un manque à gagner énorme pour les pays européens puisque les USA ont décidé de sanctionner toute entreprise qui commercerait avec l’Iran. Au-delà de ce point, les européens voient d’un mauvais œil qu’un allié puisse les menacer sans aucune considération particulière.

Les dirigeants européens veulent s’affranchir des USA

Quand on ajoute à cela le retrait de l’accord de Paris sur le climat, on comprend aisément la position des européens. C’est ainsi que le président français Emmanuel Macron a fait discours plutôt assez clair sur le sujet, appelant à la véritable indépendance de l’Europe. Moins mitigé, Angela Merkel, la chancelière allemande a quant à elle appelé à s’affranchir de la dépendance aux USA:

«Le temps où l’on pouvait tout simplement compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu (…) L’Europe doit prendre son destin en main elle-même, c’est notre défi pour l’avenir» adéclaré la chancelière.

Une seule question : jusqu’où ira cette fronde?

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire

    Elle a parfaitement raison , il y a bien longtemps que nous aurions du quitter l’Otan , dédolariser nos échanges commerciaux , avoir une fédération de pays avec armée unique , diplomatie unique , etc….

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    À ce jeu de vouloir régner de plus en plus sur le monde , les USA de Trump va finir par perdre .
    Le reste du monde ( Europe, Chine , Russie , Afrique , moyens orients ) pouvant les mettre à genou , ou l’obliger à vivre en autarcie 

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    Une Europe plus forte et avec plus de cohésion, on en est loin mais j’adhère.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 mois

    Elle a parfaitement raison, et j’admire la franche vérité et le courage inouïs de cette Honorable Dame.

    • Avatar commentaire
      Liu bang Il y a 3 mois

      Arrêter de vous leurrer,vous ne faites pas le poids contre les USA, c pas l’Afrique que vous manipulé au travers de ces président corrompus, il s’agit des USA, essayer et vous vous mordrez le doigt.