Cameroun : un missionnaire américain tué dans la région anglophone

Cameroun : un missionnaire américain tué dans la région anglophone@wallpaperUp

C'est au Cameroun anglophone qu'un missionnaire américain originaire de l'Indiana a été abattu par balles alors qu'il se trouvait en compagnie de sa femme et de l'un de ses enfants. Un fait qui ne manquera pas de relancer le débat sur l'insécurité de la région.

Présidentielle au Cameroun : un opposant revendique la victoire

Terrible nouvelle au Cameroun anglophone où un missionnaire baptiste américain a été retrouvé mort, visiblement touché par plusieurs balles à l’occasion d’un affrontement ayant éclaté entre les représentants de l’ordre et plusieurs membres de milices séparatistes. Un nouvel incident mortel qui relance le débat sur l’insécurité régnante dans la région.

Une série d’incidents qui relance le débat

Alors que les choses s’étaient un peu calmées, la situation entre séparatistes anglophones et l’armée camerounaise viennent de connaître un regain de tension. En effet, jeudi dernier, un poste de gendarmerie a été attaqué par des séparatistes alors que Paul Mbufong, directeur des affaires administratives de l’université de Bamenda, sera lui, tué quelques jours plus tard au cours d’un terrible affrontement.

C’est d’ailleurs au niveau de Bambui, un quartier universitaire situé à une petite dizaine de kilomètres de la ville de Bamenda que ce nouvel incident a effectivement eu lieu. Selon un témoin de la scène, c’est en sortant des cours que plusieurs étudiants ont entendu des échanges de tirs. Dans l’action, l’un d’eux sera d’ailleurs blessé. Les forces de l’ordre tenteront alors de répliquer et réussiront à abattre cinq séparatistes tandis que deux militaires seront blessés.

Charles Wesco, tué par balles

Charles Wesco, le missionnaire américain, se trouvait à bord d’un véhicule en compagnie de sa femme, l’un de ses enfants ainsi qu’un autre missionnaire lorsque ces derniers tomberont nez à nez avec un homme armé. Ce dernier tirera une rafale de balles qui touchera mortellement Wesco qui s’effondrera sur le coup. Impossible toutefois de savoir si cet homme armé appartenait à l’armée camerounaise ou aux forces séparatistes.

Commentaires

Commentaires du site 1