Togo : dépôt d’une plainte contre une compagnie aérienne

Togo : dépôt d’une plainte contre une compagnie aérienne

La compagnie aérienne togolaise, Asky, a récemment été visée par une plainte après que des voyageurs aient noté de nombreux dysfonctionnements et autres mauvais traitements.

Crise politique au Togo: Une mission de l’Oif à Lomé à partir du 10 octobre

Au Togo, la compagnie aérienne Asky se retrouve dans l’œil du cyclone après avoir été pointée du doigt pour certains dysfonctionnements. En effet, selon la ligue des consommateurs, le service assuré par la société est relativement mauvais. À cela, s’ajoutent les mauvais traitements infligés aux voyageurs par le personnel de bord. Résultat, des décisions sont attendues et Emmanuel Sogadji, président de la ligue des consommateurs qui a d’ailleurs déposé une plainte à cette encontre, espère que des améliorations significatives seront notées d’ici aux prochains mois. 

Parmi les désagréments notés ? L’oubli fréquent des bagages. En effet, au début du mois d’août dernier, à l’occasion d’un vol organisé entre Lomé et Abidjan, les voyageurs ont eu la désagréable surprise d’apprendre que leurs bagages n’ont pas été embarqués sur leur vol, mais qu’un second avion a été affrété exprès pour cela. Si ce genre de mésaventure arrive de temps à autre chez toutes les compagnies aérienne, le fait que cela ait été un acte délibéré a beaucoup agacé.

Un choix délibéré et inacceptable

En effet, certaines compagnies privilégient le nombre de passagers au bien-être du voyageur. Résultat, l’avion se remplit, mais afin de ne pas dépasser le poids maximum autorisé, les bagages elles, sont laissées de côté. Résultat ? De longues heures d’attente, de l’embarras et de nombreux dommages collatéraux. En effet, une personne devant prendre une correspondance se retrouve bien mal embarquée. La situation aurait d’ailleurs pu prendre une tout autre tournure puisque les passagers du vol n’ont été mis au courant de l’oubli de bagage, près d’une heure après leur arrivée à destination. Une infraction à la Convention de Montréal qui oblige les compagnies aériennes à un devoir de réparation des bagages oubliés ou perdus, mais surtout, de tenir les voyageurs informés en temps réel.

C’est d’ailleurs à l’occasion de cette ultime mauvaise surprise que la LCT, la ligue des consommateurs, s’est résolue à porter plainte. En effet, plusieurs de ces représentants se trouvaient à bord de cet appareil. Passablement déçus de la tournure des événements, ces derniers ont donc décidé de se concerter, d’autant plus qu’à l’occasion d’un vol précédent, il a été constaté que du pain sec, vieux de quelques jours a été servi aux passagers.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    asky est encore bien mais trans air congo pardon c est pire plus jamais je ne prendrai cette compagnie.

  • Avatar commentaire
    Nerver65 Il y a 2 mois

    Très bien pour ces compagnies qui prennent l’argent des passagers tout en oubliant que nous payons pour toutes ces prestations dans le prix du billet. Que deviendrait une compagnie Aérienne sans clients??? Nous vous faisons vivres! Que vous le vouliez ou Non!
    Râle bol aussi sur les vols Air France pour l’Afrique à limite le PNC à l’impression de nous rendres services 😨😨🤣🤣 mais Noooon mais amis sans nous et notre argent d’Africains une bonne partie serait au chômage!….