Mathias Hounkpè est vent debout contre l’augmentation de la caution des candidats à la présidentielle et aux législatives, au Bénin. Il a eu l’occasion de justifier son point de vue ce dimanche lors de l’émission Zone Franche de la chaîne de télévision privée Canal 3.Le politologue béninois n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer le relèvement de la caution des candidats à la présidentielle et aux législatives. En effet, selon la proposition de loi portant code électoral adoptée par la commission des lois du Parlement, la caution pour briguer la magistrature suprême passe de 15 millions à 250 millions.Les listes qui compétissent aux législatives doivent aussi s’acquitter d’une caution de 200 millions de FCFA.

Pour Mathias Hounkpè ces cautions sont  trop élevées.« Je pense que c’est trop élevé, inutilement élevé » a-t-il  laissé entendre . Le politologue réprouve le pouvoir que confère ce texte adopté par la commission de lois de l’Assemblée nationale, aux hommes riches qui souhaitent briguer la magistrature suprême.

« Il ne faut pas conditionner la candidature d’un citoyen par sa capacité financière. C’est extrêmement dangereux pour notre démocratie » dénonce l’invité. Il trouve par ailleurs logique la réforme du système partisan mais de son point de vue, il faudra veiller à ce que les candidats aux divers postes politiques soient élus non sur la base de leurs fortunes mais  en raison de leurs capacités techniques et morales.

« Lorsque, dans la charte, vous prévoyez des dispositions pour réduire le nombre de partis politiques, vous ne pouvez pas fixer une caution si élevée. Il faut que nous cherchions de vraies solutions aux problèmes que nous avons au lieu d’aggraver nos faiblesses » conseille le politologue. Il a par ailleurs mis l’accent sur la discrimination liée aux cautions élevées. Pour lui, elles empêchent une bonne masse de citoyens de postuler.

26 Commentaires

  1. Si la loi exigeait 5 ou 8 signatures de maire, on aura même pas 10 candidatures à une présidentielle au Bénin, puisque des candidats auront plus que 5 ou 8.

    Pour les législatives, exiger l’appatenance à une formation politique et avec la nouvelle loi sur les formations politiques, je crois que C’est largement suffisant plutôt que d’exiger l’argent qu’aucune formation sérieuse ne trouvera à moins de se laisser aller à des compromissions.

    • Belles propositions! Mais comme ceux qui nous gouvernent n’ont rien d’autre dans la cervelle que l’argent, il ne peuvent raisonner que par rapport à l’argent. C’est tout ce qu’ils savent, rien d’autres. Ils n’ont donc plus la capacité intellectuelle de réfléchir à autres solutions.

  2. Ce projet va créer une vraie inégalité entre les citoyens sur les conditions d’éligibilité puisque la caution en est une composante essentielle. Cette dicrimination sera combattue.

    En France, les candidatures à l’èlection présidentielle ne sont recevables que si elles sont parrainées par au moins 500 citoyens titulaires de mandats électifs définis par la loi organique, dont les noms et qualités sont rendus publics par le Conseil constitutionnel. L’argent comme élément discriminant n’existe pas.

    Le danger que représente Talon pour le Bénin ne fait aucun doute. Nous allons combattre cet homme et son clan avec détermination et abnégation.
    Le peuple souverain aura le dernier mot.

  3. Une autre décision dont les sous-jacents négatifs sont considérables. On est d’accord sur la nécessité de rendre le paysage politique plus homogène, mais ériger le pouvoir de l’argent à un niveau pareil est un mauvais exemple pour la moralisation de la vie publique. L’augmentation de la caution aurait pu être plus raisonnable.

  4. en verité..il y a un complot..contre le peuple..dont les acteurs passifs et actifs..sont houngbe,et amoussou

    Et le seul tort de ce peuple qui leur a pourtant tout donné…c’est le fait qu’ils n’ont jamais été président…

    Il faut donc nous punir…nous causer une guerre civile..

    Sinon…comment peuvent ils laisser..talon…nous proposer des lois….qui exclu…les autres

  5. Prrrr!!! vous qui combattez les cautions élevées, dites moi votre solution pour que ce soit les partis qui présentent des candidats et non un quidam. Menez vos réflexions dans ce sens au lieu de dire des élucubrations et autres incantations

    • tu comptes sur les autres tchié toi tu fais quoi pour s’opposer à ça part écrit des incongruités via ton pc. si tu es garçon rebelle toi et on verra

    • Il y a la possibilité d’obtenir la signature des maires comme C’est le cas en France.

      Il y a 77 communes au Bénin, il suffira d’exiger un nombre minimum de signature de maire et on pourra facilement limiter les candidatures fantaisistes.

      Ou exiger que pour être candidat, il ne faut avoir aucun dossier en justice.

      Mais prendre l’argent comme critaire pour éliminer est indécent, choquant et insultant!!!

      Ils n’ont aucune moralité, peut importe d’où viendra l’argent.

      • Sonagnon…!!!!

        Je persiste à dire..que talon est diablement intelligent et malin..

        En réflechissant un peu…je pense..qu’il va se servir..du code des partis..et du code électoral..pour écarter..à jamais amoussou et houngbe..et tous autres vieux..

        Il va laisser..les blocs..s’installer…avoir statut juridique..et c’est lui qui va confessionner..les listes.

        S’il ne les positionne pas..ils feront quoi…..et c’est en ce moment..qu’ils comprendront le piège de talon…et c’est trop tard

        Quant..à houngbe…les nouvelles loi..sonneront la fin du prd…

      • “exiger…pour être candidat,…aucun dossier en justice” 🙂 🙂 là “Sonagnon” veut éliminer toute la classe politique béninoise 🙂 🙂 Jamais ils ne se tireront une balle dans le pied.
        Mais le plus grand risque – avec ce qui se passe au bénin actuellement – est de voir un candidat mis en examen le lendemain de son dépôt de candidature.

        • Je crois que le bon sens voudrait qu’on adopte cette disposition, ce serait la meilleure manière de lutter contre l’impunité.

          Si quelqu’un finit avec la justice et il n’est pas condamné, il peut venir à la politique, car il est inadmissible qu’on confie la gestion d’un pays à quelqu’un qui a des comptes à rendre à la justice.

  6. Compétiteur né … comme ça Talon a réglé le cas de Candide  Azanai et de son suppléant Mitogbè ils sont  écarté de la compétition législative avant que la partie commence même , ils ne peuvent pas à coup sûr réunir les deux cent millions…

    • Un compétiteur refusé t il l’a compétition ????

      Patrice Talon n’est pas un compétiteur, C’est un usurpateur, un charlatan .

      Exclure des gens d’une compétition par des procédés non consensuels est anti démocratique. C’est tout simplement de la dictature.

  7. Avec talon tout devient dangereux au benin ; y investir , y opiner , y vivre même , y manger , y se scolariser , y candidater etc etc , à moins qu’on soit de sa famille , de son clan ; sur ce sujet pourquoi talon n’accorde t’il pas le seul droit de vote aux seules deux personnes pouvant disposer de plus de 250 millions , ainsi Olivier bocco et lui  , les deux pilleurs de la république pourraient se présenter aux élections 

  8. Les 250.000.000 n’est ce pas ? Talon pense qu’il va écarter les gens et se faire roi non et non nous sommes en République du Bénin et c’est loi discriminatoire crée déjà des Béninois de zone et dangereux pour notre démocratie. N’ayez pas peuril sera battu 2021.

  9. ceux qui veulent être candidats doivent réfléchir par n fois avant de s’engager. tout le monde ne peut être candidat. la présidence n’est pas l’affaire de citoyens ordinaires. tout comme nous avons fait la ségrégation d’âge aux législatives (25) et aux présidentielles (40 et 70) en quoi l’argent ne peut il pas être un autre critere de ségrégation. il faut que désormais on finisse avec des candidats indépendants conformément à la constitution ( les partis politiques animent la vie politique et non les indépendants)

  10. Mer.de on sait plus dans quelle langue il faut vous expliquer plus question d’avoir un homme fort venu de nulle part mais des partis forts qui présente un homme ou une femme aux élections. Cotisez bon dieu pour votre parti.
    Bito je suis d’accord pour ta proposition mais vous connaissez le BÉNIN les gens vont monnaitiser leur signature mieux il n’y a pas de solution juste. Même ta proposition va exclure des gens. On le voit aisément en France avec le FN qui a du mal à chaque élection à obtenir les signatures requises.

    • Monmawe , la mer.de dégouline non seulement de ta bouche mais aussi de ton sale c.ul . Aprés avoir un homme nommé talon , qui surgit , agit en vo.lant , pillant , affamant le paisible peuple du benin , le voilà voulant asservir davantage ce peuple qui aurait cru en lui à tort avec le poids de l’argent à lui substitué ; DÉGAGER 

  11. ***** on sait plus dans quelle langue il faut vous expliquer plus question d’avoir un homme fort venu de nulle part mais des partis forts qui présente un homme ou une femme aux élections. Cotisez bon dieu pour votre parti.
    Bito je suis d’accord pour ta proposition mais vous connaissez le BÉNIN les gens vont monnaitiser leur signature mieux il n’y a pas de solution juste. Même ta proposition va exclure des gens. On le voit aisément en France avec le FN qui a du mal à chaque élection à obtenir les signatures requises.

  12. Je vois cette loi de normale puisqu’on invite personne à déposer sa candidature.si quelqu’un voit que sa ne lui convient pas ,il laisse la politique et s’accapare de ses business.

  13. Pourquoi on ne demande pas aux candidats d’aller recueillir un certain nombre de signature sur l’ensemble du territoire et on rapporte tout à l’argent, mais ce Monsieur tantôt il dit qu’il est togolais tantôt il est béninois, je ne sais pas si c’est une stratégie

    • Il est peut-être les 2. Nous sommes dans un pays où les Présidents et nombres de politiciens de 1er plan ont 2 nationalités. Certains vont même – je trouve ça déplacé – voter dans le pays qu’ils ont dirigé, au consulat de leur 2ème pays.

  14. Je ne me rend pas compte, mais ça me semble vraiment élevé pour le niveau de vie au Bénin. D’autant, l’expérience le prouve, ça ouvrira la porte soit à des sources de financement étrangères au Bénin, soit frauduleuses; seules extrémités auxquelles devront se résoudre certains candidats pour faire face aux nationaux disposant de fortunes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire