Au Togo, les affrontements ont repris de plus belle entre les manifestants et les forces de l’ordre. Pour rappel, les partis d’opposition avaient annoncé des manifestations cette semaine et ce face à l’échec des négociations précédentes avec le gouvernement.En prélude à la manifestation prévue ce 6 juin, la police togolaise a investi les zones ciblées par l’opposition dans la capitale. Une présence qui a déclenché des échauffourées entre les partisans de l’opposition et les forces de l’ordre. Raison évoquée, le ministère de l’administration territoriale n’a pas autorisé lesdites marches dans les zones annoncées, mais a plutôt proposé un autre parcours. Pour l’opposition, il s’agit d’une violation flagrante des droits constitutionnels des togolais.

La CEDEAO tente de calmer les tensions

Pour tenter de calmer le jeu, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a mandaté les présidents guinéens, Alpha Condé et ghanéens Nana Akufo-Addo pour aider les deux camps à trouver une solution consensuelle. De nouvelles négociations devraient donc intervenir dans les prochaines semaines.

2 Commentaires

  1. ” mille morts à droite , mille morts à gauche ” , je reste . Telle semble être la devise de Faure ; mais qu’il retienne qu’à tout instant , il peut aller rejoindre , gbagbo , blé goudé , bemba à la CPI

  2. CEDEAO! SOLIDARITE DES PEUPLES

    Que font les partis politiques du Benin pour aider les Togolais ? ZERO! MEME PAS UNE PRTITE MANIF ! comme si le Togo etait a coté de l’Afrique du Sud!

    HONTE A NOUS LES BENINOIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire