Maroc : Un ex-djihadiste fait amende honorable

Maroc : Un ex-djihadiste fait amende honorableBouchta Charef

Bouchta Charef ancien activiste de Al-Quaida avait été arrêté et détenu au secret à Témara où il avait déclaré avoir subi grand nombre de sévices corporels, il revient aujourd'hui sur ses déclarations et demande pardon!

Mondial 2018 : Après sa défaite 1-0 face au Portugal, le Maroc fait ses valises

Bouchta Charef, marocain, ex-jihadiste, ex-recruteur du Front Al Nosra en Syrie, a été arrêté en Syrie en 2009 et interrogé par les services de Damas avant d’être livré au Maroc où il fut condamné à huit ans de prison ferme pour des faits de terrorisme. Emprisonné depuis à Salé, il a fait partie en 2011 du groupe de salafistes ayant révélé avoir été torturés et violés à Témara, ce qui a considérablement facilité leur libération.

Dans une vidéo réalisée en cachette dans sa cellule et largement diffusée début 2011, le détenu soutenait avoir subi de multiples sévices, dont un viol au moyen d’une bouteille.

En Septembre 2014, Zohra Debdoub son épouse, dépitée, avait remis en cause toutes ces allégations et présenter un témoignage confirmant les résultats d’une visite médicale selon lesquels Charefn’aurait subi aucune torture de ce type“. Libéré le 24 août au terme de huit années de détention, Bouchta Charef reconnait, aujourd’hui, n’avoir nullement été torturé pendant ses interrogatoires affirmant que tout ce qu’il avait avancé “était inventé et ” jure devant Dieu” que tout n’était que mensonges et allégations. Aussi demande t-il “pardon” à tous les Marocains.

Commentaires

Commentaires du site 0