Le président du Parti pour la Libération du Peuple, Léonce Houngbadji a entamé sa grève de la faim ce vendredi comme annoncé pour protester contre la suspension du journal La Nouvelle Tribune. Il s’est retiré dans une maison de la banlieue de Cotonou pour se livrer à cette forme de protestation non violente. Rfi l’a interrogé.En décidant d’observer une grève de la faim Léonce Houngbadji n’est pas à son premier ballon d’essai. Il avait dejà procéder de la même façon l’année dernière pour s’insurger contre la fermeture de plusieurs médias béninois. Par cette nouvelle grève de la faim, Léonce Houngbadji dit vouloir protester contre l’atteinte à la démocratie au Bénin. C’est aussi par solidarité pour le quotidien, La Nouvelle Tribune, fait-il remarquer. « C’est une décision purement politique et simplement prise par le régime en place et pour nous, c’est le chef de l’Etat qui est derrière. Si le chef de l’Etat se sent offensé, il saisit les tribunaux » conseille Léonce Houngbadji.

Selon ses propos relayés par la radio internationale le quotidien la Nouvelle tribune est l’un des journaux où toutes les voix s’expriment. Pour lui, en s’attaquant à la Nouvelle Tribune, le pouvoir s’attaque à la démocratie. Le Président du Parti pour la Libération du Peuple ne s’arrête pas là, il va plus loin en affirmant que c’est pour “empêcher le peuple de s’exprimer librement “.

 

 

14 Commentaires

  1. j’ai toujours pensé..qu’il y a deux catégories de beninois..mais liées..puisque l’un est issu de l’autre…

    Des élites de tous genres…qui ne font pas piètre figure en afrique..

    mais aussi..la majorité….illétrée ,analphabete…donc manipulable et influençable…donc..qui agit pense,..par télécommande..

    c’est d’ailleurs l’une des raisons..pour que je ne me sens pas démocrate…car..dans le cas d’espèce..il y a toujours..une imposture..de l’élite qui s’autorise…à décider..pour la majorité..

    En ce moement précis…de la rupture….je crois et je pense…que nous vivons une situation inédite…depuis 1960….

  2. Cette Afrique qui a tout, pour meme pouvoir nourrir le monde entier, et qui, cette Afrique, n’arrive meme pas a’ s’en sortir avec tout petit peu pour ses gens.

    Pourquoi? Africains, remettons-nous en question.

  3. Je n’endosse aucunement la ligne politique de ce jeune homme, mais il semble qu’il y a une certaine constance dans ses combats. C’est une qualité devenue rare au sein de la classe politique béninoise où on change de veste ou d’allégeance politique, au gré des risques d’emprisonnements, des possibilités de postes politiques et autres.
    Le choix de son outil de revendication peut être discuté, mais c’est au moins un homme engagé.

  4. La grève de la faim doit se faire sur une place publique. Qui tu comptes tromper à votre histoire de grève petit gringalet ? Malgré tout ce que tu as amassé sous ton employeur yayi, tu n’as pas eu kg de poids. Continue ton travail 

  5. Tu veux imiter le blanc kkkkkkkkkkkkkkkk

    Ici nous sommes sous les tropiques.

    Tu vas creuver seul, même Yayi ne pourra pas te sauver.

  6. il est important dans une démocratie d’appeler à l’ordre. La liberté ni la démocratie n’autorise pas tout ….il y a des limites à ne pas franchir ,point…..le seul pouvoir légalement reconnu est celui incarné par les institutions. Il n’y a ni second, troisème ni quatrième.

  7. Moi je..ne le prends  pas pour un fou..ou un illuminé…..!!!

    Chacun doit donner un sens..à sa vie..et lui c’est un choix…

    Certes il n’est pas le notre …..et ça fait quoi..?….

    Or donc….

    Je suis de celà qui pense…que dans un pays comme le notre…qui s’autoproclamme..pays de démocratie…on doit faire les chose dans les normes

  8. Il exerce son droit à la manifestation. Sur le principe je trouve ça sain. Sur le résultat, je sui plus que septique.

    Dans un pays où on tabasse des petites gens acteurs de l’informel (50% du PIB du Bénin), où on les disperse et où on casse leur maigres avoir sous prétexte d’avoir une ville plus propre, alors qu’on ne fait que les priver de leur gagne pain, Si on considère que tout ça se passe sous les applaudissements de la plupart, une grève de la faim pour défendre les libertés publiques ça me semble un peu déphasé.

    • gbeto..!!

      Sur la forme…je partage ton avis…mais sur le fond…je ne suis pas d’accord avec toi..

      pour nous qui sommes en europe…ou parfois qui sommes nés(…moi je suis né à banpkérou à l’entrée de parakou..dans la boue de vache en j’en suis fier)..

      A t on le droit…de verser dans le désordre,l’indiscipline….eh bien non..

      une nation,un pays…c’est des régles des comportements…afin qu’on puissent…le mieux possibles…et c’est pourquoi…j’aime bien toluba…et les rupturiens dans une certaines mesures..

      Au nom de quoi..allomann,toffa,agadjavi seigni,yawa…peuvent chier…en plein air…à cotonou..au vu et au su de tout le monde..sous prétexte que c’est la démocratie…?

      • On ne va pas refaire le débat; Pour ma part, je pense qu’il y a des priorités. Autrement dit “manger et faire joli après”.

        cad que les pouvoirs publics pouvaient très bien aménager D’ABORD des marchés et places de vente, limités le jour et démontables la nuit. Ensuite faire démonter les auvents et étalages empiétant sur la voie publique.

        Il y a toujours moyen de faire au mieux pour chacun et tous.

  9. Les agitations de cet enfant..fcbe…me laisse toujours songeur…et je n’arrive pas à comprendre…son hystérie..

    comme constantin amoussou…le pamphlétaire…de sikka tv…

    J’ajoute..vinvent folly…qui me séduit toujours.par son tranchant..

    Au passage..je dis que leur présence dans les réseaux sociaux…ne peuvent que du bien..

    La dialectique des choses..justifie leur position par rapport…aux rupturiens…

    Mais…dire que le régime de yayi était…le meilleur..depuis 1960…est une insulte..à l’esprit beninois

    Les rupturiens…sont très dangereux…à mon avis….

    Tout compte fait…nous sommes au bout d’une expérience…et les bidasses doivent..prendre leurs responsabiltés

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom