Recours au référendum : On ne peut pas modifier la constitution avant 2019 selon Claude Djankaki

Recours au référendum : On ne peut pas modifier la constitution avant 2019 selon Claude Djankaki

Le référendum constitutionnel et ses chances pour réussir font objet d’analyse des acteurs sociopolitiques. Ce dimanche, l’émission hebdomadaire ‘’90 minutes pour convaincre ‘’de la radio nationale a reçu Claude Djankaki.

Si la graine ne meurt pas…

L’administrateur des finances à la retraite et ancien secrétaire général chargé de la coopération inter parlementaire à l’assemblée nationale pense que la tenue d’un référendum constitutionnel avant les élections législatives est impossible. Il s’est appuyé  sur la loi 2011-27 du 18 janvier 2012 portant conditions  de recours au référendum en république du Bénin.  Pour Claude Djankaki, les conditions du recours au référendum sont prévues par la dite loi en vigueur en républiques du Bénin.

Au regard des conditions définies par la loi 2011-27 du 18 janvier 2012 portant conditions  de recours au référendum en ses articles 11 et suivants, l’invité affirme que logiquement on ne peut pas enclencher quoique ce soi avant Avril 2019 sans modifier les textes. « Pour entamer la procédure il faut que ce soit débattu au niveau de l’assemblée nationale à sa première session. Et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale fixe cette session dans la 1ère quinzaine du mois d’Avril. Or la session d’Avril a pris fin le 6 juillet dernier » a rappelé Claude Djankaki.

Il a mentionné que les acteurs politiques impliqués dans ce processus doivent privilégier le consensus et sauvegarder l’esprit de la conférence nationale qui réaffirme l’opposition fondamentale du peuple béninois à la confiscation du pouvoir.

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire

    @Aziz,

    Veux-tu qu’on touche à cette constitution pour que la ruse et la rage nous disent que  c’est une nouvelle république ?

    Il y a certes des choses à corriger dans notre constitution mais nous ne devons pas oublier que ceux là même qui sont au pouvoir aujourd’hui avaient dit il y a à peine 3 ou 4 ans que notre constitution est la meilleure de la sous région. Qu’est-ce qui a change entre temps ?

    Promotion des femmes : pas besoin de l’inscrire dans la constitution, l’inscription dans le code électoral suffit. D’ailleurs, que ceux-là qui veulent l’inscrire commencent par donner l’exemple.

    Peine de mort : ils auraient dû si ce n’est pas fait, supprimé cette peine du code pénal

    Cour des comptes : une simple loi, des moyens et de la volonté suffisent à la mettre en place. N’oubliez pas que la Cour des Comptes française est dans la constitution et pourtant, les gouvernements successifs font très peu cas de ses recommandations.

    Regroupement des élections : ce qui est proposé ne permet ni de faire des économies, ni d’éviter les élections répétitives. Et d’ailleurs, pourquoi c’est seulement en 2026 que les économies sont projetées ?

    Le reste c’est juste de la Ruse et de la Rage.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 1 mois

    “On ne peut pas modifier la constitution avant 2019” Mais on peut se mettre au boulot pour développer le Bénin tout de suite au lieu d’enfiler des perles à longueur de semaine.

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 1 mois

     

    Je vous fais partager  ce post de ADJAGBESSI Joachim que je viens de lire sur BÉNIN Web TV que  je trouve assez juste.

    Ceux qu’on appelle les acteurs politiques, les intellectuels ou autres cadres abusent du peuple béninois du fait qu’il est analphabète dans une large majorité. On constate souvent de l’incohérence, de l’inconstance et même de la mauvaise foi dans leurs prises de positions qui plongent malheureusement le citoyen dans une confusion déroutante et crée dans son for intérieur une crise de confiance aiguë.La critique que fait Me Robert DOSSOU de la décision de la cour constitutionnelle relative au droit de grève est indigne d’un intellectuel de grande renommée dont il se réclame ou qu’on lui attribue à tord ou à raison. En faisant une telle critique, il se dédit purement et simplement puisque la décision de la cour n’a fait que restituer une décision antérieurement prise par la cour présidée par un certain Robert DOSSOU. Se fonder sur la personne du président de la cour et ne pas tenir compte de l’objectivité de la décision est une discussion de bas niveau.Lorsque l’ancien bâtonnier affirme que la question de la cour des comptes ne suffit pas pour justifier l’organisation d’un référendum, que propose-t-il pour répondre à cette exigence? Comme il est un avocat, il souhaiterait peut-être le statu quo où règne l’absence de reddition de comptes afin d’avoir <> avec les hommes d’affaires qui grugent l’Etat en complicité avec les cadres corrompus de l’administration. Nous sommes ainsi contraint de nous interroger de la sorte.Par ailleurs, l’ancien président de la cour constitutionnelle affirme que le couplage des élections conduit à une modification déguisée du mandat du Président de la république. Et pourtant la loi proposée ne touche aucunement le mandat du Président et les députés ont expliqué largement que ce sujet est d’une telle délicatesse qu’il convient de ne pas la toucher. Cette critique nous paraît un procès d’intention. On ne saurait reprocher à ceux qui observent des réserves, encore faut-il que ces réserves soient objectives.Me Robert DOSSOU estime que les points évoqués sont superficiels pour prétendre réviser la constitution. Qu’il vous souvienne qu’il était reproché au projet de révision d’avril 2017 de vouloir réécrire la constitution puisqu’on considérait qu’il la modifiait en profondeur.Manifestement, on ne sait plus ce que veulent les détracteurs de la présente proposition. Toutefois il n’y a rien de grave, tout ce débat témoigne de la vitalité de la démocratie. Justement dans ce contexte de démocratie, il convient de rester très vigilant pour éviter de tomber dans le piège de ceux qui se prennent à tord ou à raison pour les défenseurs du peuple. Même les députés de la minorité, par le passé avaient à plusieurs reprises tenté de modifier la constitution. N’oubliez pas non plus que les agrégés ont affirmé dans ce pays que 39 ans plus un jour font 40 ans.Le peuple étant souverain, le dernier mot lui revient et il est la source suprême de toute légitimité. Dès lors, quand un sujet divise les acteurs politiques, lui faire référence serait la meilleure voie. Alors, que chacun se mobilise pour l’emporter devant le peuple. Ceux qui ont peur du référendum ont certainement quelque chose à se reprocher.

     

    • Avatar commentaire
      ADAMON Il y a 1 mois

      Toi tu crois que  la cour de djogbenou à faire quoi ,il plonge le Bénin dans un combat infini

      • Avatar commentaire
        Monwé Il y a 1 mois

        ADAMON si toi tu es dans un combat de personne c’est ton problème . Je t’invite à relire le Post d’ AZIZ une nouvelle fois

        • Avatar commentaire

          monwé mon ami…je t’invite..à ne pas me faire confiance..puisque je peux balancer..un post que tu ne vas pas apprécier..

          En effet…je n’ai pas de posture..sinon..la recherche de la vérité…et c’est pourquoi…je ne suis ni rupturien ni anti rupturien….

          la const…de notre pays…prise  comme un fétiche..donc intouchable…ne parait pas pertinent..

          Le monde..évolue..ainsi que les hommes…donc ce socle..qui nous permet de vivre ensemble…doit suivre l’évolution..du monde et des beninois…en fonction de celà…

          Mais..peut on entreprendre…quelque chose…de si fondamentale…sans le consentement des uns et des autres…?

          Dans un pays fait de suspicion…de rumeurs..fondés ou non…ou les gens sont contre les gens….je suis pour une nouvelle république..c’est à dire remettre tout à plat

          • Avatar commentaire
            Monwé Il y a 1 mois

            AZIZ soit tranquille je respecte la différence et dans ma réponse qui suit ton premier post j’ai bien souligné  qu’on n’a jamais été d’accord. Cela ne veux pas dire que quand tu dis quelque chose juste et vrai dénudé de toute subjectivité je ne vais pas le reconnaître. Je ne suis pas dans la posture de peindre tout en noir et de faire un combat de personne comme ADAMON

          • Avatar commentaire

            monwé….!!!

            il y a juste..quelques questions…que je me pose..et dont j’ai pas de réponse…

             

            la const de 1990…a été élaborée à une période..donnée de notre histoire…dans un contexte donné..et c’était donc une const de sortie de crise..

            démographiquement…50% des beninois..qui étaient là…ne sont plus de ce monde..et les beninois d’aujourdhui…ceux dont la vie est directement..impactée..étaient à peine nés..

            dire..que en 90 agadajvi,toffa  seigni yawa…étaient en couche cullotte panpers….et commençaient à peine la maternelle…(et je peux dire qu’ils n’étaient pas  encore propres)

            Non et non…!!…on doit changer..cette connst qui nous  a rendu service

            A bas donc les conservateurs…

    • Avatar commentaire

      @Monwê,

      Je suis sûr que si on demande aux intellectuels béninois de venir s’asseoir,  vous et votre ADJAGBESSI vous ne trouverez pas de place. Mais si c’est le regroupement des klébés, vous serez présent.

      Ce dont il est question sur la décision de la Cour DJOGBENOU est clair et simple : ” aucune cour ne peut statuer sur un dossier ayant fait l’objet de décision par une autre Cour”.  Pas de recours, pas de statue d’office sur un dossier déjà débattu. Il faut attendre un autre dossier ou renvoyer le même dossier à l’assemblée. C’est aussi simple que ça.

      On se demande qui sont ceux qui font la honte du Bénin.

      • Avatar commentaire

        voilà..une explication..qui m’oppose à allomann.

        Nous avons tous soutenu le gouvernement lors des gréves…lui et moi

        entre temps..la cour a statué et donné sa décision..sensée etre sans recours

        la ruse  la rage…sous prétexte qu’un citoyen…certes téléguidé..a posé un recours…normalement irrécevable..et on met en danger..par ce revirement..en danger tout le pays..par l’insécurité juridique et const..

        J’ai eu à dire…qu’entre autre..ce que les beninois..ont de plus cher…c’est la justice….

        et cette digue…qui nous protège tous puissant comme pauvres…dis je..on ne dvait pas s’amuser avec ça…et les hommes et les femmes chargés..de les animer..doivent etre transcendants..

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 1 mois

    Oh DIEU seul sait combien de fois je me suis opposé objectivement à toi. Mais la franchement chapeau l’artiste. Je m’incline pour ton message de ce matin.

    Tu as tout dit, Et chaque intervenant sur ce forum doit te relir avant de l’ouvrir pour quelque commentaire ou avis. Car on est dans la manipulation à tout va. Et ce qui on été à l’école et qui sont sur ce forum doivent faire jaillir la vérité et non participer à ce comp.lot

    Une dernière fois merci AZIZ

  • Avatar commentaire

    Le monde tel qu’il est…dans la manifestation de toutes ses réalités (bonnes ou mauvaises)…est dominé,conditionné..par les médias….et ceci quelque soit leur support..

    Nul ne peut se passer des médias..s’il veut vivre,se faire entendre..,faire sa promotion…

    Celà ira..de plus en plus dans ce sens….

    Combien..d’hommes et de femmes…de parfaits inconnus…ont pu .bénéficier des médias…avec des succés plus ou moins…..

    Meme les auto proclammés sociétés civiles..non élus par personnes..se permettre de nous influencer..de nous conditionner..grace aux médias..

    Dieu seul sait…ce qui se passe…dans ce milieu..n’est ce pas…

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er Il y a 4 semaines

      Aziz, ne cherche pas trop loin; Secret de Polichinelle: cette société civile vit des prébendes que leur glisse les Politiques. Ils n’ont plus de crédibilité dans ce pays et pourtant veulent continuer à s’afficher.

      • Avatar commentaire
        Prince Toffa 1er Il y a 4 semaines

        Lire….que leur glissent les Politiques….

      • Avatar commentaire

        toffa….!!

        je suis d’accord avec toi..

        Et c’est le lieu et le moment..de dire..dans ce forum auquel nous participons…tous par amour pour notre pays…qu’il y a des impostures…qui en font trop..et veulent avoir..sur notre dos…des roles…qu’ils ne méritent pas..

        a ma connaissance..les ong,la société dite civile..par proclamation..médiatique..n’ont aucune forme de légitimité

        ils ne sont élus par personne dans ce pays

        Et les voir en conférence de presse..avec air péremptoire…je pose des questions..

        Ils parlent au nom de qui…

        Qu’ils s’auto emploient..ne me gène pas..mais qu’ils ne se donnent pas des attributs….facilement..