La police républicaine serait à la recherche de Kaanich Hachem, un terroriste présent au Bénin. L’information émane d’un communiqué rendu public hier vendredi par la Direction générale de la police républicaine.Selon l’Agence Chine nouvelle qui a rapporté l’information, ce communiqué demande aux directeurs départementaux de la police républicaine ainsi qu’au directeur du renseignement territorial et son collègue de l’émigration et de l’immigration, de s’activer pour repérer ce terroriste et surveiller ses activités.

Il faut noter que le Bénin n’est pas un pays convoité par les terroristes. Néanmoins, vu l’ampleur que prend le phénomène du terrorisme chez ses voisins, il s’active pour se doter d’un arsenal juridique afin de réprimer les faits de terrorisme sur son territoire. Les parlementaires du pays ont adopté une proposition de loi sur la création d’une Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme au Bénin.

 

15 Commentaires

  1. Ce n’est pas une bonne stratégie d’évoquer ou d’appeler souvent ce que l’on ne souhaite pas dans sa cour. Un pays qui se dote d’une loi sur un phénomène qui ne l’affecte manifestement pas, ça peut paraître avant-gardiste, mais il faut être prudent. Que Dieu nous éloigne de ce vilain phénomène dans notre paisible Bénin.

    • Je vais d’abord, aller dans votre sens “crtique”, pour être sûr que nous nous comprenions bien. Ce principe spirituel est réel et connu dans toutes les religions, qui interdisent pour cela les pensées négatives, la colère, les jurons, blasphèmes et par extension le langage grossier, tous apanage des niveaux spirituellement bas sous l’empire du Négatif.

      Ceci dit comme disent les soldats, “la peur n’écarte pas le danger” et là il est bien réel. Le Bénin n’est pas hors sol et en la matière “prévenir vaut mieux que guérir”.

      Dieu nous donne la responsabilité, le jugement et la force, d’affronter les écueils qui se présentent à nous en tant que peuples, familles, personnes.

      En résumé : *“qui vis pacem, parabellum”

      *Qui veut la paix, prépare la guerre”

    • “Crtique” comme disent les soldats “la peur n’écarte pas le danger”. Celui du terrorisme n’est pas une simple vue de l’esprit.

      En la matière, sans fanfaronnade, une seule règle : *“qui vis pacem, parabellum”

      *”Qui veut la paix, prépare la guerre”

  2. Si la Police dispose de la photo du terroriste, qu’il la publie et laisse un numéro sur lequel elle peut recevoir des messages.

    • on a pas besoin de tout ce cinéma…il suffit de coincer…franck makon….et le tour est joué

      Il est au debut et la fin de tout…ce qui ne va dans la pays..

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire