La Nouvelle Tribune

Inondation à Cotonou (Bénin) : Léhady Soglo nostalgique du programme 3CI

Dans un post publié sur sa page Facebook, Léhady Soglo critique la politique du gouvernement en matière de gestion des inondations à Cotonou. Il fait l’apologie du programme 3CI qu’il avait conduit pendant qu’il dirigeait la mairie de Cotonou.

Pour Léhady Soglo, « Cotonou est sous l’eau actuellement, à cause de l’absence de stratégie et de méthode en matière d’assainissement depuis les dernières pluies ».Le programme d’assainissement de la ville ficelé autour du projet dit asphaltage n’est que propagande politique selon Léhady Soglo. On est toujours à l’étape des bonnes intentions plus d’un an après les effets d’annonce, fait remarquer l’ex-édile de Cotonou. Il fait le parallèle avec le programme 3CI qui permettait d’anticiper l’approche de la saison pluvieuse et d’en minimiser les dégâts.

Les populations pouvaient donc « compter sur ce programme d’urgence, nullement destiné à empêcher les inondations et en éradiquer tous les dégâts, mais pensé pour rendre ses effets moins dramatiques que ce qui s’observe actuellement ».Pour l’ancien maire de Cotonou, ce programme a permis d’assécher  les abords des écoles, des centres socio- communautaires, des centres de santé et des bâtiments administratifs. Les opérations de dragage d’eaux, d’ouvertures de tranchées, de rechargements de voie étaient visibles dans les zones les plus atteintes par les inondations. De l’avis de l’ex-édile de Cotonou , ces succès ont été possibles grâce aux maigres ressources de la ville et généralement sans le soutien de l’Etat central. Aujourd’hui, croit savoir l’ancien maire de Cotonou , le programme 3CI a laissé place au projet dit du  « grand Nokoué,  dont personne ne voit encore la manifestation après deux années d’exercice». En conclusion, il invite  “certaines personnes” à se mettre au travail pour le bien être des béninois plutôt que de passer leur temps à chercher des boucs émissaires.