Bénin : « Ils veulent proroger au parlement le mandat du chef de l’Etat jusqu’en 2026», dixit L. Houngbadji

Bénin : « Ils veulent proroger au parlement le mandat du chef de l’Etat jusqu’en 2026», dixit L. Houngbadji

Invité sur le plateau de la télévision Sikka TV hier, Léonce Houngbadji, président du parti pour la libération du peuple (Plp) et membre de la coalition pour la défense de la démocratie (Cdd) a déclaré que le piège de la proposition constitutionnel est de proroger le mandat du chef de l’Etat, Patrice Talon jusqu’en 2026 pour la tenue des élections générales.

« La révision c’est fini, le mandat unique c’est fini…tout ça est derrière moi »dixit Patrice Talon

Reçu sur le plateau de 100% Bénin sur la Télévision Sikka Tv, le président du parti pour la libération du peuple (Plp) et membre de la coalition pour la défense de la démocratie (Cdd) affirme que les propositions d’amendement de la constitution constituent un prétexte pour le bloc de la majorité parlementaire et le gouvernement de maintenir le chef de l’Etat à la tête du pays pendant 7 ans sans organiser les élections présidentielles de 2021.

Pour Léonce Houngbadji, les quatre points sont  « un prétexte farfelu et saugrenu  pour tromper le peuple et piéger l’opposition politique ». A en croire ses propos, l’opposition n’est pas contre la révision constitutionnelle.

« Nous sommes d’accord qu’il faut coupler les élections et faire des économies. Mais, nous disons il faut revenir vers le peuple. On dit par exemple qu’on ira aux élections générales en 2026, donc les députés qui seront élus en 2019 feront 7 ans (…) en 2021 il n’y aura pas d’élections présidentielles parce que le projet de loi qu’ils ont proposé n’est pas clair et par rapport à cela le chef de l’Etat sera au pouvoir jusqu’en 2026. C’est le piège ça»  a révélé Houngbaji .

Il se désole qu’il n’y est pas eu de dialogue entre majorité et minorité au parlement dans la conduite des travaux d’amendement constitutionnel.

« Il n’y a pas eu de dialogue. Il y a eu des contacts et pour nous c’est contacts constituent des chantages sur les députés de la minorité. Je suis un homme de parole j’assume ce que je dis » a renchérit le président du Plp.

Face à son vis-à-vis Auguste Videgla, président du parti RBNV, Léonce Houngbadji plusieurs autres pans de l’actualité sociopolitique ont été épluchés autours du Thème Bénin / adoption manquée de la proposition d’amendements de la constitution: la classe politique face a une responsabilité historique?

Commentaires

Commentaires du site 23
  • Avatar commentaire
    tchibozo, Il y a 2 mois

    Je Me désole de constater que des béninois pense que notre constitution est revisable. Erreur oppositions ou pas. Personne ne peut toucher à cette constitution. C’est la seule chose que nous avons au Benin de plus rigide.

    Tous ceux qu’il veut réviser qu’il le fasse pas des lois.  Le Bénin meurt de ses cadres.  Le système éducatif est mourant car les formations ne cadre avec les besoins de l’emploi et de l’auto emploi cela ne nous dit rien.

    Comment créer des cadres propre pour l’industralisation du Bénin?  Ce n’est pas leurs souci. Ce qui préoccupe nos dirigeants est de mourir au pouvoir.

    On fait jamais une guerre contre celui qui a le pouvoir du peuple. On reste silencieux et comme des grillots accepte tous.  Mais le jour où le pourvoir change de camps parcequ’on le reprends pour l’exprimer pas les unes, ce jour là  prouve que le pouvoir et pour le peuple.

    On attends donc se jour

    Pour l’instant allons y seulement

  • Avatar commentaire
    Omolara Il y a 2 mois

    Quel pays!!

  • Avatar commentaire
    gbossèmandamédé Il y a 2 mois

    “C’est par lui que le peuple a donné la belle leçon d’humilité à YAYI.
    Alors, quand il s’agira de son tour lui TALON, on s’imagine que le peuple histoire sera encore plus foudroyant. Ce peuple, celui du Bénin, n’est pas qu’électeur. C’est un peuple vigilant, un peuple surveillant, un peuple VETO. Avec lui, BONI YAYI l’a appris à ses dépens, et TALON est témoin et averti. L’exigence populaire est l’action dans l’humilité pour le bien, le grand et le beau car dans la vie comme en politique, tout commence afin que tout finisse et tout finit afin que tout recommence”
    (extrait du chronique de Expédit O. en mars 2016)…. on verra bien la suite et que Dieu bénisse le Bénin.

  • Avatar commentaire

    ce leonce est une honte pour notre pays.Partout ou il passe, il ne fait que raller…crier…..un homme qui ne respecte pas son pays.Il n a aucun avenir!!!!

  • Avatar commentaire
    Amédée Gbessemehlan Il y a 2 mois

    Sans vous mentir,  c’est qui êtes les ennemis du peuple je m’explique; entre temps votre camp à juger bon de révisier la constitution et l’opposition à juger que c’était opportuiniste. Maintenant que c’ette opposition a pris le pouvoir et voudrais d’un changement vous refuser et juger également d’opportuiniste. Ne pensez vous pas que autant que vous êtes seuls vos intêrets personnels vous guident?

    En tout cas aura compris! Le peuple veut le developpement et les quatres points énumérés dans le projet d’amendement son bien juste et pertinent pour réviser la constitution. Je trouve que c’est parcequ’on aura salué que c’est Talon qui la fait que vous vous archanez à dire non.

    Seul vous êtes l’ennemis de ce peuple et nous autres on veut vraiment de cet amendement.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 2 mois

      @Amédée,

      Pourquoi la révision au temps du Doc était-elle opportuniste et celle d’aujourd’hui ne l’est pas ?

      En quoi la constitution actuelle empêche-t-elle le développement ? A contrario, en quoi les 4 amendements le favorisent-il ?

       

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 2 mois

    Il a déjà arrêté sa grève celui là, grève de la faim illimitée jusqu’au rétablissement de LNT dans ses droits? Politicien aux petits pieds sans conviction, rien intelligible dans la tête  et adepte de la désinformation  ….la politique se chargera de te donner des leçons…

  • Avatar commentaire

    Mais pourquoi la majorité se croit plus intelligente que les autres par la ruse et la rage? Pourquoi Talon lui même n’écourte pas son mandat calamiteux pour organiser les élections groupées en 2019. Le débat sera clos et il va prouver sa bonne foi.

    Parlant de la promotion des femmes. De quelles femmes parlent-ils? Mes soeurs qui sont au village ou bien leurs filles, copines, maitresses et femmes qu’ils veulent positionner pour assurer leur avenir? mais qui veut tromper qui? Houngbadji a raison piam.

    • Avatar commentaire

      democrates…..les inventeurs de la démocratie Allez travailler!Voyagez aussi pour voir les grands pays democrates .Rien que des ignorants!!!

  • Avatar commentaire
    Tundé Il y a 3 mois

    Amaury,

    Vous enseignez que des conneries aux gamins et d’ailleurs la qualité de l’instruction des gens que nous cotoyons dans le pays, l’exprime à suffisance.

    C’est ridicule de croire qu’on pouvait prolonger les mandats actuels des députés juswuen 2021 sans créer une révolte des populations qui n’y verront qu’un alibi pour vivre 2 ans supplémentaires sur le dos des ressouces..

    Amaury vous etes malhonete et rien n’y  changera

    • Avatar commentaire

      ls sont que des malhonnetes dans ce pays..Ils n aiment pas ceux qui leur veulent du bien!!!!************

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 2 mois

      @Tundé,

      Vous avez ainsi répondu à mes préoccupations?  Je sais que vous êtes un théoricien quand même ! Les insultes c’est l’arme de ceux qui n’ont pas d’arguments.

      Vos gars disent qu’ils veulent coupler les élections pour faire des économies. Pourquoi c’est seulement en 2026 qu’ils  veulent  faire les économies? C’est quoi la logique financière qui sous tend leur proposition?

      Ma logique est claire. On  peut faire des économies en regroupant toutes les élections en 2021. Le risque que vous voyez n’est que dans les esprits tortueux des ruturiens imbibés de ruse et de rage.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    Du moment où la ruse et la rage sont proclamées comme méthodes de gouvernement, plus aucune occasion ne doit être donnée à ceux là!!!

    Les dernières décisions de la cour constitutionnelle nous confortent dans la position de ne leurs donner aucune occasion de nous surprendre.

    Désormais, ce serait une lutte jusqu’aux élections. Si le peuple n’arrive pas à travers les urnes à nous livrer la tête de Patrice Talon, il va falloir abandonner les béninois à leur triste destin.

    • Avatar commentaire

      Allez travailler.Ce n est pas vous qui avez crée la democratie!Voyager, sortez du bénin pour aller voir comment les autres peuples bavardez trop! Et foutez rien!!!!

  • Avatar commentaire
    THOMAS Il y a 3 mois

    ET QUEL EST LE PROBLEME SI LEONCE N’EST PAS ELU CHEF DE QUARTIER ? EST CE LA LA QUESTION POSEE ? IL S’AGIT JUSTE D’USER ENCORE UNE FOIS DE LA RUSE ET DE LA RAGE COMME ILS EN ONT L’HABITUDE POUR TROMPER LE PEUPLE ET PRENDRE TOUT LE MONDE DE COURT MAIS ILS ONT ETE DEMASQUES. LE PEUPLE LES ATTEND AU REFERENDUM S’ILS OSENT L’ORGANISER. POUAH !

    • Avatar commentaire

      Allez travailler.Ce n est pas vous qui avez crée la democratie!Voyager, sortez du bénin pour aller voir comment les autres peuples bavardez trop! Et foutez rien!!!!

  • Avatar commentaire

    Et lui Houngbadi e sera meme pas chef de quartier dans ce pays.

  • Avatar commentaire
    Le révolté Il y a 3 mois

    C’est un déficit de compréhension de la langue française qui fait ça

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 3 mois

      Non, c’est la ruse et la rage qui fat ça sinon pourquoi ne pas prolonger simplement le mandat des députés et des conseillers municipaux jusqu’en 2021 pour faire des élections générales ? Encore que personnellement, je ne suis même pas convaincu de ces élections générales. Du cafouillage en perspective !

       

      • Avatar commentaire
        Adjaviwo Il y a 3 mois

        Cette proposition aurait plus de suspicions et M. Amoussou l’a martelé lors de sa sortie mediatique

        • Avatar commentaire
          Amaury Il y a 3 mois

          Et pourtant, elle est plus claire que ce qu’ils sont proposé.  Qu’est-ce qui nous dit si les propositions passent, la ruse et la rage de la Cour ne vas pas dire que la constitution dit que les prochaines élections présidentielles sont pour 2026.

          En quoi ce qu’ils ont proposé nous fait des économies si c’est pour organiser les élections en 2019 (législatives), 2020 (municipales), 2021 (présidentielles) et ce n’est qu’en 2026 qu’il y aura des élections groupées ? Posez vous les bonnes questions svp.

          Pourquoi ne pas avoir revu la formulation pour être plus clair ?

          Moi je suis enseignant et en pédagogie, il est si un apprenant ou plusieurs apprenant se pose des questions sur ce que vous présenter, vus devez revoir votre copie.

          • Avatar commentaire
            Tundé Il y a 2 mois

            Votre tortuosité d’esprit vous masque l’intellect! !! Relisez Adjaviwo.

            Vous ressassez toujours vos ******** même quand on vous donne des explications claires.

            Vous posez et reposez  toujours des questions pour lesquelles vous avez déjà des réponses toutes faites dans votre congolo .

            Si la mauvaise foi à un nom sur ce site,  c’est Amaury ….vous êtes une perte de temps !!!!