L’élection présidentielle en République Démocratique du Congo, approche à grands pas. Après le rejet de la candidature de Jean-Pierre Bemba, et d’autres candidats, la situation est tendue.La prochaine présidentielle en RDC, revêt un enjeu crucial pour le pays. Le processus électorale qui est en cours, est suivi par la communauté internationale. Des dirigeants internationaux, ont réitéré leur souhait de voir l’élection présidentielle congolaise, se dérouler dans les meilleures conditions. Ainsi, lors d’une récente rencontre entre le ministre angolais des affaires étrangères, Manuel Domingos Augusto, et celui de la BelgiqueDidier Reynders à Luanda, la question des élections présidentielles en RDC, a été évoquée.

Dans un communiqué conjoint, les deux diplomates ont exprimé leur volonté, de voir le processus électorale congolais être bien mené afin que des élections crédibles et transparentes puissent avoir lieu.

Réactions des autorités congolaises

Le communiqué, a très vite fait réagir les autorités du côté de Kinshasa. Le ministre congolais des affaires étrangères, a notamment déclaré que le gouvernement de RDC, s’étonne des affirmations répétées de certains dirigeants étrangers, en ce qui concerne le processus électoral et la situation politique du pays.

Le diplomate congolais, s’est ainsi exprimé:

“Le gouvernement tient à réitérer fermement son refus de toute ingérence en la matière tant de la part des pays voisins que des autres partenaires bilatéraux” 

Les autorités de la RDC, ont aussi dénoncé la posture de certains pays voisins, qui en collaboration avec de tierces structures se penchent autour de la question cruciale de la présidentielle.

7 Commentaires

  1. Quel pays voisin de la RDC menace le processus électoral et sa souveraineté? Quand on a rien à cacher, on ne s’offusque pas de voir les gens parler de vous. Or, le seul fait d’émettre un vœu ou un souhait de voir des élections apaisées en RDC procure des colères épidermiques au pouvoir en place. Etonnant!

  2. Les pays voisins ont raison de s”implique aux problèmes de la rdc pour éviter la déstabilisation de la région le Congo ne pas n”importe quelle pays vue sa position geo stratégique 

  3. Élections congolaise ce début par des faut en savoir le peleu il sont dans les bon voir cabila ces chef des rebelle en ça leur parti arrivé pas gagné il va maître feu aux je préviens

  4. Merci à la Belgique et à l’Angola de s’impliquer dans les problèmes congolais car le peuple est pris en otage par ce régime prédateur qui ne peut être défendu par les gens avec qui ils mangent ensemble au détriment de tout un ensemble.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom