Égypte : arrestation des fils de l’ex-président Moubarak

Égypte : arrestation des fils de l’ex-président Moubarak

Après la chute de Hosni Moubarak à la faveur du Printemps arabe, plusieurs procédures judiciaires ont été déclenchées contre l'ancien chef de l'Etat, resté 30 ans au pouvoir, et ses proches. Libérés en 2015, Alaa et Gamal les dauphins remettent cela !

Togo : la grève de la faim d’un opposant qualifiée de comédie par un ministre

La fortune de la famille de l’ex président égyptien est estimée à plus de 70 milliards de dollars. 15 milliards de dollars pour Hosni Moubarak, 01 milliard pour son épouse Suzanne, 08 milliards pour son fils aîné, Alaa et 17 milliards pour son second fils Gamal. Une bonne partie de la fortune déposée en banques ou investie dans l’immobilier. 

Gamal est un spéculateur averti ; déjà du temps du règne de Moubarak père, il s’était enrichi et avait enrichi la famille en spéculant sur la dette de son pays sur le marché financier international. Arrêtés en 2011 dans différentes affaires, les frères Moubarak avaient été placés en détention provisoire à plusieurs reprises avant de bénéficier de remises en liberté. Ils n’avaient plus été incarcérés depuis leur dernière libération en 2015. Cependant, La justice égyptienne a émis ce samedi 15, un mandat d’arrêt, à l’encontre des deux fils, accusés d’avoir manipulé des cours boursiers à fins d’enrichissement personnel.

Alaa et Gamal Moubarak ainsi que sept autres personnes sont poursuivis pour avoir violé les règles de la Bourse et de la banque centrale afin de réaliser des profits illégaux lors de transactions de titres de la banque Al Watany Bank of Egypt. Ils nient toute malversation.

Commentaires

Commentaires du site 0