Une affaire d’adultère entre une femme mariée, mère de trois enfants, et le curé d’une paroisse catholique, survenue la semaine dernière dans la commune de Bantè au Bénin, fait le tour de la toile depuis hier matin.C’est le mari qui aurait surpris son épouse avec le prêtre dans la nuit du mardi dernier. Il raconte que ce jour, sa femme est entrée avec le prêtre dans le presbytère aux environs de 21 h et n’est sortie qu’après 23 h et que les deux s’embrassaient à leur sortie.

D’après son récit rapporté par l’ABP, il y a longtemps qu’il a été informé par des fidèles de la paroisse qui soupçonnaient une relation intime entre sa femme et le prêtre. Il a alors décidé d’entreprendre des démarches pour avoir des preuves. C’est ainsi qu’il est arrivé ce mardi, et ce, avec d’autres personnes, à être témoin d’une scène qui pour lui, confirme les faits. Après la sortie du prête et de sa femme, il aurait demandé à cette dernière de retourner chez son amant mais elle aurait pris la poudre d’escampette. Le prêtre lui, se serait confondu en excuses à genou devant le mari et ceux qui l’accompagnaient, et ce, jusqu’à l’arrivée de la police républicaine.

Deux jours après, la collectivité locale à laquelle appartient l’époux a saisi la mairie de Bantè par une plainte contre le religieux. Dans cette plainte, elle réclame entre autres, l’organisation de rituels traditionnels. Pour ce, le prêtre accusé – un habitué selon les jeunes de la paroisse-, devra payer des chèvres, des cabris, de l’huile rouge, des liqueurs et une somme de 600 mille F CFA dont 300 mille F CFA pour les cérémonies diverses, rapporte l’Abp.

19 Commentaires

  1. Ces.prêtres sont des hommes qui possèdent tous leurs sens .la tentation vient des filles et les femmes qui.les confondent aux hommes simples.Prions pour eux

  2. Non svp nos prête st des humains comme nous ils sentent l envie svp on doit suplier nos maman et soeur de ne plus courrir derrière eux même après la messe béni moi mon père pourtant on a déjà eu au cœur de la messe

  3. J’imagine l’imam AZIZ, en soutane à la paroisse la paroisse d’Alfa Kpara de Djougou par contre. A la place du Notre Père, il commence par Alhamdoulilah bissimilaï…
    Après, il invite toutes les quetteuses chez lui pour une ****

  4. imaginez..allomann,agadjavi,monwé,fido,patriote…des pretes..en soutanes…à qui on confiera nos petits bambins…?

    C’est la mort..en meme temps…!!!

  5. Quand une religion légalise le célibat, la monogamie , l’adultère, la fornication , la prostitution prennent droit de cité , alors hello les enfants *** , adultérines , hors mariage

    • On ne force pas un homme a être prêtre. Le prêtre au moins a commis l’adultère (dommage ) mais il n’a pas tué comme ta *** le soutien chaque jour avec des guerres dites justifiées.
      Je préfère quelqu’un qui comme t l’adultère (dommage) que quelqu’un qui tue au nom d’une religion.
      Ne juge pas!!!
      Même là on a permis le.mariage, on voit ce que vous en faites.

      • Estimons-nous heureux, pour une fois,il a laissé les enfants tranquille….à moins que se soit un truc spécifique de prêtres blancs.

Répondre à Flor Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom