RDC : 10 civils tués après l’attaque de rebelles ougandais dans l’est du pays

RDC : 10 civils tués après l’attaque de rebelles ougandais dans l’est du paysForces armées de la République démocratique du Congo (FARDC)

En RDC, le groupe rebelle ADF est accusé d'avoir mené une attaque dans l'est du pays ayant eu pour principale conséquence, la mort de dix civils.

Présidentielle en RDC : le pouvoir fonce tête baissée

En République démocratique du Congo, dix civils auraient en effet trouvé la mort dans le territoire de Béni, situé à l’est du pays, après avoir été attaqués par des rebelles ougandais, appartenant aux forces démocratiques alliées (ADF). Selon toute vraisemblance, ces derniers auraient ainsi fait incursion dans la ville de Magboko, d’où ils ont commencé à piller pharmacies et autres commerces. Face à l’arrivée des forces de l’ordre, ceux-ci commencent alors à utiliser leurs armes à feu. Au lendemain de l’attaque, les autorités déploreront la mort de 10 civils.

Teddy Kataliko, responsable de la société civile de Béni s’est exprimé suite à cette attaque, fustigeant notamment la lenteur de la réaction des l’armée qui, stationnée à 500 mètres des lieux de l’attaque, a mis beaucoup trop de temps à réagir.

Assez mystérieux, le groupe ADF fait frémir les autorités congolaises. Présents sur le territoire depuis 20 ans environ, ces rebelles sont opposés au président Museveni et mènent régulièrement des attaques éclairs. Selon les Nations unies au Congo et les autorités, les ADF auraient d’ailleurs tué plusieurs centaines de civils depuis 2014.

Commentaires

Commentaires du site 0