L’Afrique du Sud aurait intercepté des armes russes en route pour le Nigéria

L’Afrique du Sud aurait intercepté des armes russes en route pour le Nigéria

Un bateau, en provenance, de l'île de Madagascar, et en partance pour la ville portuaire, et capitale économique de Lagos, au Nigeria, a été stoppé au large de Port-Elisabeth, en Afrique du Sud.

Afrique du Sud : un ministre propose de renommer le pays, Azania

L’affaire a été rapportée par les médias internationaux (dont l’agence AFP) et sud-africains. Des armes russes auraient été saisies en Afrique du Sud, alors qu’elles étaient acheminées vers le Nigéria par bateau. Les autorités portuaires, de Port-Elisabeth, sans donner plus de précision, ont déclaré, qu’elles ont été informées que le navire baptisé Lada, et battant pavillon Russe, transportait une cargaison dangereuse, à haut risque, raison pour laquelle, ils ont donné des instructions, pour arraisonner le bateau. 

Apparemment, les autorités portuaires, de Port-Elisabeth, ont mis la main sur une marchandise très sensible, qui fait entrer en compte, plusieurs paramètres. En effet, aucune des autorités contactées par les médias sur place, n’ont daigné, apporté, plus d’éclaircissements sur la saisie de cette cargaison. Certaines ont même affirmé, que toutes les informations qui circulent au sujet de l’arraisonnement du bateau Russe, ne sont que pure spéculation. On en saura, peut-être davantage dans les heures qui à venir.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 1 mois

    Le navire est russe mais aucune autorité sud-africaine n’a indiqué que les armes étaient russe. Faites attention à ce que vous écrivez lorsque vous traitez des sujets aussi sensibles.
    Le contenu d’un bateau béninois n’est pas forcément des produits fabriqués au Bénin.

  • Avatar commentaire
    hermess Il y a 1 mois

    vraiment,pauvre Afrique

  • Avatar commentaire
    Apache Il y a 1 mois

    Le Nigeria est un partenaire avec la Russie en matière militaire, c’est à faire normal qu’il bénéficie d’une dotation russe,ne pas que les choses négativement,la majorité des fourmis à boka-haram transite clandestiment par le désert,close.

  • Avatar commentaire
    Kaiser Il y a 1 mois

    Encore une grande nouvelle surprise et inconscients que nos dirigeants africains sont, ils commencent déjà par nier sachant bel et bien que ces armes sont destinées à tuer ces mêmes africains mais pourtant ils ferment déjà les yeux.
    Où sont les autres grandes puissances mondiales ? Donald Trump?
    Vos plans désormais seront mit à nu par. ….

  • Avatar commentaire

    longtemps…je me suis posé..une seule question..sans réponse..

    Qui est derrière boko haram.

    Un triangle..dans l’ancien royaume du bornou..niger,tchad,cameroun et nigeria..tenu par quelques…tondus…

    Dis je…qui fait plier…l’armée de ces pays…doit avoir certainement des soutiens internes..avec la complicité active de certaines puissances

    Dans le cas d’espèce..je n’accuse pas la russie…mais un navire russe…peut etre bien utilisé par d’autres..

    L’arabie saoudite,le qatar voir la turquie…voire meme la france…me paraissent supects..

    Le nigeria…constitue un danger stratégique..pour la france…c’est évident…!!

    • Avatar commentaire
      Che Guevara Il y a 1 mois

      Il sera trop tard quand ouvriront les yeux.Boko haram, et la separatistes du cameroun sont les destinaires surement.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 1 mois

    Aucune crainte ni surprise: depuis les temps immémoriaux, c’est toujours ces puissances dites économiques qui alimentent en armes nos foyers de tension africains.
    Ces mêmes puissances économiques pyromanes vont plus tard nous faire asseoir dans un cadre de médiation pour initier des cessez-le-feux, des réconciliations, des projets de reconstruction de nos pays, etc. Un serpent qui se mord véritablement la queue. La RDC est un exemple patent de pays souffrant depuis des années des mains invisibles destructrices et victime de la gloutonnerie occidentale sur ses richesses.

    Notre sortie de l’auberge n’est pas pour maintenant. Pauvre Afrique, si tes enfants pouvaient comprendre et en prendre conscience !