Bénin : Le préfet Mègbédji donne 3 mois aux vendeurs de cerceuils pour trouver des boutiques d’exposition

Bénin : Le préfet Mègbédji donne 3 mois aux vendeurs de cerceuils pour trouver des boutiques d’exposition

Les vendeurs de cercueils du département du Couffo qui exposent leurs articles aux abords des routes ont trois mois pour se trouver des magasins d’entreposage.

« L’esprit de défense »: L’ordonnance du Gl Félix Hessou pour guérir le Bénin et l’Afrique

Cet ultimatum leur est donné par le préfet Christophe Mègbédji. Pour ce dernier, cette pratique est contraire à la morale. Les menuisiers et vendeurs de cercueils qui exposent des cercueils aux abords des routes dans le département du Couffo ont 3 mois pour se trouver des magasins d’entreposage. À partir de décembre prochain, on ne doit plus voir des cercueils exposés aux abords des voies publiques dans un but publicitaire.

Ce moratoire vient du préfet de ce département, Christophe Mègbédji. Selon le préfet qui a tenu à informer ces administrés par le biais d’un communiqué, cette pratique consistant à exposer des cercueils aux bords des routes est immorale et contraire aux lois et règlements de la république du Bénin.

Il invite donc les menuisiers et commerçants de cercueils à se trouver des boutiques pour y exposer leurs articles et à confectionner des plaques, des panneaux ou des enseignes pour se faire localiser.

Tout contrevenant verra ses cercueils saisis et détruits

Dans son communiqué, Christophe Mègbédji n’a pas non plus manqué de faire part des conséquences qu’engendrerait le non respect dudit moratoire. Pour le préfet, passé le délai du 1er décembre 2018, tout cercueil qui sera exposé au bord de la voie sera saisi et détruit systématiquement sans préjudice ni dédommagement.

Il invite de ce fait, les maires du département et tous les commissaires qui y sont en fonction à veiller à l’application sans faille de la dite prescription.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    Tout d’abord je le félicite pour ses idées de vigilance qu’il ne saisse d’apporter du dit département, vraiment c’est un homme de créativité.
    je suis vraiment d’accord pour du non exposition des cercueils au abord des routes, que la lutte soit solide et durable.

  • Avatar commentaire

    Le préfet a-t-il peur du cerceuil et de la mort comme moi ? il a quel âge ? juste une question de curiosité. SVP, si vous venez m’arrêter chez moi à Lalo, il y a toujours devant ma maison un cerceuil en exposition, c’est dedans que je me cache pour ne plus avoir peur de la mort.

    • Avatar commentaire

      Avoir peur de la mort…?…et pourquoi donc..?

      avions nous eu peur de la naissance…?

      Et pourtant la mort et la vie sont liés…parce que celà fait partie de la dialectique des choses..

      Celui qui a accomplit sa vie..selon les normes..ne doit craindre..la mort

      Il faut laisser..la plce aux autres..dans cette dynamique…transcendante..

      mais pour moi..il est hors de question de partir de cette vie…si le benin..est victime…de l’imposture…..

      Autrement dit..je me verrais bien…faire partie de ce commando…qui va libérer le benin..

      Mourir…dans les bariccades…l’arme à la main..c’est mon souhait..

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 semaines

    Avec la gouvernance talon au benin , nous sommes dans ” le pleurer-rire ” ou ” le tragi-comique ” permanents . Ils n’ont rien d’autre à faire de serieux ces préfets , avec leurs arrêtés bidons ? 

  • Avatar commentaire

    Mes sincères remerciements au préfet Mr Christophe Megbedji . Que cette lutte ne s’arrête pas sur le chemin.Il faut qu’elle soit une lutte continuelle dans toutes les communes du couffo. Surtout klouekanmey et Lalo ‘trop c’est trop. Exposé un cercueil ⚰ aux abords des voies , c’est cherché la mort de son prochain.

  • Avatar commentaire

    Je le félicite aussi. Tu ne trouveras des cercueils en exposition que chez nous et cela n’est pas beau du tout. il faut que cela change sur tout le territoire.

  • Avatar commentaire

    Toujours à s’occuper des inutilités et à mettre la charrue devant les bœufs.

  • Avatar commentaire

    Toutes mes sincères félicitations à Monsieur le Préfet. L’un de mes meilleurs vœux se réalise. Il faudrait frapper très fort les récalcitrants. C’est un commerce de criminels ” endimanchés “.