RDC : Moïse Katumbi nie avoir recruté un chef de guerre

RDC : Moïse Katumbi nie avoir recruté un chef de guerre

En Rdc, Ensemble pour le Changement, la plateforme électorale de Moïse Katumbi, s’inscrit en faux contre les déclarations de la police congolaise.

RDC: tensions autour de Thabo Mbeki, envoyé spécial de la SADC

Cette dernière accuse l’opposant congolais d’avoir recruté le chef de l’Armée de libération du peuple congolais , une milice très active dans la région de l’Ituri , pour lancer une guerre à partir d’Aru (territoire du district de l’Ituri).

Pour la plateforme électorale de  Moïse Katumbi,  ces fausses accusations  prouvent à suffisance que le pouvoir a peur de leur leader. « C’est un montage grossier et une preuve que le pouvoir redoute le candidat Moïse  Katumbi Chapwe … une preuve de la volonté du pouvoir d’arrêter la démocratie  » a déclaré Jean Bertrand Ewanga, porte-parole du bureau politique de la plateforme.

Ce partisan de  Moïse  Katumbi affirme par ailleurs que ces accusations sont symptomatiques  du  « désarroi et (de) l’acharnement du chef de l’Etat sortant contre le leader d’Ensemble pour le Changement, candidat tant redouté  ». Pour rappel, le régime Kabila avait déjà porté de graves accusations contre Moïse  Katumbi  par le passé. Selon les autorités du pays, l’opposant politique avait  recruté des mercenaires et spolié un immeuble.

Commentaires

Commentaires du site 0