Nigéria : l’armée reprend le contrôle d’une ville conquise par Boko Haram

Nigéria : l’armée reprend le contrôle d’une ville conquise par Boko HaramDes soldats nigérians

L'armée nigeriane annonce la reprise de Gudumbali, une ville dans le Nord, que les insurgés islamiques de Boko Haram avait attaqué dans le week-end.

Nigéria : l’armée interpelle Maje Lawan, un des terroristes les plus recherchés

La faction de Boko Haram dirigée par Abou Mosab al-Barnaoui, appelée « Province d’Afrique de l’Ouest de l’État islamique » (ISWAP), passe désormais, selon les Nations Unies, pour la « principale menace de l’etat islamique en Afrique de l’Ouest », étant donné sa « taille » et ses « ressources financières». Qui plus est, cette organisation, très bien armée, met en application des tactiques nouvelles auxquelles les forces nigérianes n’ont à présent pas su apporter de réponses.

L’ISWAP a, depuis plusieurs semaines maintenant, multiplié les attaques contre les bases tenues par l’armée nigériane, infligeant à ces dernières de lourdes pertes. Et, ce samedi, selon des responsables locaux, ce groupe jihadiste s’est emparé de la ville de Gudumbali, située dans la région de Guzamala (État de Borno), après s’être attaqué à une base militaire censée la défendre.

Cependant, l’état-major nigérian a assuré, ce dimanche, que tout était rentré dans l’ordre, après l’envoi de troupes appartenant à une brigade de la 82e division et à un « bataillon de la force d’intervention. » Néanmoins, l’armée nigériane via communiqué invite les populations locales , à “maintenir un haut niveau de vigilance et de surveiller les visages étranges pour empêcher les terroristes de Boko Haram de s’infiltrer dans leurs communautés“.

Commentaires

Commentaires du site 0