Bénin : Modeste Toboula chez Djogbénou hier

Bénin : Modeste Toboula chez Djogbénou hier

Modeste Toboula était au siège de la Cour constitutionnelle ce lundi 18 juin 2018. Le préfet du Littoral a rendu une visite de courtoisie au nouveau président de l’institution Joseph Djogbénou.

Affaire Mètongnon : « L’Anlc n’est pas saisie » selon Jean-Baptiste Elias

L’objectif de ce déplacement était de féliciter l’ancien garde des sceaux pour son élection à la tête de la haute juridiction. Modeste Toboula a salué les réformes de M Djogbénou dès son arrivée à la Cour constitutionnelle. Pour le préfet du Littoral, ces réformes vont permettre de traiter avec célérité les recours que l’institution reçoit . Modeste Toboula a aussi évoqué avec son hôte, les nombreux recours formulés contre les décisions préfectorales et qui ont connu des fortunes diverses. Le nouveau code pénal  n’a pas été passé sous silence dans les discussions qu’ont eu les deux personnalités.

Joseph Djogbénou visiblement content de la démarche du préfet a félicité Modeste Toboula pour le travail qu’il abat au service de la République. Il l’a aussi remercié pour sa disponibilité à collaborer avec lui, quand il était ministre de la justice.

Joseph Djogbénou a enfin souhaité que les autorités administratives prennent connaissance des nouveaux moyens juridiques qui réglementent leur actions afin d’agir conformément à la constitution.

Commentaires

Commentaires du site 20
  • Avatar commentaire
    VODOUGNON KENNETH Il y a 4 semaines

    C’est bien dommage que la jeunesse de mon pays se place toujours en position difficile avec les pouvoirs publics alors qu’elle a de gros soucis d’emploi et de subsistance.De toutes les façons, le Préfet Modeste TOBOULA est un citoyen béninois et pas des moindres.La Constitution n’a interdit nulle part la visite d’un préfet au Président de la Cour Constitutionnelle et si un mouflet de l’opposition veut bien se faire recevoir en audience par le Président de la Cour Me DJOGBENOU, moi je crois que les portes de la Haute Juridiction sont grandes ouvertes à tout citoyen et à quelques encablures de la préfecture de Cotonou.La visite d’un préfet au Président de la Cour Constitutionnelle n’est pas condamnable.Toute autorité vient de Dieu?A-t-on besoin de rappeler cette sagesse populaire? Un peu de respect aux autorités et invitons les spéculations inutiles telle l’inopportunité des cheveux dans la soupe.Diantre!

  • Avatar commentaire

    Pourquoi Toboula N’est Jamais Allez Visité Holo? Sachez Que Toute Arme Forgé Contre Ce Peuple Sera Sans Effet Au Nom De L’ETERNEL.

  • Avatar commentaire

    Toujours agité ce gros plein de soupe, et pour finir par faire des faux-pas, qui donnent de l’eau au moulin de ses détracteurs.

    Tout complot ourdi contre ce peuple sera de nul effet !

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 4 semaines

    L’un et l’autre n’espéraient pas se retrouver à ces postes aussi vite! Mais ça passe tout aussi vite. Laissez-les célébrer on ne sait quoi. Comme le disait le Poly Rhytmo “c’est leur soleil qui brille actuellement “.

    • Avatar commentaire

      Ne dites plus jamais ça à quelqu’un, même pas à un ennemi, encore à vos enfants car, vous n’êtes pas DIEU. Et le cœur du roi est dans les mains du Seigneur. La haine et la  jalousie ne font pas bon ménage

  • Avatar commentaire

    Il n’y avait que les ouailles de yayi qui ignoraient que “tout passe”. D’où leurs gémissements qui n’en finissent pas aujourd’hui.

  • Avatar commentaire

    Un comportement typique de république bananiere. Perte de temps pour les deux, aux détriments de la république qu’ils sont sensés servir en ce moment de la journée. Heureusement, le ridicule ne tue pas.

    Quant à la presse qui considère que ça c’est de l’info, je préfère ne rien dire. À moins que le but soit de nous faire rire

  • Avatar commentaire

    Les ******* se serrent les coudes et se congratulent.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 4 semaines

     
    C’est encore une maladroite démonstration de force que ces 2 amis zélés de Talon veulent nous afficher publiquement. Et c’est pour dire que la Cour const et la Préfecture du Littoral sont ensemble et aux mains du Chef de l’Etat.
     
    Ce copinage n’a d’autre sens que de tester et préparer l’esprit du peuple car bientôt ce sera les manigances, les subterfuges et les stratégies les plus occultes qui soient vont commencer par naitre dans leurs cervelles, histoire de trouver des voies et moyens rusés pour tripatouiller les résultats des prochains scrutins.
     

    • Avatar commentaire

      Tiens! tiens! Prince Toffa tu deviens critique du pouvoir ou alors je me trompe ?

      • Avatar commentaire
        Prince Toffa 1er Il y a 4 semaines

        Oui tu as bien vu!!! Je commence par être très déçu de la Gouvernance Talon et de ses ouailles. Je supporte ce qui est rose et je blâme ce qui est décevant de la part de ce Gouvernement.

  • Avatar commentaire
    Etat voyou Il y a 4 semaines

    Est ce parce que le siège de la Cour constitutionnelle est sur son territoire qu’il doit aller rendre visite au président de cette auguste cour. Tout cela passera, ce copinage le peuple vous regarde ne vous croyez pas malin plus que les autres, le béninois encaisse mais attention au retour de la manivelle

  • Avatar commentaire
    Jean Wagnon Il y a 4 semaines

    C’est  l’inconstitutionnalité  qui prend le dessus à  cette  ère.  Mais  ça  passera,  c’est sur.

  • Avatar commentaire

    Ils n’ont même plus de pudeur. Qu’est-ce que monsieur **************** est allé chercher chez  monsieur Ruse et rage ?

    Heureusement qu’il y a une fin à tout.

    Bandes….

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 semaines

    Souvenons-nous que la Cour constitutionnelle Hollo avait jugé un comportement de tobula inconstitutionnel et un comportement de Djogbenou aussi d’inconstitutionnel. Maintenant ce n’est pas une Visite de Courtoisie mais plutôt pour marquer le Triomphe de la ruse et de la rage. Ce pendant c’est trop tôt. La République n’est pas faite pour des ************** de ce genre. Ceux qui pensent que l’assouvissement de leur égo personnel est au-dessus des aspirations du peuple finiront par disparaître comme ils étaient venus.  La roue tourne et qui rit en dernier rira mieux. Et c#est les populations béninoises.

  • Avatar commentaire

    Mélange des genres ! ! !  Je ne vois pas ce qu’un préfet va faire au siège d’un conseil constitutionnel. Il y a des pratiques que je ne peux comprendre dans ce pays. On a tendance à vouloir tout mélanger. Démocratiquement, est-ce une bonne chose ?

    • Avatar commentaire
      Brice DJOSSOU Il y a 4 semaines

      Mon cher Paul, il ne s’agit pas d’un << conseil constitutionnel>> au Bénin, mais plus tôt d’une << Cour constitutionnelle>> .Ce n’est pas la côte d’ivoire et ailleurs où on parle de conseil constitutionnel…

      • Avatar commentaire

        Cour constitutionnelle, conseil constitutionnel.  Vous voulez jouer sur les mots…. Dites-moi simplement quelles sont les prérogatives entre ces deux appellations. C’est vrai que  vous avez l’habitude de faire la différence entre un chat et …. un chat !

        • Avatar commentaire
          Brice DJOSSOU Il y a 4 semaines

          Ce n’est pas le même mode opératoire de désignation des membres devant siéger ainsi que les fondements, pouvoirs ou attributions consacrés aux deux organes. Le Conseil constitutionnel n’existe pas au Benin Mr Paul.Il faut comprendre mon cher frère…

          si le chat est noir, il est noir et si il est blanc, il le demeure…

          A bientôt !!!

          • Avatar commentaire

            Par contre s’il (le chat) est blanc et qu’il ne se lave pas, il devient noir ! !  ! Un peu d’humour ! ! ! !