L’Agence Nationale du Traitement (ANT) doit procéder sans délai à l’inscription des ministres Romuald Wadagni et Jean Claude Houssou sur la liste électorale. C’est une injonction de la Cour constitutionnelle. Les membres de la Cour constitutionnelle se sont retrouvés hier lundi 29 octobre pour statuer exceptionnellement sur des  recours déposés par les ministres Romuald Wadagni, Jean Claude Houssou et plusieurs autres citoyens. A travers leurs requêtes les intéressés demandaient à la Cour une autorisation en vue de l’inscription, du transfert de leur inscription  ou de la rectification de leurs noms sur la liste électorale.  Les sages de la Cour constitutionnelle ont répondu favorablement aux demandes .

A travers la décision Dcc 18-216, ils ont instruit l’Agence Nationale du Traitement (ANT) aux fins de procéder sans délais à l’inscription, au transfert des inscriptions ou à la rectification des  noms  des requérants sur la liste électorale. Rappelons que la Cour constitutionnelle est compétente pour statuer sur les  contentieux liés à  l’actualisation du fichier électoral.

5 Commentaires

  1. Hum, Djogbenou et sa bande!… Djogbenou jadis le chef de file des chemises rouges devenu méconnaissable. A croire que certains n’ont pas de retenue et sont faire de zèle de tout bois pourvu que le patron soit content.
    Au fait le cumul de mandats est-il autorisé au Bénin?
    A moins qu’il soit autorisé a titre exceptionnel à certains.

    Mais nom de Dieu on aura tout vu sous la rupture.

    Bonsoir

  2. si c’était quelqu’un de l’opposition…l’incubateur…allait trouver des arguties….pour le lui refuser..c’est leur temps..et ils peuvent faire ce qu’ils veulent….

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom