Pauvreté en France : Emmanuel Macron pense à un revenu universel

Pauvreté en France : Emmanuel Macron pense à un revenu universelPhoto : Thibault Camus. AFP

C'est à l'occasion de la présentation de son plan de lutte contre la pauvreté, que le président Macron a abordé le sujet d'un revenu universel censé permettre la mise en place d'un seuil minimal de dignité.

Projet d’attaque contre Macron : une ex-suspecte affirme avoir été piégée

C’est à l’occasion d’un grand meeting organisé en ce jeudi 13 septembre, que le président français Emmanuel Macron, a abordé le sujet de la pauvreté, présentant au passage un plan intitulé « refonder l’Etat providence ». Selon lui, il faut mettre en place une véritable lutte visant à réduire les écarts entre les plus riches et les plus pauvres afin que tout le monde puisse avancer dans la même direction. 

En effet, en France, pas moins de 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 14 % de la population. Ce chiffre atteint les 19,8 % chez les jeunes de moins de 18 ans. Sont d’ailleurs considérées comme pauvres, les personnes vivant avec un revenu inférieur à 1.026 euros par mois.

Un plan de lutte, critiqué par l’opposition

C’est à ce titre que le président Macron a présenté plusieurs points de son plan anti-pauvreté, détaillant certaines parties avec un peu plus de précision que les autres. Le sujet du revenu universel a par exemple retenu toutes les attentions. Dans les faits, ce revenu universel d’activité fusionnerait plusieurs prestations sociales, déjà existantes en France afin d’offrir à la personne éligible, un « seuil minimal de dignité ». D’autres points, comme la mise en place de repas à 1 euro dans les cantines ont également été très bien accueillis par l’opinion. Une série de mesures qui devraient coûter 8 milliards d’euros à l’État, mais qui seraient déjà financées.

Suite à la présentation de ce plan d’envergure, l’opposition n’a pas hésité à faire valoir son mécontentement. En effet, selon certains, ce plan reste relativement flou et sa mise en œuvre reste difficilement applicable. D’autres en revanche, comme la députée LR, Laurence Sailliet, a fustigé une politique de métaphore. Enfin, du côté de la gauche, on estime que ce plan, bien qu’il soit plein de bonnes idées, ne permet pas d’effacer les cadeaux faits aux plus riches de l’Hexagone.

Une image qui semble être collée au président Macron. En effet, ce dernier est la cible de nombreuses critiques, et ce, depuis le début de sa prise de fonctions, certain comme l’ancien président Hollande, estimant même qu’il est le président des « très riche ». Une image qui le fait d’ailleurs chuter dans les sondages.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    PATRYCK PERU-DUMESNIL Il y a 2 mois

    Lui au moins, il a les C… de faire les réformes qu’aucun Président depuis 40 ans n’a jamais osé faire, du coup il est impopulaire, et alors ? il ne pense pas (encore) à sa réélection, il pense à l’avenir du pays, lui.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Agadjavi , ” toi et moi sur ce forum , c’est du coller-serrer ” que dis-tu de ce plan de macron ? Ton talon lui est ” destuctor, ” pillator ” toutpourmoitor” ruinator du peuple ” , je m’arrête là