Togo : le gouvernement interdit les manifestations du 23 juillet au 1er Août

Togo : le gouvernement interdit les manifestations du 23 juillet au 1er AoûtDamehame Yark, ministre en charge de la sécurité

Malgré, une relative accalmie, constatée ces derniers mois, il n'en reste  pas moins, que la tension reste vive au Togo. Entre les sympathisants du Parti au pouvoir, et la coalition de l'opposition le climat reste lourd.

Fonctionnaires en Algérie : le premier ministre rappelle que le Niqab et la Burqa sont interdits

La crise togolaise, continue de s’enliser. Cela fait plusieurs mois que le pays est en situation d’instabilité politique, entraînant des violences, qui ont débouché sur la mort de bon nombre de citoyens. De médiation en médiation, les différents protagonistes, ont dans un premier temps, mis de l’eau dans leurs vins, et on a assisté à une relative trêve.

Cependant, la particularité de cette crise, réside dans le fait qu’elle peut dégénérer à tout moment. Il suffit d’une petite étincelle pour provoquer l’incendie. Les pays de la CEDEAO, ont compris la situation volatile, qui prévaut au Togo, raison pour laquelle, une mission de l’institution sous-régionale a récemment séjourné à Lomé pour mener de nouvelles négociations.

Interdiction de manifester, du 23 Juillet au 1er Août

Selon le ministre, en charge de la sécurité, le général Damehame Yark, le Togo accueillera plusieurs rencontres internationales dans les jours à venir, donc il faut un environnement calme pour que ces rencontres puissent se dérouler normalement.

Décision a donc été prise, d”interdire toutes manifestations allant du 23 juillet jusqu’au 1er août. L’opposition, quant à elle, est scandalisée, et accuse le pouvoir en place de vouloir museler la liberté de manifester, qui est un droit constitutionnel. Une de ces représentantes parle en ces termes

“On ne peut comprendre”, dit-elle, “qu’à cause des réunions internationales, on veuille interdire un droit constitutionnel”. Pour elle,c’est bien la preuve que nous ne sommes pas en démocratie”.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    et quand je dis danser…c’était vraiment danser…

    Tenez..à cette époque..là..radio kara innondait le nord benin.

    Ainsi donc..pour les baptèmes les mariages..on avait pas besoin d’avoir…des appareils de musique..il suffisait de capter radio kara..

    Nous les enfants..ont étaient pas bete..

    Le sultan en tète..on débarquait en force dans des endroits ou il avait..baptème ,mariages…et on démontrait ce qu’on savait faire..

    Les coups de reins…et les pas de danse du sultan…faisaient la joie des participants..

    Avec espoir d’avoir…un plat de riz…autour duquel..on se bagarrait comme des chiffonniers..

    Quelle belle époque n’est ce pas..

    • Avatar commentaire

      enfin….!!

      malin et malhonnete…que j’étais…je n’hésitais.pas….si je consière que le plat du riz..est insuffisant pour tout le monde…de me saisir de l’assiete et de courir..

      il fallait voir la course poursuite….

      Et parfois.. les autres m’attrapaient et me bastonnaient…donc je fais tomber le riz par terre…et personne ne mange..

      Je suis un vrai beninois…!! ne trouvez pas..?

  • Avatar commentaire

    ce que je retiens de ce pays le togo…..c’est d’abord quelques flash d’info…vers les années 1967…et je dois avoir avoué…que je n’y comprenais rien…vu que j’étais…un tout petit et tres petit garçon..innocent..dont la préoccupation…était ailleurs

    D’ailleurs on était pas mieux au dahomez..puisque à cette époque..mes rares souvenirs…c’était le blé que nous réclamait..nos maitres afin d’achete…les photo des présidents qu’on devait accrocher au mur dans les classes….

    A vrai dire..dès qu’on attendait la musique militaire..un beau matin..on avait peur…parce que le maitre va nous réclammer encore du blé

    Les meilleurs souvenirs..que j’avais de ce togo…c’était radio kara…avec le kavacha…qui passait en boucle….et qui nous faisait danser au nord benin