Rencontre à Singapour : pari gagnant pour Donald Trump et Kim Jong-Un

Rencontre à Singapour : pari gagnant pour Donald Trump et Kim Jong-UnREUTERS/Jonathan Ernst

C'est à Singapour, plus précisément à l'hôtel Capella situé au sud de la cité-Etat, que la rencontre tant attendue entre Donald Trump et Kim Jong-Un a eu lieu. Une rencontre sur laquelle personne ne pariait, il y a encore quelques mois.

Immigration aux Usa: Trump veut supprimer le programme DACA

Donald Trump a finalement rencontré son homologue nord-coréen, Kim Jong-Un à Singapour. La discussion qui avait été annulée il y a quelques jours puis reprogrammée a finalement débuté il y a quelques heures. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux présidents semblent ouverts (en apparence?) à une discussion. Kim Jong-Un, tout sourire a traversé un couloir pour rejoindre le président américain Donald Trump, qui lui aussi a suivi le même parcours. 

Pari Gagnant pour les deux dirigeants

A bien y regarder, la rencontre entre Kim Jong-Un et Donald Trump est déjà à cette étape une victoire pour les deux dirigeants. Même si plus tard, cela peut encore tourner au vinaigre. Et pour cause, les deux hommes auront marqué l’histoire en ce sens que cette rencontre constitue une première dans l’histoire entre les deux pays depuis la guerre de Corée.

« Nous allons obtenir un succès formidable. Je suis très honoré. Nous allons avoir une très bonne relation je n’en ai aucun doute… » a déclaré M. Trump. « Nous avons surmonté toutes sortes de scepticisme et de spéculations à propos de ce sommet et je pense que ceci est bon pour la paix. » a répondu M. Jong-Un

Une victoire pour Trump, parce qu’il a pu rencontrer le dirigeant nord-coréen dans un climat apaisé, et une victoire pour Kim Jong-Un qui, en rencontrant un dirigeant américain réalise ce que son père et son grand-père n’ont pas pu faire: prouver aux américains qu’ils sont assez forts pour mériter une rencontre en tête-à-tête.

Preuve que la situation est historique, le président américain est accompagné de Mike Pompeo le chef de la diplomatie, John Kelly le chef de cabinet de la Maison Blanche et John Bolton le conseiller national à la sécurité; le dirigeant nord-coréen lui, est également venu avec sa garde rapprochée: Ri Yong-ho, ministre des affaires étrangères  Kim Yong-chol, numéro 2 du régime, qui avait récemment fait le voyage à Washington, et Ri Su-yong, chargé des Affaires internationales au sein du Parti unique de Corée du Nord

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 6 jours

    Le véritable enjeu n’est pas la Corée du nord qui est téléguidée par la Chine.

    La finalité c’est:

    1) d’obtenir que les USA retirent leur armes nucléaires aux frontières de la Chine (Corée du sud)

    2) pour les dirigeants de Corée du nord obtenir de l’aide pour mieux nourrir sa population afin de se maintenir au pouvoir

  • Avatar commentaire

    Je demande au Créateur de l’univers – celui dont les oiseaux chantent régulièrement le nom – de nous donner de l’intelligence comme il en a accordée à ces “petits gros – les coréens du Nord : la puissance, c’est d’abord dans la tête !

  • Avatar commentaire

    Hum! pour l’instant il n’y a que pures déclarations d’intention, aucun calendrier, aucun engagement factuel…

    On dirait que tout reste à faire.

    Imagine t’on la Corée du Nord démanteler son armature nucléaire qui lui a permis de paraître important sur la scène internationale et qui aussi lui a permis d’arracher un sommet à Trump ?

     

  • Avatar commentaire

    Tout ça c’est du bluff…un jeu d’échec…à mon avis..

    Ici se mélangent  la rationalité et l’irrationel…mais aussi..la force des réalités…sous fond d’hypocrisie..de la dite communauté internationale

    Les sanctions…font tès mal..à la corée…c’est sur que c’est une victoire diplomatique des yankee..

    Mais aussi…les amerlocks….mouillent aussi dans leurs froques…car les bombes atomiques du petit gros…peuvent faire mal

    • Avatar commentaire

      Posséder…des quantités énormes de bombes atomiques…et refuser le droit aux autres d’en posséder..relève..de malhonneteté et de l’hypocrisie..

      Surtout si on a…l’onu comme outils….de coercition ….et les pays hypocrites de la planète

      Si celà ne tenait qu’à moi…le petit gros..ne doit pas abandonner…ses petits joujous…

      D’ailleurs je demande..qu’ils nous en vendent…deux de leurs petits bijoux…histoire de faire le malin…en afrique..

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 6 jours

    Tchite ……………….QUAND  CESSERAS-TU D’ETRE  ENFANT  ET  GAMIN  DE  RUE >?

    QU’A  FAIT  OBAMA  DURANT  SES  TRISTES  8  ANNEES  A  LA  MAISON  BLANCHE  ?

    L’EXEMPLE  DE  CUBA  EST  UNE  HONTE .

    OBAMA  A  SIGNE  L’ASSASSINATION DE  KADAFFI .

    OBAMA  A  SIGNE  L’;ASSASSINATION  DE  OUSSAMA  BEN  LADEN

    OBAMA  A  FAIT  QUOI  POUR  L’AFRIQUE  ?

    QU’ON  L’AIME  OU  PAS , TRUMP  EST  MIEUX  QUE  LES  44  DERNIERS  PRESIDENTS  AMERICAINS  REUNIS  CAR  HONNETE  ET  NON  HYPOCRITE .

    CONGRATS  POUR LUI  POUR  CE  SOMMET  REUSSIT .

    LES  JALOUX  DONT  HILLARY  CLINTON  EN  TETE  VONT  MAIGRIRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 7 jours

    Une chance pour la paix, tout comme Obama, l’a fait avec Castro du Cuba. Esperons qu’ils sont sinceres.