Bénin : Les centrales et confédérations syndicales posent les conditions pour une rentrée apaisée

Bénin : Les centrales et confédérations syndicales posent les conditions pour une rentrée apaisée

Les centrales et confédérations syndicales du Bénin, tiennent depuis ce matin une séance avec les membres du gouvernement. La prochaine rentrée scolaire est au cœur des échanges entre les deux parties.

Bénin : 1er conseil des ministres pour les nouveaux membres du gouvernement

A quelques jours de la rentrée scolaire, les centrales et confédérations syndicales ont accepté partager la même table avec le gouvernement  pour discuter  d’une année scolaire apaisée. A l’ouverture de la séance, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a fait part de l’engagement du gouvernement aux cotés des acteurs du monde éducatif pour « faire de l’école béninoise le lieu de toutes les attentions afin d’assurer un enseignement de qualité à tous les niveaux ». L’objectif de la  présente  séance est de  faire le point des diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire, a poursuivi le ministre d’Etat.

De leur côté, les centrales et confédérations syndicales ont posé les conditions d’une rentrée apaisée. Dans une déclaration commune lue par le secrétaire général de la CGTB Moudachirou Bachabi, les partenaires sociaux  pensent que le gouvernement doit apporter des réponses concrètes aux problèmes du système éducatif s’il souhaite une rentrée sans soubresauts. Cela passe par le paiement des salaires de ces enseignants en activité depuis plus d’une décennie et qui n’ont toujours pas reçu  leurs salaires. L’exécutif doit également améliorer le taux horaire  des enseignants vacataires . Les centrales et confédérations syndicales disent attendre le gouvernement sur ces différentes revendications; les diligences qui sont faites et « à quand  la jouissance des effets de ces diligences ».

Les discussions se poursuivent actuellement  à huis clos entre les deux parties . Signalons l’absence des  secrétaires généraux de la Cstb et de l’Unstb à cette rencontre. Kassa Mampo et Emmanuel Zounon  ont préféré participer  à une marche de protestation contre la limitation de la grève à 10 jours par an. Cette marche a eu lieu ce matin dans la ville de Cotonou.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 2 mois

    @Sonagnon, ne compter pas sur moi pour rendre les béninois amnésiques de l’état désastreux dans lequel Yayi le malfaisant,à laissé le Benin. Il n’y a que vous pour applaudir le populisme dont il a usé avec les enseignants sans résultats positifs sur la qualité de l’éducation au Bénin. Éducation pourrie. Je continuerai de rappeler au peuple les méfaits de Yayi le régionaliste jamais connu à ce niveau et inspire les jeunes dévoyés de Nikki

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Allez vous cesser de revenir sur les résultats de Yayi Boni pour justifier l’échec du gouvernement actuel ???

      Qu’est Talon à fait pour changer les choses, voilà la question posée.

      Il n’a pu rien faire, car il n’est pas à la hauteur.

      Prendre le contrôle des secteurs vitaux de l’économie à travers ses entreprises, C’est la seule chose qu’il a pu faire.

      Et ça releve de la Haute cour de justice !!!

      Vous perdez rien à attendre le procès Patrice Talon pour bientôt.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 2 mois

    @Sonagnon, toujours en perte de repère.. Talon ne peut pas corriger toutes les dérives de Yayi en 2 ans… On a bien dit que ces enseignants sont sans salaires depuis 10 ans.. Qui en est le premier responsable? C’est bien Yayi n’est ce pas ?
    A mon ami @Aziz qui semble s’émouvoir du sort réservé à ces soit disants jeunes égarés de Nikki, je voudrais te rappeler tes références aux idéaux de la Conférence Nationale, qui sont aux antipodes des thèses irresponsables et irréfléchis de cette bande de tocards……..Je connais ton attachement aux idées régionalistes mais ces jeunes écervelés n’ont pas leur place dans la république actuelle.. Quant Yayi reviendra, il leur fera appel comme d’habitude (je vais faire venir les miens)…Dégoûtant!!!!

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 2 mois

      Mr ALLOMANN, allez vous cessez de revenir sur YAYI BONI tout le temps pour justifier l’incapacité de Patrice TALON à diriger un pays???

      L’Etat est une continuité, qui a obligé Patrice TALON a devenir Chef de l’Etat???

      C’est lui même qui s’est décidé à résoudre les problèmes de la nation.
      Savez vous combien de problème de salaire impayé YAYI BONI a pu résoudre au cours de son mandat??? Demandez aux enseignants, c’est sous YAYI BONI que les enseignants du Bénin ont laissé les motos pour les voitures
      C’est vous qui n’avez pas la mémoire!!!

      Mais, rien ne l’a empêché de débloquer plus de 47 milliards dès le premier conseil des ministres illégalement pour se refaire une santé financière???

      En 3 ans, il n’a pas pu avoir un début de solution pour les enseignants, il a fait quoi alors???

      Échec à tous les niveaux de la vie économique et sociale. Un mauvais Président à chasser à coup pierre.

  • Avatar commentaire

    il y a des moments…je me sens honteux d’etre beninois..et pourtant..je peux donner..sans hésiter..ma vie pour ce pays..

    il s’est auto proclammé..quartier latin de l’afrique..c’est à dire le pays des gens intelligents..et doués de discernement..

    Je me pose..juste une question…et une seule..

    comment des gens..dits députés..peuvent s’assoir..et nous produire..ce code électoral..et la réforme..du systeme partisan…sans savoir les dangers…que celà comportent..

    Houngbe..et amoussou..ont il réflechi..?

    tévos..qui ne dit rien…?

    Et dire..que nous sommes devenus orphelin dans ce pays..sans ages..sans repère..

    Personne n’a pu..osé lever le petit doigt..pour ..condamner le hol dop..économique…que nous subissons..

    les jeunes de nikki..ont pris leur responsabilté…et combien..les soutiennent….à l’instant t..?

    c’est dommage..

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    à mon avis ces syndicats perdent leurs temps à discuter avec le gouvernement de talon le ” ***************” ; talon n’a rien à leur proposer , voir leur donner , les caisses de l’état sont vides , les ponts s’affaissent sous sa gouvernance . 

  • Avatar commentaire
    Chinan OKOBI Il y a 2 mois

    Une négociation qui s’ouffre à quelques heures seulement de la rentrée. Pourquoi forcément attendre le jour de la chasse pour entraîner son chien ? Le temps qui reste suffit il vraiment pour décider et s’entendre sur les multiples revendications objet des mouvements observés l’année dernière ? Je me demande si réellement l’éducation nationale est une priorité du gouvernement actuel. Le temps donnera raison

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 2 mois

    Est ce qu’on peut prendre le gouvernement au sérieux????

    Des enseignants sans salaire depuis plusieurs années!!!

    Patrice TALON a fait quoi dans le pays depuis 3 ans au juste???

    Seulement s’occuper du contrôle des secteurs vitaux de l’économie par ses entreprises, moi je ne vois plus rien d’autre que ça.