Procès de Mètongnon: Eustache Kotingan reconnaît les risques liés aux placements des 4.5 milliards

Procès de Mètongnon:   Eustache Kotingan reconnaît les risques liés aux placements des 4.5 milliards

Le procès de Laurent Mètongnon et de ses coaccusés a repris ce matin au tribunal de première instance de Cotonou. C’est l’actuel président du conseil d'administration de la  Cnss qui était à la barre avant la suspension de l'audience .

Rencontre Talon – ordre des pharmaciens au Bénin : Bientôt une commission de relecture des textes

C’est aux environs de 08 heures 2o minutes que Laurent Mètongnon et ses coaccusés ont fait leur entrée dans la salle d’audience du tribunal de première instance de Cotonou.Les avocats de l’Etat béninois ont souhaité que la Banque Internationale du Bénin (Cnss) se constitue en partie civile.Mais leur requête a été rejetée par le juge Rodolphe Azo qui présidait la Cour  .

L’actuel président du conseil d’administration de la Cnss Eustache Kotingan est ensuite appelé à la barre.On lui a demandé si la direction générale de la Cnss était obligé de suivre les recommandations du président du conseil d’administration. “Je ne sais pas , mais je crois que ce n’est pas possible” répond M Kotingan. Il a aussi fait savoir que le risque n’était pas moindre quand on décide d’injecter 4, 5 milliards dans une banque déjà en difficulté. Après plus de deux heures de questions- réponses, le juge Azo a suspendu l’audience

Pour rappel, Laurent Mètongnon est poursuivi pour un placement à risque de 17,5 milliards de Francs CFA à la BIBE contre des retro-commissions,  alors qu’il était président du conseil d’administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Liberachi Il y a 4 semaines

    Il y a deux choses qu’il faut preciser:

    1- La Cnss a tellement de fonds qu’elle fait des depots a termes chaque année et la politique est souvent de varier les placements pour eviter les difficultés. Si la cnss ne pretait qu’aux meme banque cette gestion serait risquée

     

    2- Peut importe ou L’argent aurait ete place les retro commissions sont versés par toutes les banques donc. Il faut savoir ce qu’on reproche reelement a Metognon: le mauvais placement ou la comission?

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 semaines

    “L’actuel président du conseil d’administration de la Cnss direction…Cnss était obligé de suivre le;;; président du conseil d’administration. “Je ne sais pas , mais je crois…” N’y aurait-il pas en plus du reste, quelques erreurs de casting dans les nominations à ces postes là au Bénin ?

  • Avatar commentaire

    C’est un procès politique, un règlement de compte. Si la BIBE était si en difficulté, pourquoi l’état y a investit 4,5 milliards? On prive des êtres humaines de ce qui leur est le plus cher: leur liberté parce qu’on est en ce moment en position de force.

    C’est cela la rupture? Ou c’est un faux nouveau départ?

  • Avatar commentaire

    Parlons peu et parlons bien. Pour ceux qui estiment que le procès de Metongnon est un procès politique, je voudrais tout juste leur demander si Metongnon allait déposer ces fonds à la BIBE si cela lui appartenait ? Soit il sait ce que c’est d’être PCA, soit il ne sait pas et il ne mériterait pas d’être choisi comme PCA. Le PCA répond des erreurs de gestion de la structure dont il est élu. C’est pour cela que le Directeur ne peut prendre certaines décisions sans son avis. En tant que tel, qu’il assume pleinement sa responsabilité et qu’il soit puni avec la dernière rigueur. Qu’il serve d’exemple aux autres. C’est ce que je crois.

    • Avatar commentaire

      Vous avez suivi les developpements de ce dossier, ou bien vs voulez ecrire pour ecrire, par ennui.

      Sachez qu’il est établi que la BIBE n’était PAS / PLUS en faillite ou en difficulté au moment des faits! Bon sang, mais vs etes bouchés ma foi

      • Avatar commentaire

        Mais c’est aussi simple que cela prouvez nous alors que la BIBE n’était plus en faillite au moment du placement ! Cessez de mentir mon frère !

    • Avatar commentaire
      Akambi Eyeyemi Il y a 4 semaines

      Waouh,une banque en difficulté et qui fonctionne depuis 2010 â ce jour.Ne portez pas atteinte à la probité des cadres de la BCEAO avec votre histoire à dormir debout sur fond de règlement politique