Bénin – Godomey : Le CA Germain Cadja Dodo révoqué

Bénin – Godomey : Le CA Germain Cadja Dodo révoqué

Le chef d’arrondissement de Godomey peut définitivement dire adieu à son poste.Germain Cadja Dodo a été révoqué de ses fonctions lors de la session extraordinaire du Conseil départemental de coordination et de concertation qui s’est tenue le lundi 09 juillet dernier à Allada .

Israël: les populations manifestent contre les africains

Cette session convoquée par  le préfet de Atlantique Jean-Claude Codjia , sur demande des conseillers de la commune d’Abomey Calavi devait décider de la révocation ou non du Ca Cadja Dodo. Les conseillers communaux d’Abomey – Calavi qui voulaient le départ de l’intéressé ont eu gain de cause puisque 25 des 28 membres du conseil se sont prononcés en faveur de la révocation de Germain Cadja Dodo.

Il est reproché au Ca déchu des “fautes lourdes” comme les faux frais d’affirmation sur les conventions de parcelles. L’homme avait déjà été suspendu de ses fonctions.Il fait depuis quelques jours l’objet d’une enquête menée par la  Brigade économique et financière (Bef).

 

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

    Ce n’est pas curieux que depuis l’avènement du soi-disant rupture les maires élus ou les Chefs d’arrondissement sont destituées par cascade par des prefets nommés par Talon.

    Il y a une consolation dans tout cela. Quand nous allons prendre le pouvoir, uvoir, il n’y aura plus de Gouvernement centralet plus de préfets. le Bénin sera une Fédération d’etats fédérés et les populations pourront élir librement leurs gouvernants qui n’auront qu’à rendre compte à elles. Les populations pourront ainsi s’occuper du développement de leur région respective. Les sequelles de l’administration coloniales auront alors vécu.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 2 mois

     
    Rien de surprenant. C’est plutôt le maintien de ce CA à son poste qui m’aurait étonné. Germain Cadja Dodo était déjà sur la liste rouge aux premières lueurs de la Rupture.
     
    Le vent de la Rupture balaie tout sur son passage sans savoir que son balai sème en même temps de gros mécontents qui s’érigeront plus tard en opposants de taille et sans aucune pitié une fois devant les urnes.
     
    Avec un 2ème camouflet reçu en plein visage lors de la récente tentative de révision de la Constitution, cette équipe n’a toujours rien compris de la façon dont il faut tirer leçons des échecs.