Burundi : le pouvoir Nkurunziza lance une grave accusation contre la Belgique

Burundi : le pouvoir Nkurunziza lance une grave accusation contre la BelgiqueCrédits : Reuters

Les relations entre le Burundi et la Belgique vont certainement se tendre encore un peu plus dans les jours à venir, après que l'État Burundais ait accusé la Belgique d'avoir commandité l'assassinat du prince Louis Rwagasore.

« Making Africa Work » : Un manuel pour booster les performances économiques de l’Afrique

Le Burundi, pays de la région des Grands lacs était autrefois une colonie allemande. Elle est devenue une colonie belge après la Seconde Guerre mondiale. Louis Rwagasore, fils aîné du roi Mwambutsa V, jouera un grand rôle dans le processus d’accession à l’indépendance du Burundi.

Il fut Premier ministre du pays et sera assassiné par un commerçant grec de la capitale burundaise, le 13 octobre 1961,  quelques mois avant la proclamation de l’indépendance de son pays, le 1er juillet 1962. Ainsi, dimanche, Bujumbura a clairement accusé  la Belgique, d’avoir orchestré l’assassinat en 1961 du héros de l’indépendance et membre de la famille royale.

Nous assistons donc à un fait inédit, puisque c’est la première fois que les autorités burundaises mettent en cause la responsabilité de la Belgique dans l’assassinat du prince Louis Rwagasore.

Ainsi, dans un communiqué, le porte-parole du gouvernement a déclaré: “le véritable commanditaire qu’ est le Royaume de Belgique, puissance coloniale de l’époque qui était farouchement opposée à l’indépendance immédiate du Burundi, n’a pas encore rendu de comptes”

Quelques mois après la mort du prince Rwagasore, ses enfants, qui étaient très jeunes, mourront aussi. Là, la Belgique est encore pointée du doigt, par le Burundi: “le gouvernement envisage de mettre sur pied une commission technique ad hoc pour enquêter sur les  assassinats (… ) de Rwagasore et des siens” dira le porte-parole du gouvernement.

De plus, le pays accuse la Belgique d’avoir joué un rôle majeur dans les différentes crises politico-ethniques qui ont secoué le Burundi depuis des années.

Commentaires

Commentaires du site 0