Tour cycliste du Bénin : Oswald Homéky s’exprime (lire différentes réactions)

Tour cycliste du Bénin : Oswald Homéky s’exprime (lire différentes réactions)

Les rideaux sont tombés sur le 15e Tour cycliste international du Bénin ce dimanche 13 mai 2018. Plusieurs personnes qui ont pris part à cet événement ont confié leurs impressions à une équipe de notre rédaction qui était sur place.

Watanabe et Homéky veulent faire du Bénin le centre de la gymnastique africaine

« Aujourd’hui, la fédération a fait une belle organisation. Ensuite, nous notons de belles performances de nos cyclistes. Je veux féliciter la fédération, féliciter tout le comité d’organisation, féliciter le public béninois. La présence de la Sobebra sur ce tour en partenariat avec la fédération, obéie à quelque chose que j’avais lancé. Désormais, il est important que les entreprises privées se joignent aux efforts de l’Etat, puisque dans aucun pays du monde les subventions d’un Etat ne peuvent couvrir les dépenses de l’ensemble des fédérations. Je saisis cette occasion pour inviter les privés à soutenir la fédération. Vous avez vu la qualité du tour, le public qui est venu regarder et la performance des cyclistes. C’est l’effort collectif qui amène les résultats ».

Sébastien Yves Menager, Directeur adjoint de la Sobebra (sponsor officiel du Tour)

«Une fois encore, nous sommes extrêmement ravis de cette organisation qui a été très professionnelle, avec le support et le concours de l’ensemble de la population béninoise, de la société organisatrice. Le cyclisme a des valeurs qui se rapprochent énormément des nôtres. Le groupe castel défend les valeurs d’abnégation, de force, de courage et de volonté. Le cyclisme comme le groupe castel, se retrouvent par ces valeurs… ».

Romuald Hazoumè, président de la Fédération béninoise de cyclisme

« Je ne suis pas seulement heureux, mais je suis aussi fier des coureurs béninois, fier de l’organisation qu’il faudrait améliorer. Je vais remercier tous ceux qui ont pris part à cette organisation, en commençant par le gouvernement béninois, le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, en remerciant le Directeur de la police Républicaine qui a mis tous les moyens à disposition, pour que nous puissions aller en sécurité jusqu’à Tanguiéta et revenir à Cotonou. Mais, ce qu’il faut savoir c’est qu’on ne pouvait pas faire ce tour sans la Sobebra, parce qu’à la dernière minute nous avons eu des défections de sponsoring. Je suis très fier des résultats des Béninois, parce que avant on abandonnait déjà à la deuxième étape. Cette fois-ci, le seul qui a abandonné s’est claqué une clavicule. Les autres sont restés dans le lot. Et c’est formidable le travail qu’ils ont fait. Ils ont mené les courses, ils ont animé les courses. Ils ont vraiment dérangé les autres équipes en ramenant les échappées dans le peloton… C’est déjà beaucoup. En gérant bien on peut y arriver. En organisant bien, on peut amener du monde. En travaillant, on gagnera. »

Commentaires

Commentaires du site 0