Fin de la cabale contre LBM : La justice vide le dossier

Fin de la cabale contre LBM : La justice vide le dossier

Le dossier ANLC – LBM a connu son épilogue après les séries d’audition de la brigade économique et financière (BEF) vendredi 18 mai dernier au Tribunal de Première Instance de première classe de Cotonou.

Bénin : « Sans la presse, la démocratie ne marche pas … »

C’est suite à l’enquête préliminaire et les auditions répétées à la Brigade Economique et Financière. Il s’agit d’un dossier d’appel d’offre ouvert lancé en août 2017 dans le cadre de l’acquisition de 84 motos et 23 véhicules au profit du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable. Les Bagnoles Motors a été accablée pour avoir organisé une supposée surfacturation. Dans la volonté manifeste de noyer cette société, personne n’a évoqué l’élément déterminant qui est à la base du choix de la soumission de Les Bagnoles Motors.

Cette soumission porte bien sur les deux lots de l’appel d’offre unique. 347 millions de francs CFA, c’est en effet l’économie qu’a fait faire à l’Etat béninois, la société Les Bagnoles Motors dans le cadre du dit dossier sur les 23 véhicules du lot 1. Le prix proposé par rapport aux véhicules était 23.575.000 FCFA au lieu de 38.687.000 inscrit au répertoire des prix de référence 2018 en sa page 244, article 4838. Les Bagnoles Motors a donc fait une économie à l’Etat, à hauteur de 15 millions FCFA sur chaque véhicule.

Un effort remarquable consenti par cette société de vente de véhicules. Mais, malheureusement ce gap bénéficiaire pour l’Etat (dans le même dossier d’appel d’offre unique et à deux lots) n’a pas été relevé par les détracteurs de Les Bagnoles Motors. Il suffisait juste un instant de considérer le dossier dans l’entièreté de son contenu pour le comprendre. Pourquoi cet aspect important du dossier a été caché à la population ? Mais ce qui a été plutôt remarqué, c’est le prix des motos.

Qu’en est-il du prix des motos ?

Il s’agit de motos haut de gamme dont le prix a été fixé par Les Bagnoles Motors en fonction de son coût d’acquisition et des caractéristiques techniques.

Dans l’objectif de trouver la solution qu’il faut pour proposer exactement les motos demandées par le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable, dans le respect des caractéristiques techniques, il a fallu pour LBM de fouiller monts et vallées afin de se conformer aux exigences, tenant compte de l’esprit d’efficacité de ses dirigeants.

De la récupération !

Ce dossier récupéré dans certains milieux a très vite fait le buzz à l’international.

Cette  campagne de dénigrement planifiée de toute pièce n’a-t-elle pas pour finalité de discréditer Les Bagnoles Motors auprès de ses partenaires ?

Quelle aurait été la conséquence de cet acharnement si la justice béninoise n’était pas forte et indépendante ?

Certainement à la satisfaction de la concurrence majoritairement étrangère. Ainsi, elle pourra s’accaparer de toute la part de marché et continuer à régner en maître dans un secteur où visiblement la présence d’un béninois dérange. Vivement que les Béninois savent là où se trouve réellement leur intérêt pour une meilleure visibilité des œuvres pilotées par leurs compatriotes.

Julien SAGBO (Collaborateur exterieur)

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire

    VINNY QUEL sens des responsabiltes si je suis un organe et j’accepte des contibutions ded concitoyens mon roke est de relire pour voir si cela cadre avec ma lignr editoriale et que cela respecte toutes les regles de ka corporation.
    Du moment ou je publie ceka je deviens co responsable. Cest aussi simpke que ca. Arreterez avec cet argument qui ne tienne pas.
    Faites tout pour que notre jour.nal puisse survivre, cest le premier que je lis lorsque je me reveille.

  • Avatar commentaire

    Bonsoir chers lecteurs,

    Cet article a été rédigé par un de nos contributeurs qui s’est intéressé à cette affaire. Ce n’est pas la première fois que nous faisons passer les opinions de contributeurs.

  • Avatar commentaire

    Il faut apprendre lire les articles jusqu’au bout et non les survoler. C’est la plume d’un concitoyen que LNT a publié  dans ces colonnes.  Vue votre réaction et si vous étiez le promoteur de ce quotidien vous ne l’aurez pas partagé.

    Pour vous, la liberté d’expression qui est une composante de la démocratie ne doit suivre qu’un seul couloir. C’est à dire un seul son de cloche. Vous avez du chemin mon cher. 

     

  • Avatar commentaire

    TCHITE’ tu demandes à FRIDO de se taire pourquoi. Vous devenez aveugle quand vous suppor.tez. Comment voulez vous que le pays avance. Ca vous fait mal quand on vous cri.tique a votre tour mais c’est ce que vous faites tous les jours avec le  gouverne.ment pire vous insultez.

    FRIDO dit la vérité. C’est dommage que la criti.que acer.be est facile sur ce fo.rum.

    Je demande humblement au jour.nal de changer de tactique. Non pas de suppor.tez le gouver.nement mais de nous donner la vraie infor.mation et faire des criti.ques constru.ctives. Et quand il y a une affai.re de mal gouver.nance qu’il apporté des preu.ves irré.futables

  • Avatar commentaire

    Cette affaire a été étouffée. Je ne peux pas croire que Jean baptiste elias qui a révélé cette affaire preuve à l’appui se soit trompé, lui qui connaît bien les rouages de l’administration beninoise et la façon dont s’opèrent les surfacturations. Maintenant je suis convaincu que la lutte contre la corruption au benin est une lutte sélective.

    • Avatar commentaire

      AC je ne sais pas quoi penser de toi aujourd’hui la BEF ne sait pas faire son travail. L’affaire a été étouffé. Franchement tu penses que Mr Jean Batsite est un novice qu’on peut faire taire. Si la conclusion n’est pas claire attends toi à ce qu’il revienne à la charge je fais confiance à l’homme. Aujourd’hui tu n’a aucune preuve pour tirer de telle conclusion. Mais c’est plus fort que vous dans ce pays de condamner les gens sans preuves sur les réseaux sociaux

      • Avatar commentaire

        Monwé, c’est votre droit d’aduler talon comme un dieu.  Mais moi je suis critique , ce qui est fait de bon je le dirai et ce qui est mal fait je le dénoncerai.  Comment peut-on pretendre lutter de façon impartiale contre la corruption lorsqu’on met certains en prison y compris pour de modique somme alors que dans le même temps on protège ses amis fidèles. J’affirme que cette affaire a été étouffée. Ouvrez les yeux.

  • Avatar commentaire

    @ Fido

    Prenez la peine de lire jusqu’au bout au lieu de survoler les écrits et de rendre fertile votre imagination. LNT a publié les écrits d’un concitoyen, d’accord? Et puis souffrez que LNT n’est ni de l’opposition ni de la mouvance. Son espace est ouvert à tout le monte quelque soit la couleur. Vous êtes un exemple.

  • Avatar commentaire

    @ Fido

    Prenez la peine de lire jusqu’au bout au lieu de survoler les écrits et de rendre fertile votre imagination. LNT a publié les écrits d’un concitoyen, d’accord?

    Et puis souffrez que LNT n’est ni de l’opposition ni de la mouvance. Son espace est ouvert à tout le monte quelque soit la couleur. Vous êtes un exemple.

  • Avatar commentaire

    Hahaha. Vous parlez comme si vous n’avez pas participer à ce dénigrement. Nonn. Vous faites honte quoi..! Vous avez même demander à ce que justice soit faites en disant que les concernés sont certains membres du ministère du cadre de vie et du ministère de l’économie. Maintenant que les choses sont claires voyez ce que vous publier..!  Nonn. Vous vraiment..! Vous croyez que nous avons la mémoire courte ou que nous regardons vos articles sans vraiment lire..?

    • Avatar commentaire

      Toi tais toi.  Avec ce gouvernement qui navigue à vue, il faut s’ attendre à tout. Ce article vient juste nous mettre à jour et faire la restitution actuelle des faits.