Bénin : Talon met fin à la mission de la CAME et engage la réforme du secteur pharmaceutique (décrets)

Bénin : Talon met fin à la mission de la CAME et engage la réforme du secteur pharmaceutique (décrets)

Le chef de l’Etat Patrice Talon a pris un décret pour retirer l’agrément accordé à la Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) le 20 juin 2018. Cette décision qui vient mettre un terme à tout exercice légal de la Came annonce la convocation sous huitaine d’une assemblée générale pour statuer sur  l’après Came. Dans la même journée, un autre décret signé du chef de l’Etat annonce la mise en place du comité PHARMED.

Affaire Mètongnon / CNSS : Voici la preuve que la BIBE n’était pas en faillite selon le FSP (voir les arrêtés)

C’est par décret N° 2018- 253 du 20 juin 2018 que le chef de l’Etat, Patrice Talon a retiré à la Centrale  d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) l’agrément d’exercer au Bénin.  Ce décret qui met un terme à l’exercice légal de la Came mentionne que le chef de l’Etat a statué ainsi sur le sort de la Came sur proposition du ministre de la santé et après le conseil des ministres tenu le 14 mars 2018.

Dans la même journée, un autre décret intitulé N° 2018-252 du 20 juin 2018 avait un peu plutôt consacrée la mise en place du comité de pilotage de la réforme du secteur de la pharmacie et des explorations diagnostics au Bénin (PHARMED).

Si le décret N° 2018- 253 du 20 juin 2018 a été pris sur proposition du ministre de la santé et étudiée au conseil des ministres en sa séance du 14 mars 2018, le second N° 2018-252 du 20 juin 2018 a été une initiative du chef de l’Etat Patrice Talon.

Il faut souligner que le décret N° 2018- 253 du 20 juin 2018 convoque sous huitaine une assemblée générale pour statuer sur les dispositions urgente à prendre. Quant au second, il fixe la mission du PHARMED et nomme ses membres.

Lire les décrets portant retrait de l’agrément de la CAME et mise en place du comité PHARMED 

Commentaires

Commentaires du site 24
  • Avatar commentaire
    colgo nik Il y a 3 semaines

    pour s’accaparer des tout les secteurs au Bénin ,odjé , c’est d’emprisonner ,et des réformes malheureux ,qui pil le Bénin antique

  • Avatar commentaire

    Pour s’accaparer d’un secteur, on emprisonne et on fait des réformes kpayo.

    Pauvre Bénin

  • Avatar commentaire

    Je suis  sur et certain..d’une chose…..

    Durant..les 5 ans..de talon..aucune classe d’hommes et de femmes..n’émergeront en terme de réussite..dans l’entreprise…disons les affaires…comme ce fut le cas…sous kérékou,soglo,et yayi..

    Tous ceux là…qui prospèraient..avant son arrivée…seront sytématiquement..liquidés…par l’utilisation du fisc et du procureur

    Comme une pieuvre…le clan…nous étouffera..par ses tentacules……

    C’est un fait …une réalité

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 semaines

    Chers amis, cela fait plus de 1 mois que notre Journal “la Nouvelle Tribune” est arbitrairement suspendue. Qu’est-ce qui se passe et qu’est ce qui se trame dans la coulisse. Je crains que “la Nouvelle Tribune” ne soit disparue comme “le Béninois libéré”. Nous ne devons pas nous laisser faire, il est temps d’agir.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 semaines

    Je ne vous ai pas dit que Talon, Petit fils de négrier n’apporte rien de salutaire pour ce pays? Il est venu Avec les mensonges, la ruse et la rage pour pil-ler empiler, affamer et ruiner le Bénin. Il a dit qu’il n’y a plus de Subvention dans le coton, un gros mensonge. car les entrants, les engrais sont importés sans que la Douane ne prélève aucun taxe. Les taxes à l’exportation est passée de 6ofCFa sur le Kilo à 10FCFA . Tant de manque à gagner pour l’Etat qui rentre dans la poche de Talon.

  • Avatar commentaire

     
    Et voilà le compétiteur né qui prend une fois de plus possession du secteur pharmaceutique. Chose curieuse personne n’a pris au sérieux les révélations de Atao lorsqu’il disait que Talon l’avait approché et lui a suggéré de faire entrer des amis ou qui dans le secteur des médicaments. On a vite fait de livrer le pauvre à l’hôtel d’une soi-disant lutte contre les faux médicaments. C’est suite son refus (Atao) que les ennuis  ont commencé pour lui. Aujourd’hui le décret confirme la chose ou non ? Même si Atao souffrirait de démence pour être incarcérer, on dit souvent que la vérité sort de la bouche des fous et des enfants. La justice divine mettre un jour fin à tout cela. Pauvre Bénin.
     

  • Avatar commentaire

    Dommage pour nous….

  • Avatar commentaire

    Depuis l’affaire de la tentative d’empoisonnement je me suis dit que si cela est vrai , le gars est dangereux…voilà

  • Avatar commentaire

    Il faut une vraie révolution au Benin….c’est là qu’on est rendu

  • Avatar commentaire

    Aziz, j’ai lu Tiburce dans tous ses épisodes et ce que j’ai découvert m’a permis de comprendre que le Benin est loin d’être une vraie démocratie. Ici tout se négocie et tout a un prix. Cela fait en sorte que nous avons des gens incroyables au pouvoir…

  • Avatar commentaire

    @Aziz,on ne te demande pas d’acclamer Talon mais au moins, garde ton attitude d’antan qui te permettait de faire la part des choses……évitant ainsi d’emboucher précipitamment la trompette de Djènontin et autre Sonagnon dont l’opposition devient pavlovienne, sans réflexion….

    • Avatar commentaire

      Avec Patrice TALON, il n’y a aucune tolérance à avoir, il s’est introduit au palais de la marina par infraction, il faut tout simplement le déloger de là pour rétablir l’équité et la justice.

      Moi je ne vois pas ce qu’il peut faire de bien pour le pays, alors qu’il n’a pas commencer par se remettre en cause; mais au contraire!!!

    • Avatar commentaire

      allomann..!!

      Je t’assure que je n’ai pas fondamentalement…changé de nature..dans mes prises de positions et analyses..

      ce qui m’importe..ce sont des actes….

      Je t’avoues…que ce qu’on a fait à ajavon…ne passe pas…..et cet acte..a complètement…modifié mes jugements sur talon

      Celui…qui a pu posé un acte de cette nature..à quelqu’un…qui l’a fait roi….dis je est capable de tout

      Que dire de métégnon…dont l’incarcération…est une pure injustice…

  • Avatar commentaire

    On vient de retirer l’agrément au CAME qui a fauté manifestement . Et tout le monde se met à éructer alors que des solutions de rechange sont envisagées avec la création d’un Comité de réflexions chargé d’accompagner le Ministère de la Santé dans cette période transitoire. Er c’est la réaction précipitée et inoportune  du brancardier  Djènontin qui vous donne du mou….  C’est dommage que l’intelligence commence vraiment à déerter le forum

    • Avatar commentaire

      Alloman, le peu de sous que Talon vous donne pour le défendre ne suffira malheureusement pas à payer votre refuge en terre étrangère. Nous avons tous intérêt à defendre la patrie, notre bien commun.

  • Avatar commentaire

    J’invite…tous..à lire…tiburce adagbé….

    Il nous apprend beaucoup sur nous…..

    J’ai eu à dire..que refondation…ou rupture..il n’ y a aucune forme de différence..ce sont les memes acteurs

    Talon..a un dessein…qu’il suit toujours…quitte à tout prendre

    Et je vous..dis…pour arriver à ses fins….il est pret..à tout

    Persécutions…de tous ceux là…qui veulent contester

    Empechement des autres compétiteurs..pouvant mettre en cause..son empire financier..

    C’est pire que sous ben ali…en tunisie…ou le clan…avait pris en otage tout l’économie du pays…

    Ou sont ils aujourdhui..µ?

    S’ils pouvaient tirer des leçons..n’est ce pas…

  • Avatar commentaire

    Ils ne reculent devant rien. Faire de l’argent sur le dos des malades? Mon cœur saigne.

  • Avatar commentaire

    Nouvelle prise de contrôle d’un secteur vital de l’économie du Benin, après les intrants agricoles, les recettes douanières, et j’en passe,  voici que les médicaments et consommables passent entre les mains des nouveaux saigneurs nationaux. Il se trouvera sur ce site internet des béninois pour défendre l’indéfendable: nous sommes tous des employés de Talon et de sa bande pour ne pas dire des esclaves, esclaves de nos propres compatriotes. Ceci est le vrai visage de  notre pays. Comme disait Nelson Mandela, la grandeur d’une nation se mesure à la façon dont elle prend soin de ses enfants. Nous au Benin on sacrifie nos enfants pour faire de l’argent, on les laisse à autrui comme vidomegon et voila des générations entières sacrifiées pour le confort de quelques uns. Tous les fruits de nos efforts parviennent en parte dans leurs comptes bancaires.  Les médicaments et consommables seront aux mains de soi-disant sociétés privée bafouant l’idée de l’initiative de Bamako visant à faire en sorte que la vente de médicamentes génériques permette de générer des bénéfices pour absorber les coûts d’exploitation rendant les médicaments plus abordables. Le vrai enjeu pour le Benin est là devant nous. Une gouvernance calamiteuse et une prise de contrôle de nos vies et de celles des générations futurs par une bande de sans-cœurs ne pensant qu’à eux-mêmes et en tout temps comme ils aiment fanfaronner.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 4 semaines

      Je partage à 100 % ce Point de vue. Seulement l’heure des constats est terminé. Il faut agir maintenant. Tous les actes que posent Talon et son équipe depuis deux sont des actes de parjure et c’est étonnant que personne n’a le courage de les dénoncer ainsi. Il fait obstruction au serment qu’il a prêté et personne n’ose le lui dire. C’est très grave. La constitution du Bénin n’a jamais prévu que le président élu a le pouvoir de s’approprier par décret tous les secteurs juteux du pays. Il est temps d’arrêter cette bande de pil-leurs qui ruine le pays.

      • Avatar commentaire

        La révolution est déjà en marche. Ceux qui se sont accommoder de cette forfaiture doivent savoir que 2021 est un tournant inéluctable. Jamais nous ne laisserons faire et cela ne passera jamais à pertes et profits.