L’Union fait la Nation a organisé ce samedi 16 juin 2018, une conférence à l’intention des cadres de l’alliance, sur les réformes politiques et la gouvernance au Bénin. Cette rencontre qui s’est tenue à l’Université d’Abomey-Calavi a permis à ces cadres de s’imprégner de la réforme du système partisan et des innovations du nouveau code électoral.Les participants ont suivi  deux communications. La première a été présentée sur l’inspecteur général de police Célestin Guidimey. Elle portait sur  « l’homme politique et la gouvernance au Bénin ; enjeux et perspectives ». Dans son exposé, le communicant a démontré que le multipartisme pour lequel le Bénin a opté en 1990, est caractérisé par  l’impunité, des malversations et la mal gouvernance. Les réformes initiées par le gouvernement visent donc  à enrayer ces fléaux pour une bonne gouvernance du pays selon l’inspecteur de police.

Loading...

La seconde communication portait sur « le système partisan et le code électoral ».Elle a été présenté par le député Louis Vlavonou. Le parlementaire a dans son développement, parlé entre autres, des innovations de la proposition de loi sur le nouveau code électoral. Il s’agit  de la suppression de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) et de la réduction du mandat de la Céna. En effet, les députés du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) proposent que le mandat de la Céna passe de 07 ans à 6 ans. Ils souhaitent aussi un dégraissage de l’effectif. Actuellement à 09 , les membres de la Céna devraient passer à 05.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Voilà la suppression de la LEPI. Ils sont tellement prévisibles ces rupturiens. Malheureusement, il n’y a rien en face.

  2. Faux. L’He Louis VLAVONOU avait dit que la CENA passerait de 5 membres actuellement à 9 car la mission du COS LEPI lui sera transférée en dehors de ces charges habituelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom