Afrique : le Cameroun s’enfonce dans la violence

Afrique : le Cameroun s’enfonce dans la violence

La tension est montée d’un cran depuis quelques jours dans les régions anglophones du Cameroun, avec une recrudescence des violences et des attaques des milices pro Ambazonie.

Le spectre de la fragmentation de l’Afrique de l’Ouest et de la recolonisation du Sahel

Les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont en proie à une crise socio-politique qui a démarré fin 2016. Initialement pacifiques, les manifestations se sont progressivement transformées en conflits armés entre forces gouvernementales et militants séparatistes, de la branche armée du tout nouveau Ambazonia Government Council, notamment depuis l’arrestation début janvier du leader indépendantiste Sisiku Ayuk Tabe et de neuf de ses partisans.

Attaques, enlèvements, assassinats, incendies… les villes et villages des régions anglophones du Cameroun deviennent de plus en plus invivables pour les populations prises entre deux feux dans des affrontements meurtriers qui opposent les forces de sécurité aux groupes armés séparatistes.

La résurgence de tensions dans les régions anglophones intervient à moins d’un mois de la présidentielle au Cameroun prévue le 07 octobre. Il y a quelques mois, plusieurs groupes indépendantistes du nord du Cameroun ont symboliquement proclamé l’indépendance de cette région dont la population est majoritairement anglophone.

Un groupe a revendiqué les violences de cette semaine, Exilé en Norvège, Cho Ayaba, un des leaders du groupe, parle d’autodéfense.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Dr Doss Il y a 2 mois

    Monsieur Biya Paul quitté le pouvoir avant QU’IL vous quitte