Volkswagen, le constructeur automobile allemand prend ses quartiers au Rwanda. Il a ouvert ce mercredi 27 juin 2018 sa première usine d’assemblage de véhicules dans le pays. Selon des sources concordantes, Volkswagen a l’intention d’étendre sa présence en Afrique de l’Est puisqu’il est déjà au Kenya. En dehors de son objectif premier qui est de vendre ses véhicules aux particuliers, le constructeur allemand espère aussi mettre ses cylindrés  dans un système d’autopartage un peu comme Uber.

Loading...

Au Rwanda, Volkswagen envisage produire 5 000 véhicules par an. Les premiers modèles qui sortiront de ses usines sont Passat et Polo. Pour la vice-gouverneure de la banque centrale du Rwanda, l’arrivée du constructeur automobile allemand dans le pays est a salué. « C’est un vote de confiance pour le Rwanda. C’est bon pour la création d’emplois au Rwanda et cela fait du Rwanda un endroit propice aux services et dans le cas actuel, l’industrie » a déclaré à Reuters Monique Nsanzabaganwa.

Signalons que le Rwanda n’est pas un grand consommateur de véhicules. Selon l’organisme de recouvrement des impôts, il y a un peu plus de 200 mille véhicules  privés immatriculés dans le pays alors que la  population est estimée à  12 millions .

 

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. Les investisseurs européens ne peuvent investir de millions de dollars dans un pays d’Afrique où la corruption et la stabilité politique et securitaire est garantie à 99%.Le Rwanda fait des progrès tangibles dans ce sens

  2. Un petit pas mais très positif. L’occident avait boud boudé  l’Afrique en se battant corps et âme pou que ce genre d’investissement ainsi que l’industrie de transformation ne s’installent jamais en Afrique.

    Bravo pour tous ceux qui contribuent pour que l’isolement du sud prenne fin.

    L’exemple du Rwanda est non seulement à  feliciter  mais aussi à imiter si on veut terminer les séquelles du colonialisme.

  3. Ces entreprises iront seulement ou’ le gouvernement a mis des gardes-fous afin de proteger leurs investissement. Qui est fou pour aller investir dans des pays ultra-corrompus comme le Benin ou’ toutes les richesse de la nations sont gerees par un seul individu.

    Il faut faire des reformes pour proteger tant bien le secteur prive’ national qu’international, pour que nos jeunes aient aussi des emplois de ce genre.

    Et pourquoi pas en fin de compte, fabriquer nos propres vehicules et moyens de transport comme les Ghaneens le font deja?

    • Et qu’est-ce qu’ils répondent les allemands DANKE !! (merci) les rwandais de nous fournir des bras à pas cher (du tout) et un slot fiscal pour arroser le marché est-africain !

      Elle est pas belle l’afrique ?

      • Et qu’est-ce qu’ils répondent les ouvriers  allemands… Chômage misère (futur) Elle est pas belle la salope du commerce ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom