Retrait du droit de grève au Bénin : « C’est une décision regrettable », selon Noël Chadaré

Retrait du droit de grève au Bénin : « C’est une décision regrettable », selon Noël Chadaré

Dans un entretien accordé à la radio nationale cet après-midi, le secrétaire général de la Cosi-Bénin a apprécié la décision de la Cour qui déclare conforme à la constitution le retrait du droit de grève aux agents de la santé, de la justice et de sécurité.

Bénin : La motion de grève des agents de l’Asecna suspendue

Pour Noël Chadaré, « c’est une décision regrettable, même si on doit  reconnaître  qu’elle était redoutée et aussi attendue par les travailleurs, et même les béninois à partir du moment où la tête de celui qui dirige cette Cour a changé ». Selon le syndicaliste cette décision confirme le fait que  la Cour ne joue pas le rôle qui devrait être le sien, parce qu’il y a une remise en cause de ses jugements.

A l’en croire, la Cour dirigée par le professeur Théodore  Holo avait déjà rendu  un verdict il y a quelques mois sur le  retrait du droit de grève. Elle avait estimé que c’était une violation de l’article 31 de la constitution.  Pour  Noël  Chadaré , ces revirements de jurisprudence entament la crédibilité de notre Cour constitutionnelle.

 

 

 

Commentaires

Commentaires du site 18
  • Avatar commentaire
    Baba daho Il y a 4 mois

    Vraiment c’est triste pour mon pays le Bénin. Il faudrait qu’on se soulève sinon bientôt le droit à la libre expression sera aussi banni et nous serons des exclaves de talons et djogbenou. C’est méchant de la part de talon

  • Avatar commentaire
    Abdulatifu kooly Il y a 4 mois

    Les mots ne manquent pour prendre la parole et je ne d’ailleurs par ou commencer. Chers compatriotes êtes vous d’avis que le pouvoir ne peut rester au Sud ??? Excusez moi d’avoir parler ainsi car je ne fais pas le régionalisme mais juste le résultat de l’analyse faite depuis l’indépendance à nos jour . D’ailleurs ceux qui gouvernent mieux voir bien sont ceux la méritent contrairement à ceux qui le réclame à tout prix qui gouvernent mal . Vous les gens du sud , vous avez réclamer de toutes le formes possibles ; eh bien !!! Vous l’avez eu . Donc vous avez gagner . Maintenant gérons le reste . Si j’ai donc un mot à placer au vu de tout ce qui se passe dans mon pays le benin c’est d’être un et un car nous avons tous besoins des gens sérieux pour notre nation . Le régionalisme ne doit avoir sa place dans notre éthique , ni dans notre morale voir éducation et civilisation puis dans notre esprit . Sachions que nous sommes un car avons toutes les choses en commun . Le citoyen du Nord est appeler béninois , également celui du Sud , du centre sont béninois . Alors pourquoi cette haine ??? J’accuse dons tout les habitants du sud en général d’être aveuglé par le régionalisme qui laisse du jour au jour des problèmes pour toute la nation depuis que Patrice Talon a pris fonction . Excusez moi mes frères du Sud mais il fallait que je ressorte cela . De grâce soyons UN car c’est ce qui peut nous sauvez tous .

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 4 mois

      “J’accuse dons tout les habitants du sud… le régionalisme…depuis que Patrice Talon a pris fonction” Il ne faut pas exagérer non plus “Abdulatifu kooly”, le régionalisme existe au Bénin depuis des décades et – je suis d’accord – c’est une plaie qui neutralise beaucoup de forces qui seraient utiles par ailleurs.

      Ceci dit, il diminue. Je pense pour ma part, que le développement de l’Hinterland (nord) aurait un effet démultiplicateur sur l’économie du Bénin tout entier. Seulement, stratégiquement, la vision et la conscience des dirigeants béninois, depuis longtemps dépasse rarement Cotonou.

       

      Toute l’Afrique en est malade (ex: Rwanda, Côte d’Ivoire, Centrafrique, Mali) .

  • Avatar commentaire
    tchibozapo Il y a 4 mois

    Les faits sont têtus. C’est leur temps. M Talon est le seul protégé. C’est ce que les autres oublient

  • Avatar commentaire
    Aet on n'est fatiguer Il y a 4 mois

    On n’est fatiguer  de  ce  gouvernement

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 mois

    Qu’attendez-vous de cracher des sottises pour valoir vos points de vue sur le retrait du droit de grève au Bénin? Ne saviez-vous pas que les grèves portent atteinte à la sûreté de l’état? Ne saviez-vous pas que les grèves mettrent en péril la vie de chaque citoyen (enne) sur tout le territoire? Ne saviez-vous pas que les grèves mettent en danger tout homme femme et enfant ayant recours aux urgences? Ne saviez-vous  pas que les gèves rendent abrutis et nuls vos enfants à l’école? Ne saviez-vous pas que les grèves rendent impossible comment venir au secours des gens, des conducteurs enfouis dans les accidents de route? Ne saviez-vous pas que les grèves dans les fonctions publiques et privées produisent de faible taux de rendement? Vous voulez un pays développé, un pays auto-suffisant, un pays qui peut se plier sur lui-même, un pays où les services gouvernemaux sont bien gérés, un pays où l’on trouve des élites dans tous les secteurs, un pays où les centres hôspitaliers  s’occupent et soignent les malades avec dignité et respect. Ce n’est pas avec les grèves institutionnalisées comme vous le souhaitiez que vous aurez votre bénin sans tenir compte des dégâts qu’infligent les grèves

    • Avatar commentaire
      tchibozapo Il y a 4 mois

      Oui mais n’oubliez pas que sans ces grèves Talon ne serait pas président du BÉNIN ce jour. Vous avez oublié tout ce que le professeur Djogbenou disait ? Pour le moment vous avez raison.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 4 mois

    Ou est passée la rhétorique martiale de nos geniteurs autoproclamés de la democratie nescafé à la sauce beninoise. Qu’ils s’avisent encore à declencher les grèves sauva.ges et la riposte de la loi sera aussi vio.lente et aussi douloureuse que les nombreuses tor.tures infligees au bas peuple sans defense, du fait des greves capricieuses des Akowés de Cotonou. 

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 4 mois

       
      Toujours cette hérésie, cette pathologie men-tale chez Agadjavidjidji à cause de sa solidarité gouvernementale qui l’empêche d’avoir le moindre sens d’objectivité face à la situation donnée.
       
      Quelle loi existe encore un Bénin quand Patrice Talon et Djogbenou s’emploient à piétiner la loi fondamentale que le peuple béninois s’est librement donnée?
       
      Quelle loi existe encore au Bénin, quand le pouvoir  de Talon et ses hommes nous apprend ainsi que les décisions de la Cour contitutionnelle ne s’imposent pas et invite les populations à la désobéissance aux lois de la République. Nous voyons là, les tares que certains soi-disant agrégés de droit traînent avec eux.  Les intérêts de tout un peuple, ne sont ils pas plus valeureux que celui d’un homme d’affaire, dont on est l’avocat?
       
      Le peuple du Bénin a bien martélé dans sa constitution que les décisions de la cour constitutionnelle s’imposent à tout le monde et ne doivent souffrir d’aucune mise en cause par qui que ce soit. Il ne peut pas y avoir de Revirement de jurisprudence à la Cour constitutionnelle. Parce qu’il ne s’agit pas d’une Cour ordinaire des tribunaux du droit commun. Ce qu’il peut y avoir, c’est quand une décision antérieure a manifestement violé la constitution, il y a lieu de la corriger.
      Djogbenou ne peut préconiser que la décision de la Cour Hollo sur le droit de grève a manifestement violé la constitution.

       
      Les décisions de la cour constitutionnelle ne sont pas objets d’interpretation, elles s’imposent tout court.  Djogbenou en ouvrant cette boite de pandore, pour croire interpréter une décision de la cour qui n’a pas donné satisfaction à Talon a signifié aux populations que toutes les décisions que sa cour prend sont nul et non Avenues désormais. Le peuple le lui rappellera bientôt.
       
      Cette démarche arbitraire qui veut imposer à tout un peuple  par tous les moyens illégaux la seule vision unique d’un homme d’affaire devenu Président de la République, nous la fustigeons et nous la tenons comme un affront contre les populations. Elle sera bientôt réduite á néant.  Le pouvoir de Talon n’a de force que les quelques munitions achetées par les ressources du pays qui sont à sa disposition. Elles s’épuiseront très vite mais celles dont dispose le peuple est sans limite et serviront à détruire définitivement Talon et ses soufifres.
       

      • Avatar commentaire
        tchibozapo Il y a 4 mois

        Les faits sont têtus. C’est leur temps. M Talon est le seul protégé. C’est ce que les autres oublient

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 4 mois

    Ce sont eux les “geniteurs” de la democratie beninoise n’est-ce pas? Qu’ils s’avisent à declencher maintenant des mouvements de debrayage et on verra. Les defalcations seront aussi violentes et aussi douloureuses que les tortures infligees à la grande  masse depourvue de moyens de pression et de voix, et qui meurent faute d’aspirine dans nos centres de santé.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 mois

    Talon Avec une poignée de gens parainée par une mafia étrangère s’emploient pour reconduire notre peuple dans l’esclavage. Mais ils ne reussiront pas.  Il s’agit essentiellement de:

    Talon

    Djogbenou

    Togbonon

    Azo et autres soufifres de Talon.

    Partout où vous les rencontrererz,  barrez leur la route en attendant de les réduire. Ils seront bientôt réduits par le peuple.

  • Avatar commentaire
    Le Patriote Il y a 4 mois

    Tout est une question de temps. Au Bénin nous avons élu notre président par la voie des urnes. Tu oublies juste cette phrase de l’aube nouvelle : Pour la postérité, construisez sans relâche. Si tu veux ils savent et ils sont conscients qu’ils ne seront pas éternellement au premier plan de la République. Mais pour le peu de temps qu’ils ont, ils contribuent à changer le pays pour que nous puissions retrouver la prospérité.  Et que tu le veuilles ou non ce pays portera leur marque et ces hommes seront pour l’histoire qu’est la notre des icônes nationales.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 4 mois

      Talon pil-le le peuple et Djogbenou envoie des gens en Prison sans preuve de ce dont ils les accuse et vous dites qu’ils seront des icônes de la République.  D’où sortez vous vous autre? Encore un sin-ge de la pendjari n’est-ce pas.

      Nous reprendrons à Talon tout ce qu’il a volé à notre peuple et nous l’enverons moisir en Prison pour le reste de sa vie: Les 47 milliards qu’il s’est fait décaisser dès la prise de fonction. Le domaine de  l’Etat qu’il a choisi et Payer au Prix qu’il a fixé lui-même et toutes les usines de l’Etat qu’il s’est fait attribuer au Prix symbolique de 1 franc. Il en sera de même pour les récettes de la Douane qu’il a chargées sa Société PVI de pil-ler chaque jour. Ses amis belges , francais qui l’aident dans ces affaires douteuses seront bientôt arrêtés et condamnés.

      • Avatar commentaire
        Le Patriote Il y a 4 mois

        J’attends que ces gens soient arrêtés et condamnés. Mais en attendant ce que je cois un homme qui prend ses désirs pour des réalités. En ce qui concerne les gens qui sont envoyés en prison là aussi c’est de ta malhonnêteté dont il est question. Pour le moment soient ils sont devant les juridictions, soit ils ont fui le pays ou alors sont condamnés à juste titre. Je te défis de me prouver le contraire. Je le redis si de ce qu’on retient de la gouvernance de Yayi c’est un échangeur + passages supérieurs, l’histoire retiendra de ce gouvernement un vrai bouleversement politique et administratif de notre pays. Et vu l’état de notre République à ce jour quiconque qui arrivera à un tel exploit sera une icône et restera à jamais dans les mémoires

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 4 mois

    Depuis l’historique conférence nationale, jamais notre pays ne s’est retrouvé dans une situation politique aussi grave que ce qui se passe actuellement dans notre pays sous Patrice TALON.

    Moi je suis persuadé que cette situation ne va pas durer!!!

    Il semble qu’il fait ce qu’il doit faire pour connaître la pire honte de sa vie; car cet homme mérite une vraie leçon de la vie. Si ses prédécesseurs ont eu à faire ainsi, pourra t il participer à une élection libre et démocratique et se retrouver à la Marina???

    Tout est une question de temps, et il n’échappera pas à une réplique conséquente.

    • Avatar commentaire
      Le Patriote Il y a 4 mois

      Tout est une question de temps. Au Bénin nous avons élu notre président par la voie des urnes. Tu oublies juste cette phrase de l’aube nouvelle : Pour la postérité, construisez sans relâche. Si tu veux ils savent et ils sont conscients qu’ils ne seront pas éternellement au premier plan de la République. Mais pour le peu de temps qu’ils ont, ils contribuent à changer le pays pour que nous puissions retrouver la prospérité.  Et que tu le veuilles ou non ce pays portera leur marque et ces hommes seront pour l’histoire qu’est la notre des icônes nationales.