Affaire Bobi Wine : l’Ouganda s’en prend à l’Union européenne

Affaire Bobi Wine : l’Ouganda s’en prend à  l’Union européenne

En Ouganda, les autorités n'apprécient pas une récente décision de l'Union Européenne.

Afrique du sud : “vous appelez vos propres frères africains des étrangers et un Blanc, un investisseur” Julius Malema

Le torchon brûle entre l’union européenne et les autorités ougandaises. Après l’adoption d’une résolution par le parlement de l’union européenne, les autorités ougandaises ont réagi et affiché leur mécontentement. Il y a quelques jours, plus précisément le 13 Septembre dernier, le parlement de l’Union Européenne validait une résolution qui n’est pas du goût des autorités ougandaises.Une action qui n’est pas du goût des autorités ougandaise qui estime que l’initiative européenne est “inacceptable“.

Il faut préciser que cette résolution qui se décline en 14 points invitait le gouvernement ougandais à ne pas porter atteinte à l’indépendance du pouvoir législatif mais aussi et surtout à renoncer aux accusations contre tous les personnes arrêtées pendant les événements politiques du mois dernier dont l’artiste Bobi Wine de son vrai nom Robert Kyagulanyi qui est un représentant de la nation au parlement ougandais.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 mois

    Les autorités Ougandaises ne verront pas de bon oeil l’Union Européenne, pace que celle-ci connait les droits humains et respecte la Constitution qui régit chacun des pays de l’Union Européenne. En Ouganda et dans beaucoup de pays noirs africains la Constitution n’est pas respectée, le droit humain n’est pas respecté où certains présidents noirs africains sont devenus des Po Pol sanguinaires de leurs propres frères et soeurs. L’Africain devient irrité quand il est confronté avec la vérité, ou quand quelqu’un lui crache la véritét´en pleine figure. Ce n’est pas l’Union Européenne qui avait partiellement paralysé Bobi Wine en prison. Sir wake up to the reality, and stop lying to yourself, enough of your bullshit.