Bénin : « A raisonner comme on raisonne, on ne révisera jamais la constitution », dixit Me Charles Badou

Bénin : « A raisonner comme on raisonne, on ne révisera jamais la constitution », dixit Me Charles Badou

Me Charles Badou était sur l’émission "90 minutes pour convaincre" de la radio nationale hier dimanche 15 juillet 2018. L’avocat a opiné sur la proposition d’amendement de la constitution.

Bénin : Quand Patrice Talon rencontre discrètement les 60 députés

L’homme de loi a d’abord regretté que cette proposition d’amendement passe par la voie du référendum. Pour lui, «  On n’est pas tenu d’aller au référendum puisqu’il y a un organe chargé de voter les lois et jusque-là le parlement a également été appelé à exercer cette prérogative… C’est parce que la majorité requise n’a pas été atteinte que la voie du référendum s’est ouverte ». L’avocat a par ailleurs rappelé l’importance des points soumis à amendement .

L’abolition de la peine de mort, la promotion de la femme, le couplage des élections et la création de cour des comptes sont selon lui,  des questions d’intérêt national. Il ne faut surtout pas penser que le Bénin n’en a pas besoin, indique l’homme de loi.

Pour finir, il a fustigé le climat de suspicion qui règne à chaque fois qu’on évoque la question de la  révision constitutionnelle. Il pense que si on continue de raisonner ainsi il ne sera pas possible de toucher à la loi fondamentale.

« A raisonner comme on raisonne, on ne révisera jamais la constitution. Il faut rationaliser les choses pour que ces problèmes soient définitivement réglés » a-t-il laissé entendre.

 

Commentaires

Commentaires du site 31
  • Avatar commentaire

    @alloman

    avec ta jugeote, tu devrais retrouvé ta place à Djako. Tu es la honte de ce pays. Quand feriez vous comme le Ghana ?

  • Avatar commentaire

    L’idiotie est devenue la chose la mieux partagée au niveau des  klébés de la rupture.  Depuis qu’ils parlent des “bienfaits” des 4 amendements et qu’on leur apporte les contradictions par des éléments palpables, ils ne font que raconter les mêmes choses sans répondre à nos objections. Ils ont encore du boulot à l’école de la rupture pour avoir de vrais contradicteurs.

    Par exemple, comment des intellectuels peuvent-ils soutenir qu’organiser un référendum en 2018, des législatives en 2019, des communales en 2020 et des présidentielles en 2021, ah j’oubliais en 2026 permettra d’éviter des élections répétitives et fera des économies pour le pays. J’ai beau réfléchi, je n’y comprends rien.

    • Avatar commentaire

      Ils sont dans une impasse totale. Ils n’ont pas d’argument. C’est pour cà que dès le départ, ils ont choisi une modification en catimini, la nuit dans un hémicycle fortement militarisé.

  • Avatar commentaire

    Quel crédit accorde t-on encore à cet avocat ?

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 4 semaines

    Me Badou, quel dommage! Quand on vient à la rivière, on perd tout bon sens et on raisonne bassement! A-t-on besoin d’être avocat pour comprendre qu’au lieu de réviser la constitution pour promouvoir les femmes, Talon aurait-pu nous donner un bon exemple en mettant plus de femmes dans son gouvernement? ET que les débputé du BMP auraient simplement pu mettre en tête de liste des femmes pour une bonne représentativité des femmes à l’assemblée? De toutes les façons, on attend de pied ferme le référendum!

  • Avatar commentaire

    quand vous continuez à dire que le peuple faim, je dis d’aller vous faire mettre. C’est l’argent facile qui n’existe plus au Bénin. Feu KEREKOU avait bien dit en parlant d’intellectuels tarés c’est des gens comme vous qu’il parlait. La rupture vas révélé le potentiel de ce pays avec ou sans vous. On peut sortir un cochon le laver, le parfumer et tout, il retournera dans sa boue à peine relâché. Restez là à faire des raisonnements à la con. Nous on avance et sachez que cette constitution sera révisée tôt ou tard et cela sous TALON et ça profitera au pays tout entier. Vive la rupture.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

      et vive mon c.ul . Fido ton talon et toi avancez dans le mur , à la différence que toi fido , tel un c.hien va mourir rachetique , affamé , alors que talon et sa famille tel un pa.rasite , des tiques se nourrissent sur vos dos , et vont ensuite fuir le pays

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 4 semaines

      A la niche “Fido” ! (“Fido” c’est une marque de b.o.u.f.f.e pour chien),  tu deviens vulgaire à force de ne plus avoir d’argument.

      Bien sûr qu’il y a de l’argent facile au Bénin, ça dépend pour qui…

    • Avatar commentaire

      Dans le classement de l’indice de développement humain, le Bénin occupait la  32 ème place devant le TOGO, et tous les pays du sahel, à savoir Burkina, Mali, Niger Tchad ….

      Dès la première année de Patrice TALON, le TOGO a dépassé le Bénin.

      Nous attendons le rapport de 2017, pour voir où nous en sommes. Alors, cessez de faire du verbiage. Un nouveau régime doit faire mieux que le précédent, mais avec Patrice TALON, on recule. Et avec la casse sociale qui est sa méthode de gestion des affaires publiques, on ne sera pas surpris de voir notre pays tenir la lanterne rouge dans l’UEMOA.

    • Avatar commentaire
      Paul Ahéhénou Il y a 4 semaines

      FIDO: si c’est l’argent facile seul qui a disparu, dis-moi alors où trouver l’argent à la sueur du front quant Talon a licencié des milliers de travailleurs, mis en faillite plusieurs entreprises et s’est accaparé seul avec ses proches des leviers de l’économie nationale. A part ses entreprises et celles de ses proches, dis-moi quelles sont les entreprises qui réussissent encore en ce moment.

      • Avatar commentaire

        Ce n’est pas l’argent facile qui a disparu puisque le clan TALON en profite toujours allègrement!!!

        C’est plutôt une politique d’austérité qui est en oeuvre, avec la diminution ou la suppressions des crédits dans beaucoup de secteurs. Le résultat, c’est toujours l’effet contraire qu’on retrouve. Plus de précarité, le chômage en hausse, et une morosité économique qui s’installe.

        Dès 2019, avec les élections qui vont s’enchaîner, l’économie serait à l’arrêt, alors qu’ils n’ont encore rien fait.

        C’est pourquoi ils ne veulent pas d’élection en 2019, mais c’est trop tard, il y aura élection, avec la sanction du peuple!!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    ce ALLOMAN est bien timbré , de quelles ressources additionnelles parle-t-il ? Des élections ici au benin ne se déroule telles pas depuis , les beninois ne font plus confiance à talon , et il met affaires de parités femmes , peine de mort , cour des comptes , et économies pour élections , et se mettre des années pour s’éterniser aux pouvoirs avec ses godillots de deputés ; le peuple vous voit , et ne veut plus se laisser surprendre ; 1er gaou , c’est fini ; dégagez

    • Avatar commentaire

      Ils veut se moquer de qui???

      Nous sommes déjà en éveil avant l’aurore!!!

      Patrice TALON passera devant le verdict  des urnes une fois son mandat terminé. Il n’y aura pas d’arrangement possible!!!

  • Avatar commentaire

    Lire ” Cour des comptes”

  • Avatar commentaire

    @Napoléon 1. Vous faites pitié avec vos analyses à la petite semaine qui montre que vous manquez de jugeote.  Parce que simplement cette proposition de revision comporte des points majeurs censés préserver  des ressources additionnelles pour mieux prendre en charge les besoins des populations en matière d’éducation et de santé.  Il s’agit de la création à Cœur des comptes pour une gestion plus transparentes des finances publiques et le regroupement des élections qui devrait conduire à des économes significatives sur les deniers publics. C’est dommage que vous ne soyez pas en capacité de décrypter ces avancées. ….dommage…

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 4 semaines

      “cette proposition de revision comporte des points majeurs censés préserver  des ressources additionnelles pour mieux prendre en charge les besoins des populations” 🙂 🙂 Mdr ! Quelqu’un comprend ce galimatia ?

      • Avatar commentaire

        @GbetoMagnon, je sais que ton intellect limité est incapable de saisir le sens de cette formulation. ..

      • Avatar commentaire

        Du n’importe quoi oui!!!

        Quelles ressources ils veulent préserver??? En refusant d’améliorer la LEPI existante, pour se lancer encore dans RAVIP, avec son lot de dessous de table???

        On est au courant de tout, les dossiers de Patrice TALON ne font que l’alourdir. Il n’échappera pas à la justice en fin de mandat!!!

    • Avatar commentaire

      @Alloman,

      C’est laquelle des amendements est censée préserver les ressources ?

      Pitié, réponse à moi svp. Ne faites pas comme @Tundé qui m’insulte et quand je pose les questions qui tuent, prend la tangente. Hihihi !

  • Avatar commentaire

    Par la ruse, Patrice TALON avec la complicité de HOUNGBEDJI, AMOUSSOU et DJOGBENOU veut s’octroyer un mandat de 7 ans, en violation des dispositions de la loi fondamentale du Bénin.

    Nous devons rendre hommage, aux députés de la minorité parlement pour leur acte courageux et patriotique!!!

    Me BADOU se dit juriste, et es incapable de relever la supercherie!!!  Voilà les hommes qui nous conduisent. Tous des faux!!!

  • Avatar commentaire

    Me BADOU fait parti des avocats qui émargent chez Patrice TALON pour défendre son point de vue dans l’opinion publique.

    Tout le monde souhaite qu’on revienne sur des points de la constitution, mais avec quelle démarche??? Toute la question est là.

    Alors que les dispositions juridiques prescrivent un large consensus, les politiques sclérosés et les aventuriers qui nous dirigent aujourd’hui, pensent passer par le forcing.

    Nous sommes là pour voir comment ils connaîtront l’échec avec cette méthode, que ce soit au parlement comme par référendum. Pourquoi refusent ils de faire une discussion franche et ouverte sur cette question de la révision constitutionnelle???

    Parce que c’est la ruse et la rage, il n’y a pas d’autres explications.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    est-ce que ce Badou sait  moins que cette constitution n’empêche pas talon de construire des routes , des écoles , des centres de santé , créer des emplois , augmenter les salaires etc.etc  alors qu’on cesse de nous bassiner les oreilles , sur la révision pour des cacahouètes à offrir aux beninois à’coup de milliards perdus , et surtout qu’avec eux leur révision peut cacher d’autres désagréments plus douloureux pour les beninois avec leur ruse permanente

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 semaines

    Quand le peuple a faim, quand le peuple n’arrive pas encore à se soigner, quand il ne peut pas encore envoyer ses enfants à l’école, eh bien, ce n’est pas la révision de la constitution qui urge.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 semaines

    Trop de diseurs spécialistes en parlote. Ce pays manque de faiseurs et d’entrepreneurs.

    A raisonner comme ils résonnent, à l’égal de tambours, on ne révisera jamais l’habitude prises par les gouvernants de consacrer plus de temps à pérenniser leurs pouvoirs qu’à mettre en oeuvre des politiques de développement et de croissance.

  • Avatar commentaire

    ************************** ce monsieur est disqualifié..pour opiner

    en temps normal..il devait se constituer prisonnier…

    • Avatar commentaire

      un plateau posé..sur ce son visage qui lui tient..lieu de nez..est en soi un délit pénal

      il va falloir qu’il se trouve un bon avocat..pour plaider sa cause..

  • Avatar commentaire

    Encore un beau parleur n’est ce pas.

    Pourquoi ne devrait-il pas y avoir suspicion lorsqu’on est un peuple a qui les gouvernants ont promis à visage découvert de le diriger avec la ruse et la rage ? Pourquoi on ne devrait pas être suspicieux et méfiants envers celui là même qui sous le précédent régime nous a incités à la suspicion lorsqu’il s’est agi de réviser la constitution ? Talon n’a t-il pas dit que le projet de révision sous son prédécesseur était un piège à éviter ? Au nom de quoi devrait on lui donner blanc seing ? Vous etes peut être malins et rusés, mais vous n’êtes pas assez intelligents pour comprendre que le peuple est très malin aussi

  • Avatar commentaire

    Me BADOU s’est fourvoyé depuis et ne raisonne plus technique mais politique.

  • Avatar commentaire
    Delphin Gouvoéké Il y a 4 semaines

    Suspicion, parce que les pièges sont beaucoup comme ça