Côte d’Ivoire : la lutte contre les trafics de véhicules de luxe bat son plein

Côte d’Ivoire : la lutte contre les trafics de véhicules de luxe bat son plein

En Côte d'ivoire, la lutte contre les trafics de véhicules de luxe bat son plein en ce moment. En effet depuis plusieurs semaines, les autorités ont engagé une lutte sans merci contre ce trafic.

Côte d’Ivoire : un gendarme lynché par les populations

Les opérations de dédouanement et d’immatriculation évoluent à pas de tortue en Côte-d’Ivoire. Pour cause, des enquêtes ont été diligentées par les autorités depuis l’éclatement d’une affaire il y a quelques semaines concernant un trafic de voitures de luxe immatriculés frauduleusement. Les acteurs du secteur dans le pays sont tous unanimes sur la question et parle de ralentissement des procédures de traitement qui occasionnent des désagréments. Des véhicules sont bloqués depuis plusieurs semaines et pas grand monde comme habituellement dans le quartier qui abrite le Guichet unique automobile.

Pour le président de l’association des vendeurs de véhicules d’occasion de Côte d’Ivoire, Eric Yedoh, qui s’est confié à Rfi, les activités tournent au ralenti et occasionnent des frais supplémentaires vu que plus les véhicules passent du temps sur les parcs, plus les redevances augmentent.

Selon les confidences d’un transitaire tous les clients ne sont pas patients. Il raconte que parfois il est contraint d’amener les clients sur le terrain pour qu’il voit par eux-même les complications. « Il y a des clients qui sont compréhensifs. Ceux qui ne sont pas compréhensifs, on les amène sur le terrain pour qu’ils viennent voir ce qui se passe» a-til affirmé. Notons que le ministre des transports, Amadou Koné a effectué une descente hier pour s’enquérir de la situation et constaté la reprise des activités.

Commentaires

Commentaires du site 0