La Nouvelle Tribune

Syrie : la Russie lance une grave accusation contre les USA

Photo : Alexey DRUZHININ. AFP

En Syrie, la guerre continue de faire rage. Récemment la Russie a d’ailleurs accusé les Etats-Unis d’avoir utilisé une arme au phosphore blanc, qualifiée d’incendiaire et interdite par le droit humanitaire international.

Deux avions américains ont-ils survolé la localité de Hajin, en Syrie ? Selon le général de l’armée russe, monsieur Vladimir Savtchenko, la réponse est oui. En effet, selon la Russie, deux F-15 américains ont bombardé cette petite localité de la région de Deir Ezzor, au phosphore blanc, une arme dont l’utilisation au milieu de civils est strictement interdite par le droit humanitaire international. Aujourd’hui, les forces armées russes seraient d’ailleurs en train d’évaluer la situation, recherchant de potentielles victimes.

Une arme incendiaire, utilisée par les USA ?

Considéré comme étant l’un des derniers bastions de Daesh, cette poche de la province de Deir Ezzor est directement visée depuis un mois par la coalition internationale menée par les États-Unis, aidée par la milice kurde du FDS, les Forces Démocratiques Syriennes. L’objectif clairement affiché par ces frappes et ces offensives, étant de chasser les derniers représentants de l’État islamique de ce bastion.

Ce n’est pas la première fois que certaines armées sont accusées d’avoir utilisé des armes interdites. En effet, la Russie a elle-même été accusée d’avoir utilisé des bombes au phosphore blanc incendiaire, à l’occasion de frappe dans la Ghouta orientale. Pointé du doigt, le gouvernement russe avait alors qualifié ces accusations de « mensonge éhonté ».