Tournoi de football Ali Yaro : Les ‘’Flèches Noires’’ de Lèma entrent dans le cercle des sacrées

Tournoi de football Ali Yaro : Les ‘’Flèches Noires’’ de Lèma entrent dans le cercle des sacrées

On connait le nouveau vainqueur du tournoi de football doté de trophées, Ali Yaro. Il s'agit de Flèches Noires Fc de Lèma.

Musique béninoise: Aimé Isaac se consacre définitivement au gospel

Cette équipe a été sacrée championne de la 6e édition du tournoi de football dénommé Ali Yaro, ce samedi 12 mai 2018 au stade Atchoukouma de Djougou, à l’issue de la finale disputée avec Abeilles d’or Fc de Kili (2-1). La finale de cette 6e édition du tournoi de football dénommé Ali Yaro, a opposé deux équipes aux palmarès différents dans le tournoi. Abeilles d’or de Kili était à la recherche d’un deuxième sacre, alors que Flèches noires est à la recherche de sa toute première consécration. Dans cette rencontre, c’est l’équipe de Lèma qui a eu le dessus.

D’abord, elle a vite profité de la timide entame des joueurs de Kili pour ouvrir le score à la 3e minute, par l’entremise de Massoudou Ogbé, suite à une jolie passe de son maitre à jouer, Sanoussi Soumanou. Après cette ouverture de la marque, les coéquipiers de Ibrahim Gomina (meilleur buteur du tournoi avec 8 réalisations), ont cherché l’égalisation. Incapables d’y parvenir, ils vont encaisser un second but dans le temps additionnel de la première mi-temps. Le jeune Sanoussi Soumanou (16 ans), formé au Centre international de formation Ajavon Sébastien (Cifas), a d’un bon coup de rein trouvé son avant centre Tibou Kpeitoni, bien démarqué, qui crucifie Feissal Zico (2-0).

Sur ce score, l’arbitre Aurore Ligan renvoie les deux formations aux vestiaires. Au retour, dans un cafouillage, Zacari Souleymane réduit le score (2-1, 49’), pour redonner espoir à sa formation. Un espoir qui n’aura pas eu de suite, vu que Baloukia Ogbé (élu meilleur gardien), est resté impérial sur ces 7,32m. Et plus, aucun but n’a été marqué. L’équipe de Flèches noires touche donc le graal pour la première fois dans cette compétition. Si selon le capitaine des vainqueurs Sounoussi Soumanou, c’est la meilleure équipe qui l’a emporté, du côté d’Ibrahim Gomina c’est par manque de concentration en début de partie que le trophée a échappé à lui et ses coéquipiers. Il promet donc redoubler d’ardeur pour revenir plus fort à la prochaine édition, que le promoteur Ali Yaro Sourakatou veut encore plus grandiose et mieux organisée.

Quelques réactions

Ibrahim Kpéitoni, Directeur départemental de la Donga du ministère du tourisme, de la culture et des sports.

« Je vois que dans l’ensemble, la 6e édition du tournoi Ali yaro Sourakatou a été une réussite totale, tant au niveau du Volleyball que du Football. Je crois que l’initiative de Ali Yaro répond dans tout son ensemble au programme d’action du gouvernement. Cette initiative contribue au développement du sport à la base. Avec des initiatives du genre, on aura une bonne pépinière pour la Donga. La finale du football a été d’une très bonne facture. Les deux formations ont en leur sein de très bons joueurs, qui prouvent que la Donga et Djougou en l’occurrence, est un grenier sportif pour le Bénin. Pour cela, on ne peut que remercier le promoteur et souhaiter que d’autres puissent lui emboiter le pas. Car ici, 365/365 jours à Atchoukouma, il y a toujours une compétition qui se joue. Il ne nous manque que la bonne organisation. Et je pense qu’avec l’appui du gouvernement actuel, la Donga va se révéler encore mieux au monde sportif béninois. ».

Ali Yaro, promoteur des tournois de Football et de Volleyball, et président de la Fédération béninoise de volleyball :

«Nous sommes très heureux une fois encore. Et ce n’est pas forcément pour les résultats techniques sur le terrain, mais par rapport à la finalité des objectifs que nous nous sommes fixés il y a six ans. Nous nous sommes dit qu’il faut que, cette fois ci, ce soit très bien organisé. Et nous y voilà. Cette année nous avons innové en associant une autre discipline au tournoi de football comme le volleyball. Nous avons bien envie que d’ici à là, Djougou devienne le carrefour du sport. S’il plait à Dieu, l’an prochain le basketball et le handball seront ajoutés au foot et au volley. »

Commentaires

Commentaires du site 0