Le monde du football est un monde fait de beaucoup de fantasmes. Le footballeur, lorsqu’il est au sommet de sa carrière, est comme dans une bulle, déconnecté des réalités de la vie.Mais une fois que la carrière se termine, certains joueurs peinent sérieusement à s’adapter à leur nouvelle vie. Ne jouissant plus de salaires mirobolants, et d’autres avantages conséquents, des joueurs, habitués à mener un train de vie onéreux, peuvent dilapider toutes leurs économies, et se retrouver sans rien.

Loading...

Dès lors c’est un cercle vicieux qui se forme, et le footballeur, peut être confronté à de nombreuses difficultés. Alcool, drogue, santé chancelante, dépression. L’après carrière, n’est pas du tout facile à gérer quand le joueur, ne s’y est pas préparé.

Norbert Owona, âgé de 67 ans aujourd’hui, est dans le désarroi total. En effet, l’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun, traverse actuellement des moments difficiles. Il est sans abri et souffre de graves problèmes de santé. Il est atteint d’une hernie inguinale, qui a nécessité une hospitalisation.

La situation, actuelle d’Owona, a ému la légende camerounaise du football, Samuel Eto’o. L’ancien joueur du FC Barcelone, et de l’Inter Milan, a fait don, d’une somme de 500000 Fcfa à l’ancien international camerounais pour qu’il puisse se nourrir convenablement. Afin de le sortir de sa condition de précarité, Eto’o lui a aussi promis une maison.

C’est vraiment triste, que des anciennes gloires du football africain, finissent ainsi, dans la misère et la maladie. Cela doit être un exemple pour les jeunes générations, afin qu’elles puissent mieux préparer leur après carrière.

Voir les commentaires

8 Commentaires

  1. Merci Samuel pour ton geste de compassion à ton compatriote car cela n’est pas donné à n’importe qui.Que le seigneur de le rendre au centuple. Et je souhaite promte retablissement à Mr Norber.

  2. Aux hommes bien nés la valeur n attend point le nombre d années .Mr eto’o a toujours fait preuve de grandeur même dans la plus grande discrétion .

  3. Africains nous sommes et nous resterons.dans nos coutumes et traditions un frère ne pouvait pas voir son frère souffrir mais aujourd’hui tout a changé ceux qui on des moyen veulent que l’on se prosterne devant eux pour obtenir la santé etc mais mr ETO’O je vous félicite pour la marque daffection que vous avez toujours u a legard des moins aisés africains merci pour votre courage et votre realisme dans lengagement de ce combat indéterminé

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom