L’affaire Fillon, du nom de l’homme d’Etat français, connait de nouveaux rebondissements grâce à une series de témoignages recueillis en procès-verbalFrançois Fillon, à cause d’emplois supposés fictifs de son épouse Pénélope Fillon, à qui ses services payaient une fortune ; est mis en examen le 14 mars 2017 pour « détournements de fonds publics », et « manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ». Mais depuis le 16 mars, en sus des accusations de « faux, usage de faux » et « escroquerie aggravée »  avec un réquisitoire supplétif contre X pour « trafic d’influence ». 

Et pour cause, des costumes de luxe offerts à François Fillon depuis 2012 totalisant une valeur de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Des accusations que l’ex-Premier ministre, entendu une dernière fois par Serge Tournaire, le juge d’instruction, le 7 septembre dernier, juge sans fondements.

Cependant, après presque deux ans d’enquête, les juges ne sont pas parvenus à mettre la main sur une preuve concrète de l’emploi de son épouse Pénélope, comme assistante parlementaire auprès de son mari. Tandis que plusieurs témoignages mettent en doute l’activité de Penelope Fillon auprès de François Fillon, la disant effacée et montrant peu d’attrait pour la chose politique. Avec de telles preuves accumulées par la justice, la menace d’un procès est imminente pour François Fillon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire