Crise diplomatique : l’Arabie Saoudite veut se venger du Canada

Crise diplomatique : l’Arabie Saoudite veut se venger du Canada

Nouvelle crise diplomatique, dans la péninsule du golfe. En plus des tensions entre l'Iran et les États-Unis, une nouvelle crise diplomatique vient de voir le jour autour de l'Arabie Saoudite.

Arabie saoudite : Les autorités déjouent un attentat contre la grande mosquée de la Mecque

Tout est parti d’un tweet, de l’ambassade du Canada. Dans le message, la diplomatie canadienne, a demandé aux autorités saoudiennes d’être plus regardant, en ce qui concerne la situation des défenseurs des droits de l’homme. Elle s’est notamment, dite préoccupée par la recrudescence des interpellations, qui visent bon nombre de militants des droits de l’homme. Il faut dire, que le Canada, n’est pas le premier pays à s’inquiéter de la condition des défenseurs des droits humains dans le royaume. Déjà, dans le passé, des diplomates allemands, et suédois avaient dénoncé la condition des droits de l’homme en Arabie Saoudite. Résultats, le climat était devenu lourd, pendant un moment, entre l’Arabie Saoudite et les autorités allemandes, et suédoises. 

Mais cette fois-ci, le royaume a décidé d’aller bien plus loin. Riyad, a donc, en représailles, rappelé son ambassadeur en poste au Canada, et ordonné l’expulsion de Dennis Horak, qui est l’ambassadeur du Canada en Arabie Saoudite. La crise diplomatique bat donc son plein. En plus de l’expulsion du diplomate canadien, les autorités saoudiennes ont également décidé de geler toutes les transactions commerciales avec la Canada et de relocaliser tous leurs étudiants boursiers vers les USA et le Royaume-Uni.

L’Arabie Saoudite, dénonce l’ingérence des autorités canadiennes dans les affaires internes, du pays, ce qui a pour cause, de suspendre toutes les relations en cours entre les deux États dans divers domaines comme le secteur de l’éducation et de la défense. 

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 7 jours

    Un névrosé Saoudien qui sème la terreur en finançant Boko-Haram, les Al-Shebab de Somalie. Leur Pétro-dollar est devenu la monnaie qui monte le chrono de l’arrogance à un niveau plus accéléré.