Le processus canonique engagé contre Cristian Precht, Prêtre de Jésus-Christ devant le Vatican qui devait déterminer sa culpabilité quant à des comportements abusifs sur mineurs, est achevé et a donné son verdict : le Renvoi.Cristian Precht a dirigé à la fin des années 70 le Vicariat de la solidarité, une organisation catholique chilienne de défense des droits de l’homme et de lutte contre la torture sous la dictature d’Augusto Pinochet. Le prêtre, très connu au Chili, a par la suite été accusé d’agressions sexuelles dans le cadre de l’enquête autour des membres de la communauté religieuse des Frères maristes. Cristian Precht nie les accusations portées à son encontre.

Le 6 décembre 2012, l’Église catholique chilienne l’avait privé de son sacerdoce pendant cinq ans, après que la congrégation vaticane de la Doctrine de la foi eut vérifié et ratifié une enquête faisant état «d’informations vraisemblables de conduites abusives à l’égard de majeurs et de mineurs».

L’annonce du pape François, transmise par l’archidiocèse de Santiago, intervient à un moment où la justice chilienne enquête sur 38 accusations d’abus sexuels, qui vise 73 évêques, prêtres et salariés laïcs de l’Église, et concernent 104 victimes.

Au terme d’une semaine de conclave, les évêques ont déclaré dans un communiqué avoir failli dans leur devoir d’aider et d’accompagner les victimes qui ont souffert de “graves péchés et injustices commis par des prêtres et autres membres du clergé”.

6 Commentaires

  1. Des prêtres qui trahissent Le Christ. Pendant les 2,000 ans de christianisme, la trahison du Christ est devenue de plus en plus rampante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire