L’ancien footballeur international ivoirien, Bonaventure Kalou, vient d’être élu à la tête de la mairie de Vavoua, commune qui compte à peu près 500000 habitants.Du football à la politique, c’est ce que vient de faire, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Bonaventure Kalou. Kalou qui n’était associé à aucun parti politique, s’est présenté pour les municipales en tant que candidat indépendant.

Loading...

Le frère de Salomon Kalou, joueur du Hertha Berlin en Allemagne, qui est aussi passé par Chelsea et Lille, s’est dit très heureux d’avoir pu relever ce challenge. “Il y a un sentiment de fierté et aussi de soulagement d’avoir été élu contre un appareil électoral. Ce combat était aussi ceux des autres footballeurs. On pense souvent que les footballeurs ne sont bons qu’à taper dans le ballon (…) On peut être footballeur et faire de la politique ou être un intellectuel.” assure celui qui a aussi joué pour Auxerre, en France et Feyenoord, au Pays Bas.

Après l’officialisation de sa victoire, l’ancien cadre de la sélection ivoirienne, qui compte une cinquantaine de sélection avec les éléphants était très heureux et a tenu à saluer la mémoire de son père décédé, qui a été influent dans son choix de faire de la politique. Au micro de l’AFP, il a déclaré:”j’ai un sentiment de fierté et j’ai une pensée émue pour mon père (décédé en 2016) qui aurait voulu être maire de cette commune. je marche dans ses pas”

les problèmes qui attendent Kalou dans sa ville

Voilà donc l’ancien partenaire de Didier Drogba en sélection, propulsé au poste de maire de la ville de Vavoua. La localité est située au centre de la principale région cacaoyère de la Côte d’Ivoire. Malgré sa position géographique, Vavoua est dans un triste état. Les habitants vivent dans la pauvreté et les rues de la ville sont transformées en dépotoirs. Les services d’assainissements et d’électricités sont quasi inexistants. Kalou devra donc faire face à de nombreux défis. Il a annoncé, toujours à l’AFP, qu’il veut améliorer les conditions de vie de ses concitoyens. On ne peut que lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles fonctions.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Voila la preuve qu’on n’a pas besoin de s’associer a un parti politique pour briguer un tel mandat.

    La democratie doit commencer a la base.donc au niveau communal….

    Le Benin doit s’en inspirer

  2. Bravo, toi au moins tu n’es pas comme Lehady Soglo qui est le fils de l’ancien président Soglo, fils à Papa donc. Il fut Maire de Cotonou à la place de son Papa et a ****
    Bon courage frangin

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom