Convocations d’Ajavon et de l’He Djènontin au Bénin : le ministre Quenum apporte des clarifications

Convocations d’Ajavon et de l’He Djènontin au Bénin : le ministre Quenum apporte des clarifications

Le ministre de la justice Sévérin Quenum a animé une conférence de presse hier mardi 02 octobre à Cotonou. Le garde des sceaux est revenu sur les prérogatives de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Il a aussi opiné sur les convocations adressées à l'He Valentin Djènontin et Sébastien Ajavon.

Décision de la CADHP sur l’affaire Ajavon : La Criet n’a reçu aucune notification selon Togbonon

Dans son exposé, le ministre de la justice a étalé les prérogatives de la Criet. A l’en croire, la juridiction a une « compétence nationale. Elle juge les faits de nature délictuelle ou des faits que la loi qualifie de crime. Elle statue comme un tribunal correctionnel pour les flagrants délits et peut se réunir en session pour statuer comme une juridiction semblable à la Cour d’assises en matière criminelle » a t-il expliqué . Au vu de ses prérogatives, on ne peut pas l’accuser d’être un instrument taillé sur mesure pour réprimer les opposants, a réfuté le garde des sceaux. “La Criet n’est orientée contre personne” a t-il martelé.

L’He Djénontin a publié un document confidentiel sur les réseaux sociaux

Sévérin Quenum a par ailleurs opiné sur la convocation adressée au député Valentin Djènontin par l’office central de répression de la cybercriminalité. Pour le garde des sceaux il s’agit d’une affaire de vol de document au ministère de la justice. L’auteur de ce forfait qui n’est rien d’autre qu’un agent du ministère et un proche du député a avoué les faits. Il dit avoir envoyé le courrier à l’honorable Valentin Djènontin. Pour le ministre, l’enquête ouverte sur les processus ayant conduit à la divulgation de ce document confidentiel sur les réseaux sociaux a corroboré les aveux de l’auteur du forfait. Les investigations ont non seulement révélé que le « document a été envoyé  (au député) mais aussi qu’il est celui qui l’a mis sur les réseaux sociaux»  a indiqué Sévérin Quenum qui note qu’il s’agit  d’un cas de flagrant délit. Le garde des sceaux a aussi apporté quelques précisions sur l’affaire 18 kg de cocaïne à la base d’une convocation adressée à Sébastien Ajavon par la Criet.

La Criet a compétence en matière de trafic de drogue

Pour le ministre, la Criet a compétence en matière de trafic de drogue. L’affaire des  “18 kg de cocaïne  relève de la compétence et des attributions de la Criet “ a déclaré le garde des sceaux. Il indique par ailleurs que  toutes les affaires en cours peuvent être jugées par la Criet. « On dit d’une affaire qu’elle  est en cours lorsqu’elle n’a pas fait l’objet d’une décision “passée en force de chose jugée”. C’est une expression technique» explique le ministre  . Lorsqu’on est jugé en première instance, la décision qui intervient est une décision définitive mais elle est définitive par rapport à cette juridiction. S’il y a appel, la procédure renaît et quand il y a appel, ça recommence à zéro  a clarifié Sévérin Quenum.

Commentaires

Commentaires du site 28
  • Avatar commentaire

    Encore un autre avocat de Talon qui vient nous raconter des bobarts et du vent …
    A supposer que Djenontin ait publie quelque chose sur la toile, en quoi cela releve t-il d’une cour kangourou de repression des crime economiques et du terrorisme ? Djenontin aurait il adhere a Boko Haram ou a t-il envoye des secrets d’état a Daesh ? Une bande d’incompetents qui nous prend pour aussi betes qu’eux ! UN jour on invente un flagrant delit pour enfermer un depute, un autre jour on resort de derriere les fagot un code numerique pour reprimer les opinions avec des process kangourou expeditifs… Pouahhh…, On va a l’oeil et on est tous dans ce pays !

    • Avatar commentaire

      Gombo, tu ne comprends rien jamais.lire correctement cet extrait de l’article <> c’est different de CRIET

  • Avatar commentaire
    adonon Il y a 2 mois

    cible de frappe toujours opposition . vous ne voulez pas d’adversaires . mais sans adversité , Dieu n’acceptera pas vos vos volontés .

  • Avatar commentaire
    adonon Il y a 2 mois

    trop d’acharnement politique et la cible principale ,est l’opposition . faites tout Dieu a le dernier mot . statistiquement le peuple rejette ce régime donc il ne serait pas trop important de forcer la barrière .

  • Avatar commentaire
    adonon Il y a 2 mois

    trop d’acharnement politique et la cible principale ,est l’opposition . faites tout Dieu a le dernier

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 2 mois

    Qu’est ce qu’il raconte même ce ministre ? Le droit a été créé au Bénin ? Comment peut-on juger 2 fois la même affaire ?
    En plus qui peut croire à l’indépendance d’une cour d’exception qui dépend directement du garde des sceaux ?
    Heureusement que ça aussi finira un jour !

  • Avatar commentaire

    attendons de voir.

  • Avatar commentaire

     « Quand ils sont venus chercher les communistes,
    Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
    Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste
    Quand ils sont venus chercher les juifs,
    Je n’ai rien dit, je n’étais pas juif
    Quand ils sont venus chercher les catholiques,
    Je n’ai rien dit, j’étais protestant…
    … Puis ils sont venus me chercher,
    Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose »

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

    La soit-disante „Criet“ est une cour spéciale, un tribunal d’exception. Elle ne rélève pas de la juridiction ordinaire dans un Etat de droit. D’ordinaire ces cours spéciaux sont créés par les régimes totalitaires, où un seul homme ou un une poignée de gens imposent leur vision à une nation. Le but est toujours de faire le simulacre d’un jugement pour éliminer les adversaires du régime pour une fois de bon, car les verdicts de ces tribunaux spécaux sont sans appels. Ainsi d ans l’Allemagne NASI, les cours spéciaux étaient créés et jugeaient tous les opposants au régime, et les envoyaient aux camps des concentrations, d’où ils n’étaient plus jamais revenus. Aussi le tribunal spécial de Nremberg, créé après la guerre par les américains et autres, ont jugé et condamné sans appel.
    Est-ce que notre cher pays, la République du Bénin reconnue pour son génie et le comportement pacific de ses populations a mérité une telle aventure?
    Mais il y a une consolation dans tout cela: aussi puissant que se croyait Hitler et son pouvoir, il a aussi fini très mal.

  • Avatar commentaire
    sonagnon Il y a 2 mois

    Un pays démocratique ne peut pas avoir une cour d’exception!!!

    Un parquet spécial pour plus d’efficacité oui.

    Ce qu’ils appellent La CRIET est une institution de répression politique maquillée.

    Une cour taillée sur mesure pour abattre les opposants politiques au Bénin.

    Mais la bataille ne fait que commencer.

    • Avatar commentaire
      Monwé Il y a 2 mois

      Sonagnon pour ta gouverne :
      En France il y a le TRACFIN qui est un organisme du ministère de l’Économie et des Finances, chargé de la lutte contre la fraude, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Et fait trembler n’importe quel citoyen français.
      Aux État unies il y a la cour suprême dont les membres sont désignés à vie et qui peuvent casser toutes lois. Cette cour a plus de pouvoir que la cour constitutionnelle du BÉNIN. Car elle est une institution à la fois juridique et politique. En ce sens qu’ elle donne le lard à la politique du pays.

      • Avatar commentaire
        sonagnon Il y a 2 mois

        Le TRAFCIN n’est pas une cour, mais un service de renseignement des ministres des comptes publics.

        Nous ne parlons pas des mêmes choses.

        Vous parlez des USA, comparez les choses comparables.

        Une cour suprême n’est pas une cour d’exception.

        Avant d’aller au niveau de la cour suprême parlez nous des juges élus qui n’ont pas de compte à rendre à un pouvoir politique.

        Le Bénin bascule dans la dictature, reconnaissez le.

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    Mr Sonangnon, prenez la peine de vous référer aux lois de la république, et c’est le législateur qui vote les lois. Tout ce que dit Jo Jo la banane est du ressort de la loi et la CRIET est aussi instituée par la loi. Au cas où vous ne le sauriez pas on peut déterminer le portable qui a envoyé un message sur les réseaux sociaux quelque soit votre lieu sur cette planète.

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Hitler baillonnait en vertu d’une loi Mr.

      La question qui se pose est de savoir si cette manière de procéder est conforme à l’esprit et à la lettre de notre constitution, la réponse est non!!!

      Mais nous n’avons plus de cour constitutionnelle pour veiller sur notre constitution. Voilà notre mal aujourd’hui.

      C’est pourquoi, tous les démocrates doivent se mobiliser pour lutter et gagner la bataille du respect des principes démocratiques consacrés dans notre constitution.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 2 mois

      Vous appelez cela législature, quand une soixantaine de dé-pu-tés sont ache-tés et courent derrière le chef de l’exécutif pour faire sa gloire et votent aveu-gle-ment tout ce qu’il leur présente comme projet de loi? Posons-nous la Question de savoir, combien de fois dans cette 7è législature, l’assemblée nationale a pris au sérieux le rôle qui lui est dévolu, pour contrôler l’exsécutif dans sa gestion du pays?
      Ce n’est pas ridicule, ce à quoi nous avons assisté là, quand le président de l’assemblée nationale Avec son parti s’en va faire Meeting toute une fin de semaine pour remercier et exalter les louanges du président de la République.
      Ne prenez pas le peuple béninois pour des de-meu-rés, même si le plus Grand nombre ne s’exprime pas en langue étrangère qui est le francais.

    • Avatar commentaire
      adonon Il y a 2 mois

      la cible est l’opposition n’est ce pas ? donc pour les élections vous ne voulez pas d’adversaires ? le peuple lui il attend . sans adversité Dieu n’acceptera pas les forfaits.

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 2 mois

    Lire ” CRIET”

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 2 mois

    Jojolabanane la CRIER est une cour de deuxième classe de degré supérieur à l’instance qui a jugé l’affaire cocaïne. Merci pour la pertinence de ta question

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 2 mois

    Il est bien vrai qu’une décision de justice a force de chose jugée ou entre en force lorsqu’elle n’est susceptible d’aucune voie de recours ordinaire, ou qui ne l’est plus parce que les recours ont été épuisés ou bien parce que les délais pour les exercer sont expiré….nous sommets d’accord. Par contre le ministre nous explique pas en quoi se réfère la convocation de M. AJAVON devant la Criet ! Est ce que la Criet relève-elle d’une juridiction du second degré susceptible de connaître le recours formulé par le parquet dans l’affaire cocaine  ?  Si oui, rien à dire, l’effet dévolutif de l’appel peut même s’imposer.  Si non, seule la cour d’appel a compétence dans la dévolution à ce stade des choses puisque l’affaire a déjà été jugée en première instance…….

    Quant à Djenontin, rien à dire : la criet a compétence.

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Nous sommes face à une manipulation de la justice pour des fins politiques, C’est aussi simple que ça.

      Aussi bien dans le cas DJenontin que Adjavon, cette cour d’exception d’un autre âge n’a pas à interpeller qui que ce doit.

      Le Bénin bascule dans l’arbitraire.

  • Avatar commentaire

    Même quand on prends quelqu’un en flagrant délit les béninois n’acceptent jamais. C’est terrible. C’est parfois honteux de lire ou d’entendre des gens. En tout cas que justice soit faites..! 

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 2 mois

    Je suis attristé par vos messages Nadia Sonagnon. Est ce que vous connaissez LULA si oui pouvez vous nous dire ou il est actuellement et pour quelle raison. Vous fabriquez des intouchables au BÉNIN.
    Conseillés au ministre de la justice si j’étais à sa place je vais la fer.. Et la justice faire son travail

    • Avatar commentaire
      sonagnon Il y a 2 mois

      Savez vous ce que Lula a fait pour être en prison ?
      Ce qui a conduit à la destitution de celle qui l’a succédé ???

      Patrice Talon à fait dix milles fois plus que ce qu’on reproche à ces deux là.

      Mais la justice béninoise est sourde et aveugle.

      Donc ne nous provoquez pas!!!

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 2 mois

    Alors là!!!
    Une procédure de flagrant délit pour le député DJENONTIN pour vol de document administratif, et un retour sur l’affaire de cocaïne pour ADJAVON!!!!

    Patrice TALON a un conseillé politique???

    Ou bien il croire à sa politique de ruse et de rage pour éliminer tout le monde???

    Il y aura quelle procédure contre Nicéphore SOGLO et YAYI BONI????
    Je crois qu’il y a exagération!!! Mais il le comprendra tardivement.

  • Avatar commentaire

    Continuez seulement : le trou est sous vos pas !