Crise au Cameroun : les leaders religieux proposent leur médiation

Crise au Cameroun : les leaders religieux proposent leur médiation

La crise qui secoue les régions anglophones du Cameroun ne laisse pas de marbre les leaders religieux du pays. Ils ont décidé d’offrir leur médiation pour la résolution de ce conflit.

Cameroun anglophone : l’appel à l’aide des évêques

Dans une déclaration, les chefs religieux demandent au gouvernement Camerounais et aux indépendantistes d’engager « un dialogue franc inclusif et complet » pour  conjuguer au passé cette crise. Ils disent être disposés à jouer les facilitateurs entre les deux camps. Pour eux, la paix reviendra si les deux protagonistes font des efforts. Le gouvernement doit libérer les personnes arrêtées lors des rixes dans les régions anglophones du pays. Quant aux sécessionnistes, ils doivent déposer les armes.  Les leaders religieux proposent la tenue d’une conférence ouverte au public les 29 et 30 août à Buéa (ville du sud-ouest du pays).

Le Cardinal Christian Tumi, les imams Alhadji Mohammed Aboubakar et Tukur Mohammed Adamu, de même que le chef de l’Eglise presbytérienne du Cameroun, le  révérend pasteur Babila George Fochang, sont les auteurs de cette initiative de paix.

L’iman  Tukur Mohammed dirige la mosquée centrale de Bamenda ( ville du nord-ouest) .Son homologue, en l’occurrence Alhadji Mohammed Aboubakar, officie au niveau de la mosquée centrale de Buéa. L’initiative de ces chefs religieux devrait réjouir l’International Crisis Group. L’ong avait  entre-temps demandé à l’église catholique d’offrir sa médiation pour régler ce conflit entre les régions anglophones et le gouvernement central.

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 0